AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piste 3: Under my thumb (Pv. Hiruma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abby Morrison

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Quelque part avec les castors.
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: //

MessageSujet: Piste 3: Under my thumb (Pv. Hiruma)   Jeu 9 Sep - 6:36

N'ai pas réussi à faire un muzicon alors on clique icii.


[Je me suis permis de poster le rp ici puisque de toute façon, c'est là qu'il va finir >w<]

Piste 3 : Under my thumb

« Abby, ce soir, tu viens manger à la maison?
- Euh…C’est soudain comme question…
- Allez s’il-te-plais.
- Oui, oui, d’accord. Mais pourquoi tu insistes tant?
- Ah, surprise. Mets tout de même une robe, d’accord?
- Hein? Y a une occasion spéciale que j’ai manquée?
- Non, non. Rassure-toi. Mets une robe et c’est tout.
- Euh…D’accord. Au revoir, maman.
- Je t’embrasse, ma chérie.
»

Drôle de conversation qu’elle avait eu avec sa mère cet après-midi là. Pourtant, la curiosité l’avait gagnée presque aussitôt. Pour qu’elle doive mettre une robe pour un dîner avec ses parents, il devait y avoir quelque chose de spécial. Connaissant sa mère, il valait mieux pour elle qu’elle ne désobéisse pas car elle allait s’en mordre les doigts. La jeune fille commença donc à se préparer, sautant dans la douche et séchant ses cheveux blonds par la suite. Comme habillement, elle opta pour une petite robe d’été à bretelles minces de couleur brune cintrée au niveau de la poitrine avec une bande de tissu rouge et très ample dans le bas, avec des bandes rouges et orangées. Intéressant, n’est-ce pas? Tout pour faire honneur à sa nature un peu hippie. L’étudiante enfila une paire de ballerines rouges et empoigna prestement son sac à main avant de descendre vers la sortie de l’internat.

En jetant un bref coup d’œil à l’heure qu’il était, Abby se rendit compte à quel point elle était stupide. Il était beaucoup trop tôt pour arriver chez ses parents! La curiosité l’avait peut-être un peu trop enthousiasmée. Il fallait qu’elle se trouve un truc à faire en attendant l’heure prévue pour le dîner. Aller acheter un petit quelque chose pour le repas, peut-être? La jeune fille s’en tint à cette idée et fila marcha un court moment jusqu'à atteindre la pâtisserie. Là, elle passa un bout de temps à choisir un truc que ses parents pourraient apprécier. Une tarte, non. Trop simpliste. Un gâteau? Pas très original. Son choix d’arrêta finalement sur un plateau d’éclairs au chocolat. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle payait son achat et reprenait la route menant vers la maison de ses parents.

Il était certain que le fait de ne pas avoir de voiture l’incommodait un peu mais elle réussi tout de même à se rendre chez elle sans trop d’accident. Elle donna trois coups légers à la porte, comme elle avait l’habitude de le faire, et entra sans attendre qu’on lui réponde. Des effluves enivrants parvenaient de la cuisine et c’est ce qui lui permit de deviner que sa mère était assurément dans la cuisine. Celle-ci lui adressa un immense sourire lorsqu’elle la vit arriver. Abby déposa le plateau sur la table et alla serrer sa mère dans ses bras. La maison familiale lui manquait, de temps en temps. Ça, elle ne manquait jamais de le faire remarquer à la figure maternelle de la maison. Pourtant, malgré le fait que Madame Morrison soit toujours prête à trouver une place pour sa fille, Monsieur Morrison s’acharnait à croire qu’elle était bien mieux dans le pensionnat. Généralement, à ce moment là, la discussion s’assombrissait légèrement jusqu’à ce que maman décide de changer de sujet. La même chose se produisit ce soir là mais ce ne fut pas Madame Morrison qui intervint. En effet, ce qui tira la petite famille de cette impasse fut le retentissement de la sonnette d’entrée, qui tinta une fois, puis deux.

« Oh, ce doit être nos invités! S’exclama Madame Morrison, Deborah, de son prénom. »

Elle se leva d’un bond, tout enthousiaste. Il était plutôt rare pour Abby de voir sa mère si enjouée. Des invités? Ils étaient encore plus rares dans la vie des Morrison. La jeune mère proposa à sa fille d’aller ouvrir et celle-ci s’exécuta. C’est alors qu’elle eut une agréable surprise. Entrèrent dans la maison une petite famille, dont un garçon d’à peu près son âge. Gênée du fait que sa mère jubile dans son coin, elle rougit légèrement.

« Abby, dit sa mère en gloussant, je te présente les Hiruma. Et le sublime jeune homme que tu vois là se nomme Yoichi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiruma Yoichi
~Sadistic emperor~
avatar

Masculin Nombre de messages : 590
Age : 23
Localisation : BLABLABLABLABLA
Emploi : BLABLABLABLABLA
Loisirs : BLABLABLABLABLA
Date d'inscription : 29/06/2008

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: Piste 3: Under my thumb (Pv. Hiruma)   Dim 12 Sep - 20:23

Une journée des plus normal pour Hiruma, traîner dans les couloir du lycée ou les rues de la ville, attendre midi pour aller manger enfin quand je dis normal se n’est pas si normal que ça, car ce jour-ci la mère d’Hiruma lui demanda, oui demander c’est très bizarre venant de ça part car elle n’aime jamais déranger son fils, donc elle lui demande de venir manger chez des amis à elle. Pourquoi avait-il accepter ? Bah facile c’est sa mère et qu’il ne veux pas la décevoir. Oui Hiruma la personne qui aime faire chier son monde et gentil avec quelque un ! Incroyable non ? Enfin bref…la seul condition c’est qu’il devait bien s’habillé, problème c’est que sa garde robe n’est pas très remplit. Première chose a faire les boutiques, super les boutiques enfin quand faut faire plaisir a quelque un autant le faire entièrement…

Hiruma descendit donc les grande marche du lycée pour se dirigé vers les rues commerçant et ainsi acheter deux ou trois trucs. Il marcha tranquillement les mains dans les poches, la clope au bec, sa musique dans les oreilles et traînant des pieds en bousculant deux ou trois personne qui étaient sur son chemin. Il s’arrêta devant une petite boutiques, il regarda l’enseigne et soupira, « On fera avec… ». Il entra dans le magasin, parcourut le magasin et pris un jean et une chemise tout ce qu’il y a de plus classique « Mouai sa fera l’affaire… ». Il paya ses achat et se dirigea vers l’appartement de ses parents enfin de sa mère car son père, accro au jeu, se faisait encore ruiné au casino du coin. Arriver devant la porte de l’appartement , il tapa trois fois a la porte comme à son habitude et attendit qu’on lui ouvre. Il attendit un peu, environ 5 minute, mais toujours pas de réponse. Il commença à soupirer et frapper de nouveau mais cette fois un peu plus fort. Il entendit au loin des bruit de pas et vit la poignet bouger, la porte s’entrouvrit et le visage du femme apparut.

« Ah…Yoichi te voila enfin ! »
Un sourire se dessina sur le visage de la femme. Hiruma la regarda et sourit a son tour « Oui me voila ! Comment ça se fait que tu as mis autant de temps pour venir m’ouvrir ? ». Il entra dans l’appartement et posa ses achat sur la table de cuisine et il regarda sa mère en attendant sa réponse. « J’ai mit du temps a t’ouvrir car j’étais entrain de me préparer, voila pourquoi ! », elle regarda son fils et fit un petit air mécontent « Je t’avais pas dis te bien t’habillé ? ». Il regarde sa mère et pointa le sac plastique « Je me suis pas encore changé… », puis il se regarda de la tête au pied « Et puis tu trouve que je suis pas bien habillé là ? ». Sa mère rigola et regarda son fils « Mais si mais je veux que tu sois habillé encore mieux que ça ». Il leva les yeux au ciel et se dirigea vers la salle de bain après avoir pris ses achat « Des que je suis prêt on part ». Il entra dans la salle bain et commença a se changer, enlevant son jean pour y mettre l’autre et ôtant son haut pour enfiler sa chemise. Il sortit de la salle de bain et rejoignit sa mère dans la cuisine, « C’est bon on peu y aller ! Ah au faite j’ai laisser mes affaires dans la salle de bain », sa mère soupira en regardant Hiruma « Mit n’importe comment je présume ? Comme a ton habitude. Enfin bref allons y sinon on risque d’être en retard ». Elle ouvrit la porte de l’appartement et sortit « Prend les clé pour fermer la porte derrière toi ! », Hiruma les prit , sortit a son tour et ferma la porte a double tours. Il suivit sa mère, les mains dans les poches, il sortit du bâtiment et monta dans la voiture.

Sur le trajet vers la maison des amie de la mère d’Hiruma, il demanda a sa mère:
« Au faite on va chez qui ?
-Tu verra bien !
- M’ok. Et pourquoi tu veux vraiment que je t’accompagne ?
-Parce que je n’aime pas être seul quand je vais chez quelqu’un.
-Donc tu fais appelle a moi ?
-Exactement.
-T’as de la chance que je suis ton fils sinon j’aurai pas accepter. »

Il arrivèrent devant une maison assez belle, sa mère sortit de la voiture suivit de Hiruma. Elle s'avance vers maison et sonna, Hiruma derrière sa mère les mains dans les poches s'amusant du bout des doigts avec son paquet de cigarette. La porte s'ouvrit et une femme qui avait à peu près le même âge que la mère d'Hiruma .
« Abby, dit-elle, je te présente les Hiruma. Et le sublime jeune homme que tu vois là se nomme Yoichi. ». Hiruma sourit a l'éloge de cette femme « Je vois qu'on vous a parlez de moi, même un peu trop » Il regarda sa mère en lui faisant une grimace. Puis il regarda le jeune fille dressait devant lui « Je présume que tu es Abby ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puchipuchiaddict.deviantart.com/
Abby Morrison

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Quelque part avec les castors.
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: //

MessageSujet: Re: Piste 3: Under my thumb (Pv. Hiruma)   Lun 4 Oct - 1:04

« Je présume que tu es Abby? »

Un petit sourire étira les traits de la jeune fille. Un sourire poli, qui renfermait une petite gêne surtout face à l’attitude de sa mère, qui semblait penser qu’elle était un cas désespéré pour demander à une de ses amies de traîner son fils jusque chez elle pour le présenter à son impotente de fille. Pourtant, dans ce cas-ci, ce n’était pas elle qui allait se plaindre. L’étudiante se contenta de sourire, puis répondit à son interlocuteur :

« Euh oui, c’est bien moi. Je doute qu’on t’ait parlé de moi autant que ma mère m’a parlé de toi. »

La blondinette invita le jeune homme à entrer dans la maison, avec sa mère. Presque aussitôt, les parents se mirent à parler de sujets plus où moins intéressants. ‘Travail, travail, travail’ ‘Argent, argent, argent’ ‘Enfants, enfants, enfants’ ‘École, école, école’ ‘Avenir, avenir, avenir’, bref, des sujets très peu passionnant et ce même pour de jeunes adultes comme eux. L’étudiante proposa donc au jeune homme de passer à la cuisine, ou alors tout autre pièce où ils pourraient discuter d’autre chose que le baratin habituel que ressassait les adultes. Abby opta finalement pour aller à l’extérieur, se disant qu’ils ne pourraient jamais parler en pais s’ils restaient dans la maison. Bientôt, les deux jeunes gens se retrouvèrent dans le jardin, loin du babillage incessant des adultes.

« Tu vas à Shimizu, il me semble, non? C’est étrange, tout de même, que nous ne nous soyons jamais vus. »

Abby voulut mettre ses mains dans ses poches mais réalisa qu’elle était en robe et que, dans ce cas-ci, cette pièce de vêtements était exempte de poches. Elle passa donc les mains dans son dos et regarda un instant le ciel. Elle ne savait pas trop quoi dire à son invité, trouvant la situation particulièrement gênante.

« C’est un peu cliché, que nos parents aient organisé ça, commenta-t-elle. Tu ne penses pas? »

Sa phrase fut ponctuée par un petite rire, et un sourire à l’intention du jeune homme. En effet, ça commençait à ressembler étrangement à un mauvais film à l’eau de rose. Les parents de mèche qui essaient de faire en sorte que leurs enfants se marient pour voir un de leur fantasmes de jeunesse se réaliser, alors que les enfants, eux, n’ont pas leur mot à dire. Un truc du genre. Cette visualisation dans son petit théâtre mental la fit sourire. Elle reporta son attention sur Yoichi et posa ses poings sur ses hanches en essayant de se donner un faux air menaçant, le tout visant à peut-être faire rire son interlocuteur.

« Si jamais on nous le demande à l’école, on dit qu’on s’est rencontrés comme deux personnes civilisées et SURTOUT PAS désespérées qui se sont rencontrées dans… Dans un café! Ouais, c’est classe, les cafés! »

Abby prenait un réel plaisir à s’inventer une sortie qui n’avait pas eu lieu. Tout pour ne pas avoir à avouer aux gens que sa mère lui avait organisé un rendez-vous ainsi. Pas qu’elle n’appréciait pas le geste, mais que c’était…Un peu humiliant, non? Abby regarda Yoichi un instant en pinçant les lèvres et fini par éclater de rire, trouvant la situation trop cocasse. Puis, elle reprit son sérieux et fixa un point invisible.

« Ça me fais plaisir, tout de même, d’être ici aujourd’hui… Depuis que je suis à Shimizu, les dîners en famille chez moi se font très rares… Parfois, je n’ai même pas le droit d’entrer dans la maison. Cette phrase fut ponctuée d’un rire. Tu trouves pas ça étrange, toi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Piste 3: Under my thumb (Pv. Hiruma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Piste 3: Under my thumb (Pv. Hiruma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [bug] Piste cyclable et éclosion
» [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]
» Piste de danse
» Mini Jeu : Le Jeu de Piste
» Un sacré jeu de piste... (PV Philippe d'Artagnan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: