AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ "Bonjour miss", c'est dépassé. [PV Josh']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ~ "Bonjour miss", c'est dépassé. [PV Josh']   Dim 8 Mai - 13:43

~ On inspire, on expire. ~

Pour la première fois depuis longtemps, j'étais calme, zen, sans aucune pensée négative, la tête vide, complètement stone... C'est généralement ce qui arrive quand je me regarde dans un miroir, le temps de juger si je suis prête à sortir, ou pas. Mais quand j'emploie le mot "sortir", cela ne signifie pas juste sortir de sa chambre -ou en l'occurrence du dortoir. Non, je parle d'aller faire une virée en ville par exemple. Or cela fait longtemps que je n'ai pas fait de "virée" de ce genre. On y croise toutes sortes de personnes, mais en même temps elles se ressemblent toutes. De quoi faire une dépression. De nos jours, les êtres humains deviennent de moins en moins caractériels. Tout le petit monde cherche à se fondre dans la masse, à ressembler à son voisin, car c'est tellement bien d'être identique à son voisin... C'est bien hein ? Tous de la même monotonie. Si un jour je dois mourir, se sera l'ennui qui me tuera et rien d'autre. Mais pour l'instant je n'ai pas encore prévu de mourir. Déçut ? Tant pis c'est la vie. Debout devant mon miroir, je continuais de divaguer, le regard toujours fixé sur mon reflet aussi splendide soit-il. Je pense que ça doit bien faire au moins dix minutes que je n'ai pas changé de position, à me voir on pourrait croire que je suis devenue statut de cire, mais non. Ce n'est juste qu'encore une de mes petites manies. Rester stone devant un miroir. Magnifique.
Perdue dans mes pensées, j'examinais chaque petit détail que me renvoyait ce fameux petit miroir. Petit, il fait juste ma taille, c'est tout -environ 1m 63 ? C'est bien c'que j'disais c'est petit. Commençons du bas pour remonter vers le haut du corps. Je m'étais hissée sur des ballerines noires à talons d'environ trois centimètres. A présent j'atteins donc les 1m 66, parfait, inutile de me transformer en girafe. Mes ballerines était légèrement recouvertes par mon jean slim, d'un bleu foncé très chique, moulant juste comme il le faut. On remonte on remonte et on tombe sur mon top noir également -il faut qu'il s'accorde avec les chaussures voyons !- accompagné d'un petit gilet en laine que je qualifierai de gris clair. On hausse encore un petit peu le regard et on tombe sur mon swarovski en forme de cœur qui prenait joliment place dans mon décolleté pas si décolleté que ça. On ré-hausse le regard encore une dernière fois et on tombe sur mon magnifique visage. En guise de maquillage un simple trait de crayon fin sous les yeux et un peu de mascara, cela suffit amplement. La touche finale : mes cheveux, que j'avais décidé de laisser lâcher. Ils sont d'une beauté rare alors autant les exposer !
Le tout de toutes ces associations étaient assez réussies. Niquel !
Ni une ni deux me voilà dehors en deux secondes.

Les rues de Nagoya n'étaient pas bien pleines. Rien pour me distraire, pff. Le jour commençait à pâlir, à se retirer pour laisser place à la nuit. Tant mieux, il ne devrait pas tarder à avoir de l'animation, je l'espère en tout cas, sinon je serais sortis en ville pour des cacahuètes. Mes ballerines ne sont pas bien bruyantes, mais étant donné que les rues étaient presque désertes, mes talons martelant le sol résonnaient à mes oreilles. Je passai devant une confiserie, m'arrêtai deux minutes devant la vitrine qui avait l'air bien appétissante. Je ne suis pas du genre gourmande, mais une sucrerie de temps à autre ne fait pas de mal. En tout cas les sucreries ce n'étaient pas pour ce soir, je continuai mon chemin. La nuit était à présent pratiquement tombée, les rues commençaient enfin à se remplir. Voilà qui est mieux ! Un sourire de satisfaction se dessina sur mes lèvres comme le sourire d'une môme qui venait de recevoir un cadeau qu'il attendait depuis longtemps. Le jeu allait enfin pouvoir commencer.

Je crus percevoir de l'agitation. Un arrêt sur image... A toutes les unités, le lieu d'où provient cette agitation vient d'être identifié. Un bar qui se trouvait juste à côté. Voilà qui est parfait ! Un dernier sourire avant que je ne fasse mon entrée. Il y avait dans ce bar des énergumènes de tous genres, intéressant. Pour commencer comme il se doit, je me dirigeais vers le comptoir. Ce que j'allais boire ? Rien de particulier. Siroter un simple coca me suffira. Une place semblait m'être réservé au comptoir, tout est parfaitement-parfait ce soir ! J'y ai pris place tranquillement puis commandai mon p'tit coca. Je ne pensais pas qu'à peine après avoir commandé quelque chose quelqu'un viendrait déjà à ma rencontre. Un grand gus que je ne pris même pas la peine de détailler, ce n'était que le squatteur de bar type, rien qui vaille la peine que je m'intéresse à son cas. Il avait entamé la conversation avec un espèce de "bonjour miss, alors comme ça on est venu toute seule ?" ou un truc du genre, je n'ai pas vraiment écouté avant de lui répondre.

- Je pense que vu qu'il fait nuit, bonsoir serait plus adapté et pour aborder des personnes je te conseillerai d'un petit plus d'originalité, le "bonjour miss" c'est dépassé. Innove un peu fait c'que tu veux j'mens contre fou mais change de disque quoi. Sinon oui je suis venue toute seule et je me débrouille très bien comme ça. Jusque là je n'ai pas encore eus d'accident grave et je crois pouvoir continuer sur cette lancée. De toute façon, la femme est aussi indépendante que l'homme et ait généralement plus intelligente et plus réfléchie, de ce fait elle peut tout aussi bien se débrouiller seule que l'homme. Aurais-tu quelque chose contre l'indépendance de la femme ?

Mon spicth parut le troubler. J'eus droit à un regard vitreux, des yeux de merlans frit - le temps qu'il enregistre ce que je venais de dire sûrement, puis un vague hochement de tête incertain et mon squatteur repartit d'où il venait. De ma main droite je passais l'index sur le rebord de mon verre. L'ombre d'un sourire passa à nouveau sur mes lèvres, j'avais réussis à l'embrouiller en moins de deux minutes, mais surtout, quelqu'un d'autre semblait avoir écouté mon discours. Mais qui ? Je sentais un regard posé sur moi. J'observai toute la salle dans un mouvement circulaire quand enfin, je le vis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ "Bonjour miss", c'est dépassé. [PV Josh']   Dim 8 Mai - 23:21

« Tu ne restes pas ? »

Toujours la même question. Comme si, après le sexe, il y avait quelque chose; un lien était créé et pour le sceller il fallait dormir dans le même lit. Foutaises, tout ça. L'autre le savait très bien, mais posait tout de même la question. Pour la forme, peut être... Ou alors il était juste con et naïf. Joshua avait été clair dès le début, pourtant : ils se faisaient plaisir et ça n'allait pas plus loin. Dans un soupir agacé, il secoua donc négativement la tête et finit de s'habiller.
Son coup d'un soir l'observa longuement, laissant son regard vagabonder sur ce corps gracile qui se recouvrait peu à peu de vêtements. Un vieux jean déchiré qui remontait le long de ces jambes sveltes, un t-shirt noir qui glissait sur ce torse à la peau imparfaite, une chevelure bleu -fraichement teinte- et un regard froid et indifférent. Tel était Joshua à cet instant. Il avait eu ce qu'il voulait, maintenant, ce gars -et tout le reste- n'avait plus d'importance. D'ici quelques heures, l'alcool aidant, il aurait oublier jusqu'au visage de celui qu'il venait de posséder. A quoi bon se rappeler. Josh n'avait pas envie de se créer de souvenirs. Un passé de merde bien ancré dans sa tête, ça lui suffisait amplement.

Attrapant sa veste, le jeune homme sortit de l'appartement sans même un dernier regard pour l'autre ou, ne serait-ce qu'une parole. Ce gars n'existait déjà plus. Seule la perspective d'une soirée bien alcoolisée motivait Joshua. La tignasse ébouriffée -pour changer-, une démarche souple et décontractée, Josh prenait la direction de la ville, bien décidé à profiter de ce jour de congé comme il se devait.
Les rues devenaient de plus en plus sombres et de plus en plus animées. Ça fourmillait de tous les côtés. Les gens cherchaient le meilleurs endroit pour passer la soirée. Un bar, une boite. Pas vraiment d'importance, tant qu'il y a de l'ambiance et des belles filles ou de beaux gars à baiser. C'était ça. La débauche continuelle. Des rassemblements, parce qu'on n'aime pas être seul. Joshua, lui, s'en foutait. Ça lui était égal d'échouer au comptoir d'un quelconque bar et se saouler jusqu'au petit matin, seul. De toute façon, le jeune homme n'aimait pas les gens. Ça l'insupportait, ce continuel blabla gamin. Ces techniques de drague à deux ronds. Ce dandinement charmeur, typiquement féminin. Pouha ! Si t'as envie, t'as qu'à le dire, conasse !

Bref, Joshua finit par échouer dans le premier bar venu. Il n'avait même pas fait attention au nom. Comme si c'était important... Il s'écroula à sur une chaise, à une table presque collée au comptoir et commanda ce qu'ils avaient de plus fort.
Le nez plongé dans son verre, le garçon essayait de se vider la tête. La journée, n'avait, à dire vrai, pas été très bonne. Il y avait ce foutu lycée qui lui demandait une autorisation parentale pour il-ne-savait-plus-quoi. Genre, il allait rendre visite à ses parents juste pour ça. La bonne blague. Avalant une grosse gorgée, Josh se dit que ça ne valait pas la peine, de se prendre la tête. Il y avait déjà tellement de bordel dans sa caboche que ça suffisait ! Un truc de plus et tout explosait. Il fit donc comme à son habitude, avalant le contenu de son verre d'une traite, le garçon oublia tout.

Joshua fut tiré de son état de légume par une voix féminine. Ses yeux cherchèrent un instant d'où ça venait et finirent par se poser sur une fine silhouette. D'après ce qu'il pouvait voir, plutôt mignonne et au caractère bien trempé. Une prêcheuse de la cause féminine, quoi. Le petit discours de l'inconnue fit sourire le jeune homme. C'était étrange. D'habitude il n'en aurait rien eu à foutre, mais là... Il savait pas trop. Se sentait-il d'humeur sociable ? Ouai, ou alors il avait déjà trop bu. L'un étant la conséquence de l'autre, mais vous vous en doutez, je suppose.
Josh ne su pas trop pourquoi le regard de la demoiselle se posa sur lui. L'avait elle vu sourire ? Avait-elle des yeux dans le dos ? Il n'avait pas souvenir de les avoir vu.

« Putain, la légende selon laquelle les femmes ont un sixième sens est vrai ! »

Jolie entrée en matière, n'est-ce pas ? C'est toujours ainsi, avec Joshua. Ce qu'il dit n'a de sens que pour lui et plus particulièrement, lorsqu'il en ait à son troisième verre.

« Hé, miss-chocolat, t'as du bagout, t'sais. En d'autres circonstances, je t'aurais trouvée bien chante, mais là, c'était bien envoyé. Le lancer de boulets, ya rien de mieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ "Bonjour miss", c'est dépassé. [PV Josh']   Dim 15 Mai - 23:07

- Une légende ? Ah. Oui bon, pourquoi pas si on veut... Quoiqu'une simple intuition me parait plus simple.

Et voilà. J'ai encore recommencé. Une fois de plus, je viens encore de parler pour moi à haute voix. Une salle habitude que je vais devoir penser à changer. Cela doit faire x temps que je me parle à haute-voix, ou plutôt que je dis mes réflexions à haute voix. Au moins le bon côté des choses c'est que du coup tout mon entourage peut partager mes idées et mes réflexions avec moi. Quoique, ce ne soit pas toujours très très utile et pratique. Heureusement pour moi, ce soir cette réflexion n'avait rien de bien compromettant. Bah oui ! Après tout, je n'avais fait que répondre à sa formidable entrée en matière non ? Rien de plus normal... Mais j'avoue que pour être idiote, elle était idiote ( je parle de l'entrée en matière bien sur ). C'est évident non ? Les légendes ne sont, comme on dit, que des légendes. De simples idées reçut un peu romancée histoire de faire rêver le bon peuple. Mais bon ? Qu'il y a-t-il de mal à ça ? Rien malheureusement. On serait beaucoup mieux avancé si tous ces bons hommes cessaient de croire aux légendes et aux quelconques superstitions -mon dieu, que des conneries tout ça. M'enfin bon. Sur ce coup là je ne peux rien changer. Haa, si seulement je pouvais...
Sa deuxième phrase me fit un petit plus d'effet. Et oui, l'ombre d'un sourire passa sur mon visage. La cause ? "miss-chocolat". Un simple sourire de façade bien évidemment. Histoire de faire "bonne impression". C'est comme ça qu'on dit non ? Encore une connerie parmi tant d'autres... Vous vous rendez compte à quel point le sourire est devenu un gagne pain ? C'est pas croyable. Il suffit de sourire à droite à gauche -de se montrer un tout petit peu serviable quand même- et tout le monde vous a à la bonne. << Ah oui, celle là je la connais, elle sourit beaucoup, elle est très gentille. >> Comme si le mot "sourire" rimait avec gentillesse. De nos jours, il est devenu tellement facile de cacher sa véritable personnalité et ses véritables intentions grâce à ce sourire à la con. Même moi d'un côté je profite de ce marché. Hé oui. Un p'tit sourire par-ci par là bien placé dans la conversation et hop là, la personne qui se trouve en face de vous devient aussi facile à déchiffrer qu'un livre qu'on serait en train de lire. Encore faudrait-il savoir lire... C'est une autre question. Si je commence à me mêler de l'apprentissage de la lecture des bons citoyens, je n'suis pas sortie de l'auberge.

L'air de rien, toutes ces petites réflexions n'avaient pas durées si longtemps. Mon cerveau est pire qu'un train à grande vitesse. A peine ai-je une idée en tête que j'en ai déjà trouvé la conclusion. Mais bref. A peine mon interlocuteur m'avait-il adressé la parole que mon regard le fixait déjà sans ciller. Il le transperçait je dirais même. Pourquoi transpercer ? Parce qu'il cherchait plus loin que de simplement détailler le physique. Il cherchait à voir à travers lui, l'analyse avait déjà commencée... Je ne sais pas ce que ça fait de se sentir observé ainsi. D'un côté ce n'est pas mon problème, vu que c'est moi l'observatrice. Évidemment, je ne peux pas totalement exclure la partie physique, une brève description s'imposait tout de même. Mmh, cheveux bleus ébouriffés - bleus ! Enfin quelque chose de peu courant !- des yeux bleus océans glacés... Un kiff sur le bleu ? Pourquoi pas chacun ses goûts. Même assis, il semblait plutôt grand, ses jambes ne semblaient ne plus en finir. J'avoue que je me sentais ridicule à côté. Toute petite... Petite ? Que dis-je, je m'étais même ré-haussée de trois centimètres. Mais passons. J'avais dit brève description non ? Et puis je devais passer à autre chose, un plan d'attaque trottinait déjà dans ma tête. Enfin, j'allais vraiment pourvoir commencer à jouer.

Voyez-vous, même si ce jeune homme paraissait d'humeur sociable ce soir, quelque chose me dérangeait ( je sais je trouve toujours quelque chose qui me dérange ). Quelque chose de froid se dégageait de lui, tout seul avec son verre d'alcool. Peut-être était-il solitaire ? Ou n'aimait-il pas la compagnie des gens ? D'un côté j'le comprends, tous plus ennuyant les uns que les autres... Mais dans ce cas -pour revenir sur le sujet- pourquoi me parler ? Hein ? Y'a un truc pas logique non ?

Je prenais une gorgée de mon fameux coca, cessant de jouer avec les rebords du verre, avant de me retourner complètement vers lui. Un bras accoudé au comptoir, ma main légèrement appuyée contre ma joue, les jambes croisées -effet de style- quand enfin, je me lançais à nouveau dans un de mes discours interminables.

- Sans vouloir te vexer, je trouve qu'il y a quelque chose qui cloche chez toi. Disons que tu ne ressembles pas trop au mec bavard, je dirais même totalement l'opposé. Le mec genre "tout le monde me fait chier". Mais dans ce cas, pourquoi prendre la parole avec moi ? Je sais que l'alcool peut produire de drôles d'effets, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ "Bonjour miss", c'est dépassé. [PV Josh']   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ "Bonjour miss", c'est dépassé. [PV Josh']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: