AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Jeu 23 Juil - 22:00

[HRP : Influence Dave à deux balles \\o/]


Elégamment vêtu d’un pantalon pourpre et d’une chemise d’un blanc immaculé à jabots, Aka ne savait que faire dans cette nouvelle ville pleine de… nouveautés. A dire vrai, il vivait dans une ville, certes, mais bien plus petite que la métropole. De plus, il ne sortait quasiment jamais de chez lui, si ce n’était pour aller en cours (et encore, il se permettait de sécher les cours comme si l’école était offerte, au détriment de ses parents adoptifs). Il était bien trop occupé à penser à ses plans machiavéliques et à comment retrouver certains ennemis pour se permettre de se la couler douce dans un cinéma, en train de rouler des pelles à des filles ou alors d’aller se marrer entre potes au bowling. De toute façon, il n’avait pas de potes et il n’avait pas de copines. Et il s’en fichait comme de son premier bavoir. Allez savoir pourquoi, les attributs féminins (et masculins) ne lui avaient jamais fait quelconque effet, et ce, même après avoir visité plusieurs sites assez paillards. A présent, il avait dix-neuf ans et avait quitté sa maison « familiale » pour trouver une liberté totale, non sans interrompre ses études hachées par le passé. Il avait de l’argent et comptait chercher ce qu’il pourrait faire de sa vie. Difficile. Et alors qu’il repensait à tout cela, ses pas s’arrêtèrent devant la gigantesque enseigne qui brillait devant lui. Il tira une tronche de six pieds sous terre quand il lut les trois lettres inscrites en gras. Un BAR. Merveilleux. Mais Aka haussa les épaules, pensant que de toute manière il fallait bien explorer cette ville en commençant par quelque chose. Il franchit la porte et se rendit compte que ça ne puait pas la bière. Le bar en question était même plutôt calme et classe. Les couleurs des meubles et des revêtements étaient chaudes. Il y avait peu de personnes, qui discutaient entre elles dans la joie et la bonne humeur d’ailleurs. Aka siffla. La bonne humeur, il la connaissait seul. Mais au moins il n’y avait pas de poivrots qui se tapaient dessus. Un point partout, la balle au centre. Il se racla la gorge et partit s’asseoir là où bon lui semblait. Le plus loin possible des autres. Il ne voulait pas les fréquenter et encore moins entendre ce qu’ils se disaient entre eux. Du genre « ouaiis t’as vu ma nouvelle bague, elle est belle hein ? » ou « j’ai encore trompé ma copine, pourtant je l’aime, je fais quoi, mec ? ». Pour lui, tout ça était dénué d’intérêt.

" Bonjour, bienvenu au Bar Le Turk’s ! Que puis-je vous servir ? "

Aka foudroya du regard la jeune serveuse brune qui s’était adressée à lui. Il était paisiblement en train de regarder par la fenêtre et voilà qu’elle l’effrayait de sa voix criarde ! Il répondit alors avec désinvolture :

" Du thé à la menthe. Pas de l’eau. Avec assez de feuilles pour désaltérer deux personnes. Et beaucoup de sucre. S’il vous plaît. "

Il avait été difficile pour le jeune homme de déblatérer cette formule de politesse mais il s’y était forcé. Paraître normal, paraître normal… Ne pas se faire interner. Aka ferma les yeux, l’air ennuyé. Non mais franchement, il lui serait difficile de nouer des contacts. La solitude, à côté de ça, avait une saveur silencieuse et douce. C'était ce qu'il lui fallait pour oublier ses tares mentales. Faisant claquer sa langue contre son palais, dans une pose assez détendue en apparence, il fixait l'extérieur au travers de la fenêtre en regardant toutes les boutiques et autres commerces. Il aurait énormément à découvrir, cela allait sans dire.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Jeu 23 Juil - 23:08

Assise sur son lit, s’ennuyant depuis des heures entières, Nanako décida d’aller prendre l’air. Un grand bol d’air frai. Ca ne pourrait que lui faire du bien. Lui remettre un peu les idées en place. Espérons.
Elle se prépara rapidement, enfilant une robe blanche bordée de noir, cent pour cent coton. Légère, fluide et classe. Le contraire de Nanako en soit. Personne ne le dira jamais assez : ne pas se fier aux apparences, elles sont beaucoup trop trompeuses. Elle ajusta ses cheveux qu’elle laissa tomber surs ses épaules quasiment dénudées et sortit de sa chambre.

Un pied devant l’autre, ses pas mal assurés, Nanako avançait lentement dans les ruelles de Nagoya. Elle ne connaissait pas la ville, elle se fiait simplement à son instinct, qui lui avait jusqu’à présent joué de mauvais tours. Mais tant pis, au pire elle risquait quoi ? Se perdre ? Ce n’est pas bien dur de demander son chemin à un passant.

L’air devenait de plus en plus froid. A chaque fois qu’un coup de vent frappait son visage, elle accélérait le pas, étant simplement vêtue de as petite robe, elle ne voulait pas tomber malade. Quoique, au final elle s’en contre tapait. Une fois de plus, une fois de moins, ca ne l’empêcherait pas de vivre. Elle vit avec bien pire qu’une légère pneumonie.
Elle sortit de son sac son vieil Ipod démonté, et un chewing-gum à la fraise qu’elle enfouit dans son bouche. Elle mit son casque rouge pétant sur sa tête et lança « Wild world » Elle partit dans son monde pendant 3 minutes, mais elle finit par arriver devant un bar. Elle y entra. Il commençait à faire trop froid dehors.
Elle regarda l’enseigne du bar tout en rangeant son Ipod dans son sac

« Le Turk’s. C’est très vilain. »

Quand elle franchit la porte de ce pub, un brouhaha infernal tonna dans ses oreilles. Elle secoua la tête pour retrouver ses esprits. Le petit bar était bondé de monde. Des petits jeunes discutant de leurs problèmes d’amour. De vieux pochtrons se buvant et fumant comme des trous. Et au milieu de tout ça, un jeune homme simple, avec un thé à la menthe. Enfin pas si simple que ça, il avait de longs cheveux noirs. C’était beau.
Nanako s’approcha doucement de la table et s’assit en face de l’inconnu, sans le regarder, sans lui sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Ven 24 Juil - 10:46

Et alors qu’il regardait paisiblement par la fenêtre, ayant oublié tout bruit extérieur puissant être nuisible à ses oreilles sensibles de futur maître du monde, un bruit de chaise le tira de sa rêverie. Il était tellement plongé dans son observation à travers la grande baie vitrée qu’il n’avait pas remarqué la jeune fille aux longs cheveux violets qui s’était bêtement plantée devant lui. Quand elle fit bouger la chaise dans un bruit peu discret, Aka daigna tourner la tête, pour son plus grand malheur. Une fille s’était assise en face de lui. Il la dévisagea d’un air strict. Non mais pour qui elle se prenait celle-là ? Essayant de faire la paix dans son esprit, Aka regarda d’un rapide coup d’œil si c’était dû au manque de place. Quelques tables étaient encore libres, et pas forcément à côté des nuisibles. Alors POURQUOI cette nana n’avait pas voulu lui laisser la paix ? Il soupira avant de faire tournoyer sa cuillère dans le fond de sa tasse. Il lui restait un peu de thé, mais évidemment le sucre était dans le fond lui aussi, donc ça devenait un challenge de boire cela. Il releva ses yeux perçants vers la jeune fille avant de se décider à ouvrir la bouche :

« Je peux savoir pourquoi vous vous êtes installée là ? Il y a des tas de tables et de chaises libres. Si vous ne voulez pas voir votre bonne humeur gâchée, alors partez. »

Sa déclaration avait été un peu sèche, il fallait en convenir. Mais quoi de plus normal venant d’un marginal toujours en quête de plus de solitude, même dans un endroit public ? D’autant plus qu’il s’agissait là d’une fille, alors la communication serait dure. Il n’avait pas tendance à se sensibiliser en fonction de la personne à qui il adressait la parole ; la dureté de ses mots était toujours la même. Cependant, il essaya de faire dans la dentelle pour éviter de trop la vexer. Sa mère adoptive lui avait toujours rabâché que les filles étaient fragiles. Le jeune homme n’avait pu le prouver, mais bon.

« Et même si vous avez rendez-vous ou alors quelque chose à oublier. Une jeune fille comme vous n’a pas à traîner dans un lieu pareil. C’est pour votre bien que je vous demande de partir, mademoiselle. »

… Et aussi pour le mien, pensait-il alors. Sa bouche se tordit en une grimace distincte, puis, pour faire oublier son expression involontaire, il termina d’une traite le fond de son thé à la menthe super-sucré. Refermant les yeux en posant sa tasse, il attendait patiemment que l’inconnue le couvre d’injures, ou fasse un scandale devant tout le monde. Au lieu de ça, il entendit de nouveau la voix nasillarde de la serveuse qui, en ayant vu la nouvelle arrivante apparemment, demandait déjà ce qu’elle pouvait lui servir. Aka lui lança un regard meurtrier mais la serveuse, sans doute très idiote, ne l’avait pas remarqué. Il reporta alors son regard sur la jeune fille en haussant un sourcil. Pas question qu’il lui offre quoi que ce soit, et puis d’abord, qu’est-ce qui justifierait ce geste ? Il la détestait déjà, comme tous les autres dans ce bar ! Il la détestait pour son audace et pour son silence lourd comme trois tonnes ! Émettant un petit râle, il se prit la tête dans une main. Ne pas penser à ça. Le but de sa venue était de socialiser. Eviter de penser que tout le monde était con, que tout le monde était inutile. Peut-être que si elle ne parlait pas, c'était parce qu'elle voulait ne pas parler de sujets futiles comme ce pauvre type qui était en train de chialer parce qu'il avait trompé sa copine. Aka esquissa un sourire mauvais. Les gens ne réfléchissent jamais avant d'agir. Il releva la tête vers la fille aux cheveux violets et ne l'avait toujours pas entendue dire mot. La serveuse attendait, et il ne répondrait pas pour elle. Il se demandait si elle n'était pas muette, par le plus grand des hasards. Au moins, la communication serait coupée derechef, et il n'aurait pas à supporter d'histoires futiles. Mais que faire de ces préjugés automatiques ? Après tout, Aka ne savait pas qui était cette fille ni comment elle pouvait être.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Ven 24 Juil - 13:38

Nanako fixa l’inconnu dans les yeux. Avec autant de provocation que quand deux personnes ennemies s’affrontent. Elle s’en fichait qu’il y eût d‘autres places, ou bien qu’elle dérangeait. Elle s’en fichait que le jeune homme ne la regardait pas aimablement. Elle s’en fichait qu’il devait avoir une pensée négative fasse à la vu de cette bouille aux cheveux longs. Parler avec cette personne relevait surement de l’impossible, alors elle aimait ça. Elle voulait réussir à échanger un dialogue intéressant avec cette personne au regard moqueur. Ou alors préférait-il un sujet plus futile ? Lui aussi avait des problèmes d’amour ? Non, à vue d’œil, cela ne lui ressemblait pas, même s’il ne faut jamais se fier aux apparences…
Il lui parla, mais elle ne fit pas attention à ce qu’il dit, trop concentrée à le dévisager. Elle n’entendit qu’un bout de la phrase « Alors partez ». Elle baissa la tête et souri discrètement. Quand elle la releva, elle place ses deux coudes sur la tables, faisant en sorte de pouvoir poser son menton sur ses mains, sourire narquois accroché aux lèvres.
Alors qu’elle le fixait toujours, il lui reparla pendant qu’une serveuse arriva. Personne ne répondit à la commande de la serveuse. Nanako se décida à le faire sans détourner son regard perçant.

« Un verre d’eau.»

Elle lui fit signe de partir. Et le plus vite possible. Nanako avait d’autres chats à fouetter. Ou plutôt d’autres hommes. Un autre Homme. Nanako se rendit compte qu'elle n'avait rien proposé à l'iconnu et se sentit confuse. Enfin lui non plus ne lui avait rien proposé, alors pas de remord.
Une fois que la serveuse fut partit, Nanako croisa ses bras sur sa poitrine.

« Ha, parce que vous savez ce qui est bien pour moi ? »

On tombe dans les clichés là. L’homme qui utilise une phrase romantique pour faire partir la femme, et celle-ci qui rétorque la réponse habituelle. Où sommes-nous ?!
Dans tout ça, Nanako remarqua quelque chose d’inhabituel, elle avait vouvoyé l’inconnu, chose qu’elle n’avait jamais faite auparavant. Elle fut choquée de son attitude face à cet homme. Elle écarquilla soudainement les yeux, formant aux coins de ses lèvres un rictus d’étonnement. Avait-il une aura assez forte pour faire changer le comportement de Nanako où avait-elle -elle-même et inconsciemment, décidée de changer face à lui ?
Le fixant toujours, elle croisât maintenant ses bras sur la table, approchant légèrement son visage vers celui de l’inconnu.

« Je crois que mon rendez-vous est ici et que je ne veux pas l’oublier. Mais je n’émets qu’une simple hypothèse. »

Soudain intérêt pour quelqu’un d’inconnu. Sans aucune arrière pensée perverse pour la première fois de sa vie.
Elle baissa enfin les yeux, ayant aussi trouvé un grand intérêt pour le verre d’eau que venait de lui amener la serveuse, se faisant cette fois-ci discrète.
Nanako était-elle gênée ? Celui ne lui ressemble pourtant pas. Autant de changement d’un coup lui ancrèrent une boule nerveuse dans le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Ven 24 Juil - 22:54

Face à l’audace inattendue de la jeune fille, Aka ne put que lancer un regard froid. Qu’est-ce qu’elle lui voulait ? Lui qui s’était déjà préparé à ce que la jeune inconnue se confonde en excuses, se mette à pleurer ou lui hurle dessus avant de tout remballer ses affaires et de se casser, il s’était fourré le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! Non, elle n’avait pas flanché et elle osait le regarder méchamment en plus. Elle avait commandé un verre d’eau sans même daigner lancer un regard à la serveuse qui devait déjà penser à déposer sa lettre de démission. Il soupira longuement en essayant d’évacuer ses pulsions qui montaient en lui. Il n’avait pas envie de la tuer, mais juste de la détruire. Et il ne fallait pas, c’était fini, tout ça. Après avoir serré les poings, il la regarda de nouveau et détailla ses traits. Elle avait vraiment l’air d’une petite fille niaise et bien sage, et pourtant, le ton qu’elle prit ensuite prouva tout le contraire. Elle haussa la voix en sortant une phrase inattendue. Non il ne savait pas ce qui était bien pour elle mais oui il savait ce qui était bien pour LUI. Il ne voulait pas de compagnie et encore moins la sienne. Il refusait catégoriquement de nouer des contacts, et pourtant une voix lui chuchotait dans sa tête qu’il le fallait. A continuer de rester seul il finirait par devenir bon à interner, déjà qu’il n’en était pas loin.

Aka ne dit mot jusqu’à ce que la jeune inconnue trouve quelque chose de plus intrigant. Pour l’heure, il n’avait en aucun cas envie de répondre à sa question outrée, puisque ç’aurait été une réponse purement et simplement égoïste. Et là, la surprise du chef. Elle essaya de parler de manière sous-entendue. Il ne savait pas comment le prendre venant de la bouche d’une inconnue, d’autant plus que cette phrase sonnait bizarre. Le jeune homme écarquilla les yeux, montrant qu’il n’était pas sûr de comprendre. Puis ses yeux s’étrécirent et il se pencha également sur la table, son air mystérieux continuellement affiché.

« Ohh ? Et qu’est-ce que vous ne voulez pas oublier ? Une rencontre avec un type qui vous est totalement inconnu ? Le fait que vous preniez un verre avec lui alors qu’il ne vous a pas invitée ? Qu’est-ce que ça représente pour vous ? Une fierté ? »

Il s’était penché si fort qu’il n’était qu’à quelques centimètres du visage de la jeune fille. Aka sentait la menthe. Quant à elle, elle portait un parfum qui lui était inconnu, mais ça avait l’odeur d’un shampoing sans doute. Satisfait, il se recula et s’adossa calmement sur sa chaise noire. Il croisa vaguement les jambes, c’est-à-dire autant que la nature masculine puisse le lui permettre, puis il fit un signe à la serveuse de loin, montrant qu’il reprendrait deux tasses de thé. Allez savoir pourquoi, mais ce geste, prouvant bien qu’il consentait à supporter la présence de la fille aux cheveux violets, était bien conscient. Et si elle n’aimait pas le thé à la menthe, c’était le même prix. Il lui offrait un verre, lors fallait pas qu’elle se plaigne ! Aka poussa un soupir d’aise en faisant craquer ses doigts ; cette attitude effraya quelques personnes aux tables voisines. Puis le jeune homme brun passa ses mains dans ses cheveux, frotta ses yeux, et lorsqu’il les ôta, son regard était moins mauvais. Il n’avait pas l’air franchement plus gentil ni plus doux, mais juste moins assassin. Les deux nouvelles tasses de thé arrivèrent, et Aka se força à répondre poliment par un « merci » très rapide. Puis il se mit à touiller quelques secondes avant de poser à nouveau ses yeux dorés sur Nanako. Sa voix n’étant plus agressive mais plus charmante, il enchaîna :

« Le code des rencontres entre deux personnes totalement inconnues exige que l’on se présente mutuellement. Je trouve cette éthique totalement stupide mais puisqu’il faut s’y plier pour s’intégrer… Qui êtes-vous ? Vous me semblez bien frustrée, mademoiselle. Serait-ce le thé que vous ne supportez pas ? »

Il lui décocha un faux sourire. Il avait parfois tendance à trop parler quant à son anticonformisme. La pauvre demoiselle devait le trouver carrément minable de parler comme ça de présentations. Logiquement, d’après les livres qu’il avait lus, du moins, ça se présentait juste ainsi : « Je m’appelle Truc Machin, enchanté, My Lady. – Oh oh oh moi de même My Lord, je suis Bidule ! ». En repensant à ces vieux clichés, il se racla la gorge d’un air quelque peu fâché contre lui-même. Socialiser, d’accord. Mais hors de question d’avoir l’air idiot. Fallait pas pousser non plus.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Sam 25 Juil - 13:32

[Navrée, mais j'ai vraiment du mal à rp.]

Quand il approcha son visage de celui de Nanako, la jeune femme fut partagée en deux : d’un côté lui mordre le nez ou d’un autre côté lui cracher entre les deux yeux. Elle finit par s’abstenir, ne mettant en scène aucun des deux actes. Cela ne les mènerait à rien. Quoique, de toute façon, au point où ils en étaient, ca ne changerait pas vraiment grand chose…
Pendant qu’il lui parlait, Nanako était suspendue à ses lèvres, buvant chacune de ses paroles telle une godiche de base, si elle battait des cils on pourrait croire qu’elle est folle. Ce qu’elle admirait chez lui, ce n’était pas sa beauté, ou quelconque charme, non, ni même ses cheveux noirs aussi attirants qu’une vodka, mais plutôt sa répartie, sa façon de renvoyer paitre les gens avec toujours une grande classe et sans aucune gêne. Un garçon normal n’aurait pas réagit de telle manière si une fille l’avait aguichée, n’est ce pas ? Un mec normal n’aurait pas réussit à contrôler ses pulsions sexuelles et ses hormones dérangées et aurait littéralement fondu en regardant la poitrine de la femme en face de lui.
Il intriguait d’autant plus Nanako par son manque d’émotions positives. Il avait sans cesse l’air pessimiste. Il avait l’air dépourvu de toute joie. Comme quelqu’un que l’on a vidé. Comme si un vampire avait aspiré tout ce qu’il avait en lui, laissant des organes vides de sens. Quelque chose d’assez affolant, en soit.

« Ma fierté, là, tout de suite, c’est de trouver quelqu’un qui ne veuille pas de moi. Quelqu’un avec qui on peut avoir de tels propos. »

On pourra croire que Nanako est masochiste, qu’elle aime prendre des vents joliment constitués, mais non. En réalité, c’est simplement qu’elle adorait la méchanceté gratuite, autant de sa part que de celle des autres. Combien de personne avait-elle fait pleurer ? Ils ne tiendraient pas sur les doigts des mains. Bon d’accord, elle est légèrement sado-maso, mais contre son grès. Malgré qu’avec l’inconnu, elle restait polie et gentille. Comme si elle était une petite fille naïve et bête. En fait, elle essayait d’être agréable à la place de son interlocuteur, comme il avait l’air de ne pas réussir à le faire lui même.
Et elle souriait, sa mère lui avait dit un jour « On ne peut pas être heureux sans sourire. » De puis ce jour là, Nanako souriait tout le temps. Un sourire souvent faux, mais elle s’efforçait de le faire pour être elle aussi, un jour peut être « heureuse ».
Sortant de ses pensées, la jeune femme observa un changement de comportement de la part de l’inconnu, qui lui demandait à présent comment elle se nommait. D’une façon un peu extravagante, certes, mais il le lui demandait « gentiment » quand même.

« Nanako Hope » Dit-elle en sortant un billet de son porte feuille pour payer les deux thés à la menthe qu’il venait de commander à la serveuse.
Elle hocha de la tête

« Et vous ? »

Nanako replongea ses yeux dans ceux du jeune homme, cherchant à trouver quelque chose au fin fond de ceux-ci. Elle le dévisagea, parcourant chacun de ses traits, un à un, essayant de décrypter quelque chose.

« Vous me rappelez étrangement quelqu’un. »

Mais qui ? Telle est la question… Peut être que son nom aiderait Nanako à savoir qui il est. Peut être pas. Peut être que c’est simplement son imagination –qui une fois de plus, lui joue des tours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Dim 26 Juil - 14:50

Aka la fixa longuement déblatérer son orgueil, entre autre celui de taper discute avec un mec qui veut pas d'elle. Alors ça l'amusait, de partir à la chasse aux associaux, aux marginaux qui ne voulaient que la solitude pour ami ? Elle le dégoûtait. Et pourtant, au fond, ça l'intéressait. Jusque là personne n'avait insisté auprès de lui, sauf son ancienne institutrice. Mais il était alors trop jeune pour se permettre de lui dire clairement "dégage vieille peau, je te déteste". A présent qu'il avait 19 ans, il pouvait se le permettre, et il s'autorisait même d'enjoliver ses phrases épineuses. Et elle, cette félonne qui se tenait devant lui, se permettait de sourire en disant cela. Il siffla d'un air constrit. Elle pourrait écrire ça dans son journal intime, pour sûr ! Du genre "Cher journal, aujourd'hui j'ai emmerdé un type au bar, et il était très en colère. Je suis fière de moi. Vivement que je le revoie". Aka grimaça à cette pensée. Toutefois, il l'avait quand même invitée à rester avec lui un peu en faisant amener le thé. Il ne dit mot lorsqu'elle posa un billet sur la table. Il préparait déjà de lui rendre l'argent. Refuser la présence d'une fille, ok, mais la laisser payer, ça craignait. Enfin, c'était ce que cette foutue petite voix lui susurrait. D'ordinaire, il aurait juste haussé les épaules.
Quand elle lui annonça comment elle s'appelait, il hocha la tête quasi en même temps qu'elle. Hope. Prononcé à l'anglaise, et pouf on avait le mot Espoir. Coïncidence ? Sans doute ! Aka se rebiffa de lui même. Elle lui demanda son nom à lui. Le sien signifiait tout l'opposé de l'Espoir. Avec un plus d'horreur. Il la regarda de ses yeux dorés.

" Aka. Nakigara. (Il hâcha volontairement ses mots) Je ne me souviens pas vous avoir rencontrée. A moins que vous n'ayez été une de ces filles que j'ai faites pleurer auparavant par ma désinvolture. Dans ce cas vous auriez bien changé. Cependant cela m'étonnerait. Aucune fille aux cheveux violets ne m'a abordé tout au long de ma vie. "

Soudain, un frisson le parcourut. Pas un frisson de remords ou de panique, mais plutôt de suspicion. L'aurait-elle vu il y a deux ans, dans cette ruelle abandonnée de sa petite ville ? Il n'avait pas changé des masses depuis, si ce n'est qu'il avait grandi. Sa soudaine et fausses stupeur qu'il masqua très bien (ses yeux ne trahissaient d'ailleurs aucun ressentiment, juste un peu de malice curieuse) le poussèrent à parler de nouveau.

" A moins que... Vous ne soyez une groupie. "

Il avait susurré d'un air amusé. Pas un vrai air amusé, bien entendu. Ca le délectait, certes, mais ça ne l'amusait pas. Aka se moqua de Nanako. C'était un prétexte, puisqu'elle, au moins, avait un prénom normal. Pour lui, la combinaison du nom et du prénom était abominable.

" Je ne vois pas quel intérêt vous trouvez à rester avec moi. Je n'ai rien d'intéressant, je suis sûr que vous me prenez pour une star ou autre illusion, mais considérez que je ne suis qu'un fantôme dans votre vie. Quand je partirai, vous ne me reverrez plus jamais. "

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Lun 27 Juil - 20:26

Aka Nakigara… Rouge ? C’est bizarre de donner une couleur en guise de prénom. Le rouge ne représente pas grand-chose. Le sang et le Ketchup… Ca reste néanmoins une jolie couleur. Enfin Nanako n’a vraiment pas de quoi être fière avec son « Enfant aux yeux royaux regardant le ciel rouge », elle non plus. Dans le genre nom bizarre elle faisait fort. Mais elle aimait bien sa signification, enfin elle faisait semblait, du moins, on ne peut pas renier son appellation. On ne peut pas renier ses origines. Il faut accepter d’être ce que l’on est. Ce que nos parents ont voulu que l’on soit. Même si ils ont échoué et que nous sommes devenus le parfait opposé de l’enfant modèle…
Nanako hocha de la tête. Non pas en signe d’approbation, mais plutôt d’incompréhension. Une groupie ? Une groupie de quoi ? De qui ? Elle n’était une groupie de personne, encore moins d’une illusion. ?
Non, elle ne le confondait avec personne, surtout pas avec une star ou ce genre de choses. Elle n’avait jamais confondu deux personnes. Sont esprit était juste trouble, ne se souvenant pas de qui il avait en face de lui. Con d’esprit.
Elle se mordit la lèvre inferieure. Tellement fort qu’elle faillit se la faire exploser dans la bouche. Elle détestait être contrariée par ce genre de choses. Un peu plus et elle se finirait par se frapper la tête contre la table. Gardons notre self-control.
Elle n’arrivait pas à se souvenir de qui il l’était. S’il était quelqu’un. A présent, il hantera ses pensées jusqu’à qu’elle trouve un indice, après cela sera juste pire. Elle sera obnubilée par cet être.

« Je ne vous confond pas avec une de ces personnes. Loin de là. Il me faudra juste un peu de temps avant de mettre une identité sur votre visage. Vous savez, je suis une vraie fouine. Je suis certaine de vous recroiser un jour. Que vous le désiriez ou non.
Je n’oublie pas grand-chose, et je peux vous assurer que je ne suis pas prête d’oublier Aka Nakigara. »

Nanako plongea son nez dans le verre de thé à la menthe. Sa lèvre durement serrée entre ses deux rangées de dents. Un léger gout amer coulait à présent dans sa bouche. Elle but une courte gorgée du thé brulant avant de relever les yeux pour les plonger dans ceux dorées d’Aka.

« A moins que vous n’aillez peur des gens et que vous ne vous cachiez jusqu’à la fin de vos jours dans le Tibet profond. Cela serait –ma foi, bien dommage. »

Nanako commençait à sentir que ses joues chauffaient dangereusement. Elle venait de déballer un roman, un roman de phrases stupides, digne de Nanako, et Aka devait complètement s’en ficher, et qui devait intérieurement se moquer d’elle. Enfin comme depuis le début d leur rencontre, se dit-elle. Ce qui la rassura quelque peu. Elle parlait tout le temps comme ça, avec des phrases légères et « innocentes ».
Elle replongea son nez dans l’eau bouillante, cachant son visage rosâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Mar 28 Juil - 16:58

Aka la fixait alors qu'elle parlait. Bizarrement, ces mots qui s'entrechoquaient et qui voulaient à peine dire quelque chose l'intéressaient plus que la normale. Ah, elle reconnaissait être curieuse. Ca lui nuirait un jour. A lui. Quant à elle, il ne savait pas, tout dépendrait de ses réactions à lui. La curiosité est un très vilain défaut, et le reconnaître en ferait presque une qualité notable. Il ne put réprimer un sourire narquois lorsqu'elle lui avoua qu'elle n'oublierait pas Aka Nakigara. Prononcé comme ça, on aurait dit qu'elle n'oublierait jamais le nom en lui même. Du reste, ça faisait très pompeux, comme si le jeune homme aux cheveux noir bleuté était un grand seigneur à respecter et à admirer. Il avait une moue bien étrange lorsqu'il souriait sans bonheur. Comme si son visage peignait tout le plaisir qu'il existe sur Terre mêlé à de l'autosatisfaction malsaine. Cela faisait un mélange explosif.
S'appuyant sur sa main, il regarda Nanako Hope fixer sa tasse de thé. La peau de sa lèvre tirée lui donnait presque l'air attendrissant. Il pouffa de rire. Puis elle dit autre chose qui, cette fois, finit par le faire éclater de rire (mais pas l'un de ces fous rires agréables à entendre, évidemment). Se repositionnant correctement sur sa main, le bout de ses doigts effleurant ses propres cheveux, il lui dévoila toutes ses dents.

" J'ai l'impression que vous vous apparentez à un paparazzi. Que vous n'oublierez jamais mon nom, aussi cruel soit-il. Et qu'en plus, vous avouez me débusquer. Je crains pour ma vie privée. Seulement, soyez sûre que je n'irais pas me terrer au fond du Tibet pour vous fuir, loin de là. Ni pour fuir personne d'autre. Je me complais dans la solitude, mais soyez bien consciente que c'est encore différent de l'isolation. "

Il fit mine de réfléchir en laissant une légère pause après ce petit panel d'explications. Touillant à nouveau dans sa tasse, mais toujours en restant appuyé sur son autre main, il laissa échapper un "hmmm" d'attente. Cette fille était vraiment curieuse. Pour la première fois de sa vie il avait envie de fouiller ce qui, en elle, lui offrait ce caractère. Il écarta derechef l'hypothèse qu'elle ait pu tuer quelqu'un, il ne l'en croyait pas capable, à coups sûrs. Et alors qu'il pensait à cela, il n'hésita pas à prendre un nouveau sucre pour le noyer dans sa boisson chaude, comme si elle n'était déjà pas assez sucrée.

" Vous dites que ça serait dommage que je me cache au Tibet, pourquoi ? Seriez-vous triste de ne plus pouvoir me chercher ? Vous êtes drôlement étonnante, comme personne. "

Son intonation se fit soudain plus sèche que l'accoutumée. Enfin, qu'à la voix qu'il avait prise peu de temps auparavant. Car finalement, sa voix redevint aussi sèche qu'au début.

" Vous semblez libre comme un oiseau, mais attention à ne pas vous brûler les ailes. C'est dangereux de se laisser enivrer par sa curiosité. Vous pourriez y laisser vos plumes. Mais libre à vous. "

Aka but d'une traite son deuxième thé à la menthe d'un sucré incommensurable. Puis il fronça les sourcils contre lui-même.

" Parlez-moi plutôt de vous, pour que je voie si vous êtes aussi intéressante que vous n'en avez l'air. "

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Mer 29 Juil - 15:34

Son rire résonne au fin fond des oreilles de Nanako. Un rire ni agréable ni déplaisant. Bien que très moqueur envers la jeune femme. Nanako l’appréciait malgré tout car il venait du fond du cœur d’Aka, et jusqu’à présent, le jeune homme n’avait exprimé aucune émotion aussi forte que celle-ci.
Nanako le foudroya gentiment du regard.
Avec le sourire.
Après tout c’était de sa faute si elle était ridicule, elle était consentante sur le fait que l’on puisse se moquer d’elle. Plus con que sentante. Et puis elle se doutait bien que ce cher petit Aka n’était pas très tendre. Pas autant qu’il n’en avait l’air. Et il avait l’air d’une armoire à glace. Non pas qu’il était grand et baraqué, au contraire. Mais son visage était tout aussi froid et « carré ».

Elle regarda Aka rajouter un sucre dans son thé à la menthe. Le doux et distinct bruit du sucre qui tombe dans l’eau la rappela à l’ordre « Ploc ». Elle secoua la tête pour chasser toutes les pensées qui se bousculaient dans sa tête, la ramenant à la réalité.
Aka avait parlé, à plusieurs reprises même, mais qu’avait-il pu bien dire ? Nanako n’avait rien écouté, mis à part le son de sa voix. Les mots rentraient dans sa tête par une oreille, s’entrechoquaient, puis s’évaporaient mystérieusement.
Où allaient-ils, ses mots oubliés, mâchés, ignorés ? Qui le sait, dîtes le moi ?

« Mouais. T’façons, il fait froid au Tibet. » Dit-elle d’un air distrait.

Ce qui irait très bien à Aka. Un homme glacial dans un endroit gelé. Il s’y sentirait bien, non ? A moins qu’il ait trop froid la bas, et que finalement il ne se rende compte qu’il ait besoin de la chaleur humaine de la foule. Pour se sentir bien. Non, ne nous égarons pas. Arrêtons de divaguer bêtement.
Aka Nakigara ne peut pas devenir Mr Tout-Le-Monde, sinon il ne serait plus lui. Il ne serait plus rien.

Nanako ne retient entièrement que la dernière phrase d’Aka.
Elle eut un violent sursaut. Un hoquet de surprise.
Que pouvait-elle lui dire ? Qu’elle fut une Junkie prostituée reniée par ses parents à cause de son addiction à la drogue ? Pouvait-elle lui conter ses journées dans un centre de redressement pour jeune comme s’il s’agissait d’un conte de fées ?
Elle bouillonnait de l’intérieur. Que pouvait-elle lui dire N qu’elle impression ferait-elle ? Non l’impression n’était pas un problème, Aka trouverait toujours une faille pour se moquer de son interlocuteur.
Et puis même, que pourrait-elle raconter aux personnes qu’elle allait rencontrer, même à celles compatissantes. Et ses futurs enfants si un jour quelqu’un venait à la désirer malgré son passé.
Elle avala une longue gorgée de thé, prenant une grande inspiration avant de lancer nonchalamment

« Je n’ai rien à raconter sur moi. »

Elle savait pertinemment qu’Aka ne la croirait pas, elle ne savait pas masquer ses émotions comme il savait si bien le faire.
Elle frissonna. Un frisson léger que personne ne put voir. Aka cherchera t-il en à savoir plus ou la laisserait-il tranquille ?
Il avait, tout comme Nanako, l’air fouineur.
Il fallait lui retourner la question, faire en sorte que lui parle et que Nanako ait à sa taire et seulement à approuver d’un signe de tête de temps en temps.

« Et vous, contez moi votre histoire. Je suis curieuse d’en savoir plus. Je suis curieuse de voir ce qu’il y a votre masque. »

Seulement, Aka réussirait-il à se laissé faire ? Surement pas. Il n’était pas le genre à parler. Mais qui ne tente rien n’a rien. Hope…
« Mais attention à ne pas vous brûler les ailes. C'est dangereux de se laisser enivrer par sa curiosité » D’où venait cette phrase qui résonnait dans la tête à Nanako à cet instant précis.
Cela la torturait. Où avait-elle bien pu entendre cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Mar 4 Aoû - 14:53


Le jeune homme brun approuva d'une moue peu significative lorsqu'elle marmonna qu'il faisait froid au Tibet. Et, sans savoir ce qu'elle en pensait, il se mit à croire que le Tibet ne serait pas plus mal. Là-bas, tout en haut d'une montagne, pouvant respirer un air pur et seulement suffisant pour une demi-personne. Une bonne raison de rester seul. Finalement, il n'y avait qu'une mince couche de verre entre la solitude et l'isolation. Cependant, lui n'avait jamais eu l'impression d'être isolé puisqu'il était "contraint" de fréquenter les autres. Par l'école. Par sa famille d'accueil. Il avait fait une croix là-dessus lors de ce funeste évènement, à la sortie d'un bar pourri. Hochant la tête sans raison aucune, il admira le fond de sa tasse blanche, qui était vide. Ne restaient que quelques résidus de feuilles de menthe. Le silence se faisait imposant. A croire que la dernière requête d'Aka avait salement fait mouche. Pour obtenir un tel silence en guise de réponse, le jeune homme avait compris que cette demande la gênait énormément. Elle ne voulait pas parler d'elle, et nul besoin qu'elle lui mente pour qu'il le devine. Et alors qu'il paraissait examiner sa tasse, il haussa les deux sourcils d'un air peu convaincu, avant de relever ses yeux pour scruter la jeune demoiselle. Balançant légèrement son pied d'avant en arrière et prenant bien soin de le pas l'effleurer avec, il la regarda jusqu'à ce qu'elle ait quelque chose à dire pour sa défense. Ses lèvres étaient scellées de manière à lui octroyer un air on ne pouvait plus sérieux pour son âge.

Cependant, ce n'était pas d'elle qu'elle parlait à présent mais elle avait l'audace de retourner la question, de prendre la situation à son avantage. Sa bouche se tordit en un rictus mesquin. Alors comme ça, elle aimait jouer à ce genre de jeux ? S'adossant soudainement sur le dossier de sa chaise, il prit un air décontracté, son coude droit appuyé sur les barres en métal noir de son siège. Quelle vilaine petite fouineuse elle faisait. Autant elle l'intéressait d'un côté, autant il en avait sa claque d'elle et elle l'agaçait au plus haut point. Il renversa sa tête en arrière, regardant le plafond blanc crème.

« Je n'ai pas d'histoire. Ma vie ne ressemble pas à celle que l'on a l'occasion de lire et de relire dans un livre aux somptueuses reliures dorées. L'expression 'lire comme dans un livre ouvert' est vraiment appropriée. Sauf que je ne suis pas un livre, et par conséquent, on ne lit pas en moi. Tout comme on ne me comprend pas, puisqu'un livre se plaît à expliquer des faits. Pas moi. Et je ne vois pas pourquoi un petit rat de bibliothèque aimerait en décortiquer la coquille. »

Aka s'avança et s'appuya sur ses deux mains cette fois, la toisant de son regard perçant. Puis il tendit le doigt vers elle, comme s'il l'accusait d'un fait très méticuleux. Enfin, il désigna son propre visage du même doigt, le faisant bouger de manière
circulaire comme s'il englobait sa tête dans la vision de Nanako.


« Ceci est mon vrai visage. Je ne cache pas derrière des couches de protections un désarroi profond ou des regrets inavouables. Je n'ai pas de masque. Mais vous, sous votre sourire, je suis certain qu'il y a des lamelles et des lamelles d'acier renforcé, ne demandant qu'à être brisées, comme ça. »

Il claqua des doigts pour illustrer ses dires. Ce après quoi il tendit la main vers la jeune fille et, d'un air second mais absorbé, il effleura sa joue du bout des doigts. Sa joue était chaude, contrairement à ses mains qui étaient froides. Aka lui offrit un sourire aussi froid que ses doigts.

« Vous avez beau essayer de conserver le secret, votre carapace présente des failles. Un sourire permanent ne peut exister. Il reflète également une certaine faiblesse. En fait, vous refusez de vous montrer intéressante à mes yeux. Dans ce cas, si je vous croyais, mes yeux n'auraient plus à se poser sur vous. Plus jamais. »

Il ôta sa main vivement et se releva, sortant un billet de sa poche pour le poser devant Nanako. Cette petite distraction était plutôt amusante, il en convenait. Enfonçant ses mains dans ses poches, il était prêt pour partir.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.


Dernière édition par Aka Nakigara le Dim 7 Mar - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Mar 1 Sep - 16:43

Elle fixait le jeune homme sans relâche, elle le regardait se noyer dans ses pensées, espérant qu’il finirait par remonter à la surface.
Lorsqu’il lança sa tête en arrière pour regarder ce plafond d’une couleur drôlement écœurante, Nanako eu une soudaine envie de lui arracher le gosier d’un sec coup d’ongles bien aiguisés, exactement comme dans les films d’horreur. Elle sourit intérieurement, se moquant d’elle-même et de ses pensées on ne peut plus farfelues.

Alors comme ça, il ne comprenait pas le fait que l’on puisse s’intéresser à lui ? C’est pourtant simple à piger non ? Un être qui cache tout de lui attise forcement la curiosité de ses « semblables ». Un peu comme une bête de foire.
Aka serait l’animal inconnu, et Nanako, elle, essayera de l’aider à surmonter le regard des autres en essayant de le comprendre, mais la bête de foire se transforma en un terrible lion prêt à bondir à tout moment sur sa seule dompteuse ne le craignant pas et ne le prenant pas pour une horrible bête de foire.

Nanako l’écoutait parler attentivement. Il ne voulait pas qu’on le connaisse, qu’on le comprenne, qu’on lise en lui comme dans un livre ouvert, et pourtant, plus il parlait, plus Nanako apprenait des choses sur lui, contre son gré, mais il n’était pas conscient de ce fait, et si il en prenait conscience, Nanako savait qu’il deviendrait furieux contre lui-même et contre la jeune femme, alors elle décida de le laisser parler, pour en savoir le plus possible, jusqu’au moment où il atteint le point sensible un sourire recouvrant d’épaisses couches de lamelles d’acier. Et il y avait peut être même du barbelé.

Naanko se leva à son tour, se tenant droite, face à Aka. Elle le toisait hautainement du regard bien qu’elle ne soit beaucoup plus petite et menue que lui. S’il le souhaitait, il aurait pu broyer ses côtes en la serrant légèrement entre ses mains.

« Vous ne voulez pas parler de vous alors vous essayer de déchiffrer les différents tics de vos interlocuteurs, si j’ai bien compris ? »

Elle haussa un sourcil, le provoquant du regard, elle essayait de le regarder de haut tant bien que mal, il devait faire dis centimètres de plus qu’elle. Nanako ne portait pas grande attention à cela, pour elle, à ce moment précis, ils étaient sur le même pied d’égalité physique.

« Peut être que vous vous êtes trompé ? Peut être qu’un sourire reflète tellement de choses que vous n’avez pas su choisir laquelle ? Alors vous avez prit la possibilité la plus probable.
Certes, ma vie ne ressemble pas à celle dont on a l’occasion de lire et de relire dans ces livres aux somptueuses reliures dorées. Ma vie n’est pas un livre, et on par conséquent, on ne peut lire en moi. » Ajouta t-elle d’un ton ironique.

Elle lui sourit en coin. Un léger sourire, presque invisible. Un sourire narquois. Alors haussa les épaules et soupira.

« Alors arrêtez donc de jouer à Mr-le-Psy qui croit pouvoir comprendre les gens en psychanalysant leur sourire. Le monde des Bisounours ou la vie est aussi facile, c’était la porte à côté.
Personne n’est ni tout noir, ni tout blanc, cessez donc votre petit jeu du méchant et ancrez bien dans votre tête que vous ne réussirez pas à me comprendre tant que je ne serais pas un tant soit peu consentante sur ce fait. »

Elle lui lança un sourire moqueur, plus visible celui la, avant d’attraper le billet posé sur la table que lui avait au préalable donné Aka, et elle le glissa délicatement dans le poche du pantalon du jeune homme, prenant soin d’effleurer sa main. Son regard provocateur bien évidemment toujours plongé dans celui d’Aka.


[Je suis désolée de toute cette attente pour te donner, au final, un truc aussi minable.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Dim 6 Sep - 15:57

Alors qu'il s'apprêtait sérieusement à quitter ce lieu qui pullulait de personnes fétides et en mal de vivre, la jeune fille se leva à son tour et se plaça face à lui. Evidemment, il n'y avait rien de plus efficace en ce bas monde que la provocation pure et dure. Il ne put réprimer un sourire, fier de sa victoire personnelle, mais pria pour qu'elle ne devine pas que cela était prévu, bien entendu. Quoiqu'il en soit, cette Nanako était loin d'être aussi stupide qu'elle en avait l'air au premier abord (parce que pour Aka, tout le monde est stupide de loin, et peut-être que de près c'est moins le cas). Elle avait mis le doigt sur un de ces loisirs favoris. Eh oui, il lui fallait bien trouver un loisir en toute circonstance, même dans le cas où une personne viendrait l'importuner ! Alors comme il avait ce don naturel de déstabiliser les gens, il jubilait lorsqu'il enfonçait le couteau dans la plaie. Et cette fille était bien la première à avoir trouvé que c'était son trip de faire ça, et que ce n'était non pas de la faute de l'interlocuteur. Le jeune homme brun pouffa de rire en fermant les yeux, dévoilant à peine ses dents.

" Si ce n'était que les tics ! Vous êtes très futée, je me dois de l'admettre. J'adore montrer qu'une relation sociale peut virer à autre chose qu'à du positif. Alors pourquoi ne pas tout simplement enfoncer les gens dans leur mal-être ? "

Il avait annoncé cela d'un air solennellement désinvolte, haussant les épaules et levant légèrement les mains au ciel. Il lui semblait qu'elle voulait paraître imposante à ses yeux, comme pour l'intimider, mais il ne partirait jamais, au grand jamais, la queue entre les jambes, non... Il admettait qu'elle était dotée de raison mais il ne s'abaisserait aucunement face à elle. Quand bien même elle grimperait sur une chaise pour paraître plus haute que lui et le toiser de haut comme il le faisait alors envers elle, il trouverait encore le moyen de se moquer cyniquement d'elle et de tous les autres cloportes qui étaient autour dans cette salle, serveuses et patron inclus. Cette situation le délectait à un tel point qu'il en frémissait presque. Il ne se vexa nullement lorsqu'elle lui envoya sa propre phrase comme une gifle ironique. A la place, Aka hocha la tête et planta ses yeux dorés, rapprochant considérablement son visage de celui de Nanako, un sourire perfide aux lèvres.

" Je devrais porter plainte pour les droits d'auteur, mademoiselle Hope, sachez que c'est très mal de voler les citations des autres. Mais... Je doute que vous soyez une voleuse. J'imagine que votre sourire reflète bien plus que cela. Si ma phrase vous a vexée, alors je vous prie de m'excuser. Devrais-je vous montrer ma fidélité en me prosternant, les larmes aux yeux, devant vous ? "

De nouveau, Aka se mit à claquer sa langue sur son palais. Il était clair que son changement de ton, devenu mielleux, était là non pas pour le ridiculiser mais pour la faire flancher elle. Et si ça ne marchait pas, il avait de la ressource, il pourrait toujours essayer de la détruire comme il avait essayé pour tous les autres. Là, elle parla de compréhension. Ohh donc gagner sa confiance l'aiderait à l'abaisser au rang de moins que rien ? Il haussa les sourcils, son regard vide, se prêtant à une réflexion intense. Cela semblait amusant. Il passa sa main dans ses cheveux.

" Je refuse d'être relégué au rang de psy, ces incompétents ne comprennent jamais rien. Si votre réponse cinglante, bien qu'elle se transforme en un délice entre vos lèvres, était un défi alors je le relève. Il est hors de question que vous puissiez nourrir votre curiosité à mon sujet sans que je vous aie compris. Prenez ça comme un vilain challenge. "

Un vilain pas beau, même. Quand elle remit le billet dans sa poche, il était tellement occupé à penser à un plan qu'il n'y fit même pas attention.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Jeu 29 Avr - 19:57

Nanako s’assit sur la table, les jambes ballantes, les bras croisés sur sa poitrine. Tellement elle était petite, ses jambes ne touchaient même pas le sol. Elle était physiquement une gamine. Seulement physiquement, sa tête, elle, était remplie de pensées sèches et froides, telles celles d’une personne âgée et sénile. Heureusement d’ailleurs, sinon elle ne pourrait pas comprendre Aka et ses phrases ambigües.
A chaque phrase qu’il prononçait, Nanako était obligée de réfléchir à une réponse cohérente qu’elle pourrait lui envoyer violemment dans le visage. Chose qu’elle ne faisait pas, étant beaucoup trop gentille et par peur de le voir partir. Les conversations avec cet homme n’étaient pas de tout repos, mais elles valaient beaucoup plus que toute autre conversation avec un écervelé de première.
Elle ressentait quelque chose d’étrange vis-à-vis de cet homme. Vous savez ce sentiment étrange là… Celui d’avoir une personne totalement inconnue en face de vous mais d’être totalement passionnée par elle. Comme si vous la connaissiez déjà. Comme si elle vivait en vous. Pourtant Aka était bel et bien inconnu.
Nanako le fixait dans les yeux, un sourire narquois collé aux lèvres. Elle le narguait, elle adorait cela.

« Il n’y a absolument rien d’intéressant à comprendre sur moi. La seule chose d’intéressante sur laquelle nous pouvons dialoguer à ce jour, c’est vous. Seulement vous. Le ‘vous’ que vous montrez, mais surtout celui que vous cachez sous d’épaisses couches de glace. »

Elle hocha de la tête, laissant échapper un petit rire.

« Vous ne pouvez donc rien apprendre sur moi, vu qu’il n’y a rien à savoir. Ma vie se résume par le néant. Du vide. Un grand trou. No more. »

Au final c’est vrai. Il n’y avait rien de bien à raconter sur la vie de Nanako. Que des choses honteuses que toute personne aillant un peu de dignité voudrait cacher. C’est sur que Nanako n’avait plus de dignité, mais elle ne voulait pas en parler.
Bonjour je m’appelle Nanako Hope, à 13 j’étais une pute et je me droguais. Et pour tout vous dire, ce n’était que le commencement de ma vie, imaginez maintenant ! Merci, mais on se passera de ce discours.
Elle fixait le sol, repensant à son adolescence qu’elle ne pourrait jamais raconté à personne. C’est con d’avoir un bout de vie que l’on souhaite oublié. C’est pitoyable même.
Elle se mordit avec violence les lèvres et releva la tête. Elle replace son regard dans les yeux d’Aka et lui dit après un certain temps.


« Ce challenge peut s’appliquer à vous aussi. Je ne parlerai pas et rien à mon sujet ne sera éclairci tant que ma soif de curiosité ne sera pas atténuée. »


Elle lui sourit, ses yeux pétillaient. On aurait dit une gamine de 5 ans devant un nouveau jouet qu’on venait de lui offrir. Pourtant elle se préparait mentalement aux vents qu’allait lui mettre très prochainement Aka.
Qu’importe, elle avait envie de sourire à ce moment précis. Elle se sentait bizarrement heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Ven 7 Mai - 1:49

    Aka ne put réprimer un rire cynique, et s’il avait été un poil plus diabolique, il aurait même ri à gorge déployée, comme dans les films où ces méchants ont tous le même rire au final. Des couches de glace, hein ? Oh, oui, bien sûr. La fille était décidément un paparazzi. Elle entre dans un bar, au pif, elle choisit un gars, au pif, et là elle lui dit « vous être intéressant. » Bien, Nanako, jouons à ce jeu. Aka n’avait pas pour habitude de s’intéresser à autrui, mais ce qui l’insupportait au plus haut point, pour l’heure, c’était que cette inconnue lui renvoie d’un coup d’un seul SA remarque. Et ce pour la seconde fois. Il faudrait arrêter de se donner des grands airs, puisque le jeune homme ferait tout pour réagir d’une façon inattendue. Et là, ce qu’il faisait ? Simple, il força le destin et se força lui-même à avoir un contact physique. Il attrapa la jeune fille par le bras et la fit s’asseoir sur sa petite chaise désormais attitrée. Et il se rassit à son tour, l’air grave. Il-avait-touché-volontairement-quelqu’un. Il se fit violence pour ne pas grimacer. Ben oui, il ne fallait pas montrer que ça le dégoûtait de toucher les autres ! Cette fille serait capable de retourner ça contre lui ! Il s’accouda et croisa ses doigts en signe de réflexion, la fixant longuement.

    « C’est très vil de votre part de retourner mes propres phrases contre moi. N’avez-vous donc pas de personnalité ? Prenez vous des parts de tout le monde pour vous construire ? Que c’est triste, vous devriez avoir honte. »


    A ces mots, Aka s’adossa sur le dossier de sa chaise en soupirant longuement. Il devait continuer à mener la danse. Se faire doubler par quelqu’un était inadmissible mais imaginez un peu qu’en plus ce soit une fille ! Hors de question. Après tout, il restait le meilleur. Il lui fallait réfléchir… Mais les bruits ambiants l’empêchaient de se concentrer. Ça et là, il entendait des bribes de conversations insupportables. Il aurait aimé se lever et leur hurler de se taire. Il fronça les sourcils, se concentrant sur cette Nanako. Mais cette idiote souriait. C’était pire que tout, il avait l’impression de toucher le fond ! Qui ici était le maître en la matière ? C’était lui et lui seul ! Il se mit à sourire délibérément d’un air moqueur et se pencha doucement.

    « Alors, en fait, ce que vous pensez, c’est que je suis quelqu’un d’extraordinaire. Parce que j’attire toute votre attention, j’ai un énorme secret sous mes épaisses couches de glace ? Alors, et si vous deviniez ? Mais, vous devez savoir que peut-être que rien que là, je joue un rôle. Il se peut que je sois quelqu’un de terriblement banal, mais que je vous manipule assez bien pour vous faire croire que je suis un monstre sorti de sa cachette depuis que vous avez posé votre derrière sur cette chaise. »


    Il tapota longuement des doigts sur la table, faisant résonner un bruit stressant. Enfin, du moins, ça l’aurait été pour lui vu qu’il avait réussi à chasser les bruits ambiants. Donc il n’y avait que sa voix, celle de Nanako peut-être, et ce tapotement à rallonge. Et il se plaisait à le faire, de surcroît ! Aka sourit de plus belle en se redressant correctement, haussant les épaules.

    « Mais si vous voulez jouer à ce jeu-là, que diriez-vous si mon mystère était dévoilé, juste là ? »


    Le jeune homme brun claqua des doigts et planta son regard dans le sien, sérieux.

    « Je pourrais… Être un type qui adore les jeunes filles, qui fait genre qu’il les aime, qu’il sort avec pour mieux les violer, les souiller tout en profondeur. Je pourrais être le genre cambrioleur jamais attrapé mais tellement doué pour dépouiller les gens… Je pourrais apprécier le sang humain et m’en nourrir en me complaisant dans l’illusion que ça m’apporte une force vitale particulière. »


    A ces mots il pouffa de rire. Puis il lui prit la main doucement et l’examina comme s’il s’agissait du plus merveilleux des joyaux.

    « Et quand bien même, venant de vous, à part le fait que vous soyez paparazzi… Je pourrais essayer d’être imaginatif, et me dire que vous êtes une serial killeuse ? Ou quelqu’un qui cherche à me mettre dans son lit ? Peut-être le genre de patronne d’hôtes, vous savez, le genre à les droguer pour les garder sous son aile… »

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Dim 23 Mai - 14:00

Décidemment, ce type était fou. Dire de telles choses pour se débarrasser de quelqu’un… Faut vraiment pas être net ! Nanako prenait un malin plaisir à l’écouter dire d’atroces horreurs sensés la faire fuir. Dommage pour lui, cela provoquait tout le contraire chez la jeune femme. Aka était tombé sur quelqu’un de tout aussi dérangé que lui. Voire pire peut être.

Nana frissonna quand Aka lui prit la main. Bah quoi, après tout peut-être que c’est réellement un détraqué sexuel ! Elle regardait sa main dans celle d’Aka. D’un point de vue extérieur, on pourrait croire que Nanako et Aka étaient deux amants fous l’un de l’autre, discutant main dans la main dans un mignon petit bar. Ouais, ben non, ce n’est pas le cas. Deux personnes inconnues en train de se débattre pour connaître le secret de l’autre. Un secret bien gardé. Un secret pas très honorable. C’est d’ailleurs pour cela que c’est un secret. Une partie de notre vie cachée au public.

Nanako retira sa main de celle d’Aka d’un geste vif et lui lança un regard moqueur avant d’exploser de rire

« Faites attention, vous n’imaginez même pas combien cette main a tué de personnes ! Combien de personnes elle a drogué et mise dans mon lit. Elle est belle, hein ? En réalité elle est peut être aussi souillée que les personnes que ce violeur qui est potentiellement caché en vous a encrassé.
Haha ! On aura vraiment tout entendu ! »

Elle ria de plus belle, ses grands yeux violets pétillants de miles feux. Elle se calma doucement, s’enfonça dans la chaise sur laquelle elle était assise et croisa ses bras sur sa poitrine.

« Va falloir arrêter les conneries, sérieusement. »

Elle interpela un serveur et commanda deux verres d’eau. Il fallait vraiment qu’ils se remettent les idées en place, ils devenaient vraiment fous. Ils se faisaient mutuellement tourner en bourrique. Comme deux gamins, ils s’amusaient à embêter l’autre en lui cachant ce qu’il voulait savoir. Au final, même les personnes les plus horribles, ayant vécu des choses qui les ont fait grandir prématurément gardent au fond d’eux cette façon d’être, cette façon de rester un enfant malgré tout.

Elle s’appuya sur la table, avança son visage vers celui d’Aka, et le fixa avec un regard nonchalant. Elle replaça une des nombreuses mèches de cheveux qui lui tombaient sur le visage, et tout en fixant Aka droit dans les yeux, elle esquissa un sourire plein de sous-entendus.

« En fait je suis peut-être un agent du FBI, qui recherche une proie qui a réussit à lui échapper. Je suis peut-être en train de courir après un tueur en série. Peut-être que je crois l’avoir trouvé… »

Tentons le tout pour le tout. Peut être qu’Aka a vraiment quelque chose d’ordre criminel à cacher. Même si Nanako savait qu’il n’avouera pas ce genre de chose, elle essayait. Qui ne tente rien n’a rien, non ?
Au pire, elle aurait une fois de plus droit à une phrase sanglante et lourde de critiques. Elle y était habituée, et elle appréciait presque cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Ven 11 Juin - 0:22

    Intéressant. Très très très intéressant. Il adorait se jouer des autres, notre Aka, mais de là à ce que quelqu’un se prenne si longtemps à son petit manège… Il devait reconnaître qu’il y avait du niveau. Mais il fallait quand même se méfier. Sans doute était-elle désespérée. Peut-être comme lui. Ou avec de la chance – ou pas, en fait – elle se servait de lui. Faisait exprès d’être dérangée, de tenir le coup, pour le nuire. Ca ne serait pas étonnant, après tout, non ? Il avait passé deux années paisibles après son cruel méfait. Il fallait bien que les ennuis arrivent au bout d’un moment. Alors, Aka ? Quitte ou double ? Il avait eu sa dose de « quitte ». Double, cette fois. Il double la mise et compte bien la remporter. Il s’appuya sur ses mains, accoudé à la table, regardant d’un air mauvais le serveur qui apportait les deux verres d’eau. Très généreuse, la demoiselle, elle n’aurait pas à débourser un sou avec ça. Il ne toucha même pas à son verre. Ben oui, qui sait ce que le serveur aurait pu mettre dedans, hein ? Il esquissa un sourire mauvais en tapant patiemment du pied sur le sol, longtemps, silencieux. Et puis il ouvrit la bouche. Enfin, me direz-vous.

    « Je dois vous admettre que je suis surpris, mademoiselle Nanako. Femme du FBI n’est-ce pas ? Pourquoi serais-je donc votre proie ? Savez-vous encore quel crime j’ai fait ? Si néanmoins vous avez la certitude que j’en ai fait un, moi. Je suis un ange, vous savez. »

    Aka se mit à pouffer doucement, l’air narquois. Il se délectait de cette entrevue, c’était dire ! Mais il ne pouvait stagner à cet endroit, c’était contraire à son bon sens, vous comprenez. Il en avait déjà marre de cet endroit. Socialiser était plus dur que prévu. C’est alors qu’il leva sa main droite et renversa malencontreusement son verre d’eau. Ouais, malencontreusement. Et l’eau glissa le long de la table, avant que les gouttes ne s’écrasent sur les genoux de la jeune fille. Les coins de ses lèvres s’étirèrent en un sourire cynique.

    « Oh, pardonnez-moi, madame l’agent du FBI, il semblerait que je sois un empoté fini. Quel dommage, une si belle tenue, trempée, vous avez de la chance que ça ne soit encore que de l’eau… Permettez que je sèche cela ! »

    Sur ces mots, il se leva si précipitamment que sa chaise en tomba à la renverse. Non pas qu’il commençait à perdre son self-control, non… Juste qu’il fallait agir rapidement. Sans demander son reste, il risqua un second contact physique en lui attrapant le poignet, la forçant à se lever et à le suivre jusqu’aux toilettes des hommes. Oui oui, les hommes, puisqu’étant moins coquets, ceux-ci ne seraient pas susceptibles de les déranger. Et puis le bar était plus rempli de donzelles, c’était un bar branché apparemment. Une fois la porte fermée, il la plaqua sans état d’âme particulier contre celle-ci, la barricadant de ses deux mains, plaquées chacune sur un côté de son visage. Certes il ne la cernait pas totalement, il suffisait à Nanako de se baisser pour prendre la fuite, mais qu’à cela ne tienne, ce serait bref. Aka ricana un moment d’un de ces rires moqueurs et totalement déments. Puis il planta son regard doré dans celui de Nanako, le regard le plus fou qu’il pouvait avoir.

    « Et alors parmi toutes les infos, laquelle est la bonne, hm ? Laquelle est juste, selon toi, pauvre petite Nanako ? » Il glissa ses doigts sur sa joue d’un air presque absorbé alors qu’au contraire, ce frôlement le répugnait. « Qu’a-t-il fait de mal, le gamin qui a explosé la gueule de son vieux à coups de barre de fer, hein ? Cela l’empêche-t-il d’être l’homme le plus parfait au monde ? Le plus manipulateur, le plus ténébreux ? »

    Il se redressa en riant pour lui-même, se rendant compte que prendre ce risque énorme provoquait une terrible montée d’adrénaline en lui. Tant et si bien que c’en était presque jouissif.

    « Ah, comme j’ai hâte de fonder un plan diabolique pour t’éliminer toi aussi. Je trouverai comment innover. Abîmer ton visage serait futile, mais ta gorge pourrait être une source d’inspiration. »

    Mais qui disait qu’il ne mentait pas encore, hm ?

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Mer 17 Nov - 16:35

Un ange, disait-il… Un ange qui renverse ses verres d’eau sur les demoiselles qui ont le malheur de s’asseoir à sa table… Il était autant un ange que Nanako quelqu’un de sain, mais après tout, c’était peut être ces « anges » là qui attiraient dangereusement les gens et Nanako. Il avait beau lui balancer les paroles les plus ignobles au visage, elle ne bougeait pas, comme si elle y prenait du plaisir. Cela amusait la jeune fille de voir à quel point les gens peuvent être horribles et agressifs pour essayer de survivre ici bas.
Elle n’eut pas le temps de réagir quand elle sentit les gouttes d’eau tomber sur ses jambes blanches dénudées, que la main d’Aka tenait déjà fermement le fin poignet de Nana. Elle ferma les yeux, quand elle les rouvrit, elle était dans les toilettes pour homme, coincée entre Aka et la porte.

Alors comme ça, le pseudo agent du FBI que Nanako était avait raison. Une fois de plus. De toute façon Nanako aura toujours raison, c’est comme ça.
Ce qu’Aka venait de lui dire la choqua d’abord un peu, ce n’est pas le genre de choses qu’on entend à tous les coins de rue.
La belle était tellement surprise par les aveux d’Aka, qu’elle ne fit par la suite, même pas attention à ses menaces, et puis de tels dires n’auraient eus aucune incidence sur Nana.

Comme elle fixait Aka dans les yeux sans grande conviction, elle reprit ses esprits avant de lui lancer un regard plein de malice. Ce genre de regard qui dit « Il m’en faut plus pour me surprendre. Essaye encore. »
Elle redressa bien la tête, histoire d’essayer d’être à la même hauteur qu’Aka, avant de lancer avec un rictus narquois :


« Tuer quelqu’un d’autre serait une façon d’oublier le premier acte ? »

Elle ria légèrement, fixant toujours Aka dans les yeux, ses pupilles dilatées exprimaient maintenant de l’excitation. Qu’allait-il se passer ? Elle avait hâte de savoir les tournants qu’une vie peut prendre. Un rien peut tout faire basculer, elle le savait…

« Ma gorge tu dis ? Et que veux-tu faire ? Cela te soulagerait-il de tuer une seconde personne ? »

Elle se baissa pour échapper à l’emprise d’Aka, les rôles étaient maintenant inversés. Il était contre la porte, elle debout au milieu de ces toilettes répugnants.
Elle regarda les lavabos, et machinalement, se passa les mains sous l’eau, comme si elle voulait se débarrasser de quelque chose qui lui collait à la peau.

Elle se rapprocha d’Aka, son visage était à quelque centimètres de celui du jeune homme, elle pouvait sentir son souffle chatouiller ses cheveux. Elle n’avait bizarrement aucune crainte. Après tout, s’il voulait réellement la tuer, ne l’aurait-il pas déjà fait ? Ils étaient seuls dans des toilettes de bar où surement personne n’allait rentrer. N’était-ce pas une magnifique occasion pour commettre le plus horrible des crimes ?
Nanako caressa une mèche de cheveux d’Aka, le sourire aux lèvres.


« De si beaux cheveux, un si beau visage... Tu sais que tu ressembles à une poupée mon grand ? Oui, tu es vraiment beau, mais tu te caches dans le rôle du méchant, c'est quand même triste de ne pas être toi... C’est dingue comme les apparences peuvent tromper. »

Elle lâcha la mèche, recula d’un pas et regarda Aka de la tête aux pieds, observant chaque détail de son corps, de ses habits, de ce qu’il dégageait. Elle tourna la tête et pu voir leur reflet dans un miroir, ils avaient l’air de deux personnes comme les autres, deux personnes rangées, avec un futur radieux tout tracé et un passé pas moins brillant.
Oui, les apparences peuvent réellement être trompeuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Dim 29 Mai - 0:06

    Son sourire était mauvais. Aka ne s’était guère attendu à une réaction de ce genre de la part de la jeune fille. Oui, il l’aurait vue détaler comme tant d’autres, en pleurant, en hurlant. Il l’aurait vue partir après l’avoir giflé en lui hurlant qu’il s’amusait à lui faire peur et que ça l’énervait. Ce genre de scénario. Mais pas celui-ci, non. Pas le plus improbable qu’il soit. Son rictus était machinal, surpris, épaté, agacé. Diabolique. Car elle n’était pas partie, que ce soit en courant ou non. Elle était restée là, Nanako. Elle déambulait dans ces toilettes crasseuses, en la présence d’un assassin, mauvais comme tout. Le jeune homme se mit à soupirer longuement en serrant doucement les poings, la laissant faire. Après tout, si elle était si calme, c’était bien pour une raison. Peut-être était-elle comme cet étrange Esprit Sayuri ? Non, évidemment, elle semblait plus réaliste, plus ancrée dans la vie. Mais pas autant que n’importe qui, qui serait « normal ». C’était intéressant, mais effrayant pour Aka. Lui qui d’ordinaire arrivait toujours à faire fuir, à finir seul comme il le souhaitait, c’était une autre personne qui s’accrochait. Nagoya était décidément une ville de mystères pour lui. Tu parles d’un renouveau ! Pourquoi avait-il seulement souhaité devenir « normal » ? Il finit par lâcher alors :

    « Je n’ai guère besoin d’être soulagé pour ce que j’ai commis. L’acte en lui-même était très appréciable, cela m’a soulagé et à nourri ma soif. »

    Il s’adossa contre le mur décoré de carrelage fendu en fermant les yeux et soupira un bon coup. A quoi bon lui dire cela. Il avait besoin de faire le point. Il était songeur, notre Aka. Nanako était provocatrice, étrange. Beaucoup trop mystique pour lui. Beaucoup trop, beaucoup trop. Il essayait de s’en persuader. Il ne pouvait pas admettre que ça lui plaisait. Il ne pouvait pas reconnaître qu’au fond de lui, il appréciait qu’on lui tienne tête de cette manière et pas d’une autre. Il ne put guère se concentrer plus lorsqu’il sentit qu’elle l’examinait. Il haussa un sourcil. Que lui voulait-elle ? Si elle voulait prendre le dessus, elle pouvait rêver, il ne lui laisserait pas cet honneur, ça non !

    Aka put presque afficher un air interloqué lorsqu’elle lui dit qu’il ressemblait à une poupée. Probablement parce qu’il y avait une part de ressemblance. Une poupée c’est vide, ça n’a pas d’expression. Comme le jeune homme. La différence était qu’une poupée, on pouvait la manipuler. Pas lui. Lui, il tirait les ficelles. Et il ne la laisserait pas les lui voler.

    « Ma très chère Nanako. Je suis celui que je suis. As-tu encore l’infime espoir que je suis un homme bon ? Tu te trompes. Je ne suis pas bon. J’ai probablement l’apparence d’une poupée, mais aucune poupée n’est aussi mauvaise que moi. Je pourrais te tuer sur le champ. »

    Il se pencha doucement et colla son front à celui de la jeune fille – encore un autre contact humain détesté –, plantant son regard doré dans ses yeux. Il réfléchissait à ce qu’il ferait d’elle. Il y avait, quelque part en lui, une envie qui s’était dévoilée. Celle de la découvrir. Celle de savoir pourquoi. Il ne la tuerait pas. Du moins, pas tout de suite. Il se mit à sourire en se redressant, la regardant de haut.

    « Eh bien tu n’as qu’à chercher, les apparences ne sont pas trompeuses. J’ai peut-être, à tes yeux, une apparence douce, mais l’intérieur est acide, rongé de toutes parts. Je n’ai pas besoin de rédemption pour cela, je me complais dans ma haine des autres. A toi de me faire changer d’avis, alors, qui sait ? Mais sache qu’il n’y a plus parfait que moi. »

    Aka passa ses doigts dans ses cheveux et décida de partir le premier. Nanako, quant à elle, devait encore se sécher. Il n’allait pas l’aider et encore moins lui montrer où se trouvait le séchoir ou du papier toilette éventuellement. Qu’elle fasse comme bon lui semblait. Mais lui mettait les voiles. A elle de voir pour le rattraper. Il quitta les toilettes, et se dirigea vers le comptoir pour payer.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Nanako Hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 27
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ♥

MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   Jeu 1 Sep - 19:06

Chaque parole d’Aka faisait frissonner Nanako, sans qu’elle ne sache pourquoi. Peut-être était-ce un peu de peur qui naissait un fond d’elle ? Ou bien un peu d’excitation mélangée à de l’impatience. Impatiente de savoir ce qu’il allait se passer entre eux. Qu’allait-il se passer ? Allait-il disparaître ? C’est là que la peur entre en jeu, elle avait peur que l’homme disparaisse sans qu’elle ait réellement le temps de le comprendre.

Lorsqu’il appuya son front contre celui de Nana, la belle scruta son regard pour essayer d’y déceler quelque chose de nouveau. Ses yeux ne dégageaient pas de réelles émotions, son regard était travaillé pour laisser apparaître de la haine ou du mépris, mais Nanako, elle, trouvait juste son regard triste, lui faisant éprouver un peu de compassion.

Aka sortit des toilettes le premier, laissant Nanako seule, la tête remplie de questions, mais une évidence demeurait : elle n’allait pas lâcher l’affaire aussi vite. Elle n’avait pas pour habitude de baisser les bras à chaque obstacle, même lorsqu’ils étaient de taille.
Elle regarda autours d’elle pour se sécher les mains, mais tout était crasseux et en mauvais état, elle s’essuya rapidement sur ses habits, et sortit des toilettes.

Il se tenait devant le comptoir avec beaucoup d’allure. Enfin non, il n’avait pas tant d’allure que cela, mais il faisait un effet fou à Nanako ! Elle s’approcha à pas de loup de l’homme -qui n’était plus un inconnu à présent, et souffla de la plus discrète des façons dans ses cheveux avant de s’accouder au meuble. Un échange de regards suffit à la faire frémir.

« En plus de ça, vous êtes galant ! Ledit monstre que vous êtes paye l’addition ? J’ai connu beaucoup plus effrayant comme démarche ! »

Elle ria de bon cœur avant de déposer un assez gros billet pour payer les deux consommations sur le comptoir. Comme si Nanako était du genre à laisser les gens payer pour elle. Elle avait décidé de ne plus se laisser marcher sur les pieds. Heureusement pour elle, le serveur saisit son billet avant qu’Aka n’eut eu le temps de riposter. Victorieuse, elle lui lança un regard rempli de malice avant de lui lancer un pic.

« Comme ça, tu auras une raison de plus pour, je cite, ‘abîmer ma gorge’. »

Au final, pouvait-elle réellement craindre quelque chose de lui ? S’il avait voulu lui faire du mal, ne l’aurait-il pas fait dans ces toilettes négligés, le lieu morbide par excellence ?
De tous les pouvoirs que Nanako aurait aimé posséder, celui de lire dans les pensées est sûrement le plus souhaité. Et il aurait été parfait dans une telle situation. Elle voulait vraiment savoir ce qui se passait dans la petite tête d’Aka.

Pas une parole de plus. Elle posa sa main sur celle du ‘monstre’ et le fixa dans les yeux, un regard profond rempli de sens. Le contact physique dura aussi longtemps que le regard, c'est-à-dire le temps qu’il faut pour qu’il se passe quelque chose au fond des deux personnes concernées. Une seconde peut-être. Ou peut-être beaucoup moins.
Désormais, elle s’éloignait du comptoir, se dirigeant vers la porte de sortie du bar. L’air frais fouetta son visage, la vivifiant d’avantage.
Elle l’avait suivi jusqu’au comptoir, à présent Aka allait-il suivre Nanako un peu plus encore..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'irais bien refaire un tour du côté de... Où ? [PV Nana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kyran | un jour, j'irai vivre en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Tour de Farce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: