AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Lun 25 Juil - 22:58

Voilà déjà un petit moment que je me tâtais à entrer. Je m’étais grillée une cigarette devant le lycée, puis j’avais poussé la porte du hall sans me faire prier. Personne dans les couloirs, pas un élèves ni un adulte où pouvaient-ils donc bien tous être ? Je faisais quelques pas, pas un bruit ni même un bourdonnement de mouches. Etais-je atterrie dans un lycée fantôme ? Ce qui m’effrayais le plus c’était ce calme absolu, où seul raisonnais mes bruits de pas sur le carrelage froid du hall.

Puis vraiment soucieuse, je regardais alors mon portable, celui-ci indiquais 9 h 20 du matin. Ce qui expliquait l’absence de bruit environnant les élèves devait être en cour, et les surveillants entrain de ramasser les billets d’absence. Je tournais en rond de peur de me perdre, je repérais certains endroits comme points de repère avant de me lancer dans la visite du bâtiment. Je passais devant des toilettes, puis un foyer, et ensuite devant le bureau des surveillants. C’est alors que je trouvais ce que je cherchais : La porte qui menait dans la cour, des élèves ou même des adultes devaient y être et me permettrai de m’y retrouver un peu. Je poussais la porte, toute fière de ma découverte, une fois dehors je sortis une cigarette de mon paquet et l’allumais. La nicotine qui circule dans le sang c’est quelques chose de merveilleux, de déstressant plus précisément. C’est alors que je m’aperçus que mes clefs étaient tombées dans la bouche d’égout juste sous mes pieds. Voyant une personne au loin je m’étais mise à courir, une fois arrivée à quelques mètre de celle-ci, je me rendis compte que c’était un homme.

« Mons … Argh ! »

Le terme exact que j’avais voulu prononcer était monsieur sauf que le destin en avait voulu autrement. Au moment ou je courrais en direction de la personne, ma cigarette à la bouche et criant comme un putois, un de mes pieds avait mangé une bordure qui séparait le goudron de la pelouse. J’avais fais un vol planer avant de m’écraser par terre. Je ne m’étais pas encore relevée, ma cigarette était au niveau de mon cou, non pas plaqué contre mais je pouvais sentir la chaleur de la braise me frôler la gorge. Mon pied quant à lui me lançait énormément et je retenais mes larmes de douleur.


Dernière édition par Katherine Pierce le Jeu 18 Aoû - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Lun 25 Juil - 23:51




En ce début de matinée, Renji travaillait gentiment dans un coin de la cours sous un soleil tapant. Il était occupé, une clope au bec, à arracher les mauvaises herbes dans un massif de fleurs plutôt conséquent. Il ne devait pas être loin de neuves heures et demi, dans ces eaux-là. Le parc situé en devanture du lycée était très calme. Pas un élève à l'horizon. On entendais seulement le chant de quelques oiseaux ainsi que l'écho de quelques profs ou élèves parlants dans les salles aux fenêtres ouvertes un peu plus loin, situées à l'ouest du batiment. Renji avait beau être soulagé d'en avoir terminé avec les études, parfois il avait envie de se retrouver en cours plutôt que d'être là, à se tuer à la tâche par certains jours de grande chaleur.


Alors qu'il venait de désherber une bonne partie du massif, il s'était autorisé une petite pause, histoire de boire un coup. Pour cela, il avait enmené une bouteille d'eau, qu'il gardait à l'ombre d'un arbuste situé tout près. Il s'était relevé pour s'étirer un peu, après avoir bu une grande goulée d'eau puis avait entreprit de détacher ses cheveux pour rassembler les mèches folles qui s'étaient éparpillées sur les côtés de son visage pour les renouer correctement,en les ramenant bien vers l'arrière. Et alors qu'il s'apprêtait à les rattacher avec son élastique, une jeune fille avait attiré son attention en courant vers lui et en gueulant comme un putois. Renji était resté stoïc devant la scène mais lorsque cette dernière avait chuté non loin de lui, il s'était précipité quelquepeu pour lui apporter son aide, laissant ses cheveux retomber en cascade dans son dos.


Arrivé auprès d'elle, il s'accroupit et récupéra la cigarette qui continuait de se consummer près de la gorge de cette dernière, manquant de la brûler. Lui-même avait gardé la sienne coincée au coin des lèvres. Il l'aida ensuite à se relever mais elle semblait s'être fait très mal au pied ou à la cheville. Il la guida alors pour s'installer doucement sur l'herbe et lui demanda où la douleur se faisait ressentir. Une fois l'endroit indiqué par cette dernière, il posa légèrement sa main en appui un peu plus haut et constata la rougeur qui s'était mannifestée.


- Ouah quelle chute ! Bon sang, tu fais pas semblant toi ! T'as de la chance, personne ne t'as vu, hormis moi. Ton honneur est sain et sauf.. dit-il en laissant échapper un doux rire qui n'était nullement moqueur. Bien, vaut mieux aller à l'infirmerie, c'est le mieux. Tu penses pouvoir arriver à marcher en prenant appui sur moi ? lui demanda-t-il en lui adressant un sourire rassurant.


Il se remit debout et noua ses cheveux sinon ils allaient le gêner puis se pencha à nouveau vers la demoiselle, pour l'aider à se lever à son tour. Ils échangèrent un regard qui dura à peine quelques secondes et une fois en bonne posture, Renji s'assura de son confort en entamant quelques pas, tout en la soutenant.


- Ca va aller ? Si t'as trop mal, n'hésite pas à me le dire. Evitons de faire empirer la chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Mar 26 Juil - 0:20

La personne que j’avais aperçue s’était approchée de moi. L’homme en question retira la cigarette au niveau de ma gorge, ce qui me soulagea un minimum, je n’aurais alors plus le souci de me brûler le cou. Puis il m’aida à me relevée, je sentais une vive douleur dans mon pied et j’avais toujours les larmes aux yeux. Mais je ne voulais pas me montrer faible, je n’étais pas une faible.

J’avais même ris avec lui sur les réflexions à propos de ma chute bien que c’était plus un rire nerveux qu’un bon vrai rire. Puis il m’avait ensuite demandé en souriant si je voulais me rendre à l’infirmerie en prenant appuis sur lui, j’avais répondu par la positive. Puis il me souleva et nous commençâmes notre marche douloureuse vers l’infirmerie.

« Pour l’instant ça va. Ne vous inquiété pas, je vous dirais si je souffre. Je me présente Katherine Pierce. »

Nous continuions notre lente marche jusqu’à l’infirmerie. Puis en passant devant une bouche d’égout, je me rappelais pourquoi j’avais eue cet incident minable qui faisait perdre du temps à un travailleur qui lui contrairement à moi, allais sûrement perdre de l’argent sur sa paie du mois.

« STOP ! » m’étais-je exclamée.

Peut-être que l’agent d’entretien avait crû qu’il me faisait mal ? Alors que cela n’avait rien à voir avec la douleur qu’engendrai mon pied depuis ma lourde chute. Je repris mon souffle pour éviter de fondre en larme sous la douleur vive qui menaçait mon pied depuis quelques minutes. Avant d’enchaînée :

« Mes clefs ! Mes clefs sont tombées dans la bouche d’égout prés de la porte menant au parc ! C’est pour sa que je suis venue à votre rencontre et que je suis tombée comme une quiche ! »

Je pensais qu’il devait me prendre pour une folle, voir même une cinglée échapper d’un hôpital psychiatrique ! Puis je ne savais plus vraiment quoi faire, fallait-il sauver mes clefs en priorité ou soigner mon pied qui avait cette horrible enflure qui me donnait un mal de chien ? Je regardais l’homme qui m’avait jusqu’à présent aider avec un regard mi-interrogateur mi-suppliant en espèrent qu’il arrive à trancher la décision à ma place. Puis me rendant compte que je ne pensais qu’à moi-même je m’empressais de rajouter :

« Je suis vraiment désolé de vous mettre en retard dans votre travail monsieur … »

Je me sentais vraiment coupable de tout ce qui ce passais, je serai restée tranquillement assise sur un banc dans le hall en attendant l’arrivée d’un surveillant rien de tout cela ne se serai réellement déroulé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Mar 26 Juil - 0:47




Cette jeune fille semblait très sympathique et elle s'était même laissée un peu aller à rire à ses réflections, même s'il s'agissait plus d'un rire nerveux que d'autre chose. Il perçevait en elle une certaine trempe ou une certaine fiertée, car elle semblait vouloir retenir les larmes qui stagnaient au bord de ses yeux, sans doute causées par l'élancement.


Ils commencèrent de marcher doucement en direction du côté arrière du batiment, où se situait l'infirmerie. Renji soutenait aisément ce poids plume accroché à lui et il manqua de sursauter lorsque cette dernière cria de se stopper. La douleur était-elle devenue intolérable? Non, en fait, ils étaient apparement arrivés près de l'endroit où Katherine avait fait tomber ses clefs dans une bouche d'égout. Un peu paniquée, elle lui expliqua que c'était cela qui avait provoqué sa venue près de lui, quelques instants auparavant. Le plus important pour le moment, c'était de conduire cette dernière à l'infirmerie mais il n'allait pas falloir traîner pour récupérer ses clés. Aussi Renji songea à une chose et lui en fit part.


- Laisse-moi te guider jusqu'à l'infirmerie et je me charges de récupérer tes clés pendant que tu es là-bas, ca te va? Il lui adressa un sourire franc. En tout cas, ne t'excuses pas. Je gère mon temps de travail comme je l'entends donc ça ne m'ennui pas de t'aider. On m'accorde pas mal de libertée à partir du moment où le boulot est bien fait et réalisé à temps. Et ne m'appelles plus monsieur, ça me donne l'impression d'être un vieux croulant. Je n'ai que 21 ans après tout. Ca fait à peine un an que j'ai terminé mes études dans ce même lycée.


Il songea qu'il avait oublié de se présenter et le fit donc à son tour.


- Ah et puis moi c'est Renji Fujiwaru. Tu peux m'appeler Renji.


Il fit mine de vouloir reprendre leur chemin et la gratifia d'un nouveau sourire.


- Pendant que tu seras à l'infirmerie, je filerais récupérer tes clés. Je ne devrais pas en avoir pour très longtemps et ensuite, je te rejoints là-bas, ok?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Mar 26 Juil - 20:24

L’agent d’entretien m’avait alors dit qu’il récupérerait mes clefs un fois que je serai à l’infirmerie. Il avait ensuite précisé que je ne devais pas m’excusée et qu’il gérait son temps de travail comme il le voulait. Il m’annonça aussi qu’il ne voulait pas que je l’appelle monsieur et qu’il était mon aînée de seulement 4 ans de plus que moi. Ne pas l’appeler monsieur c’était bien mais, comment devais je l’appeler il avait oublié de préciser son prénom.

J’avais pensé trop vite, car ce qui me faisait soucis était alors venu à moi. Il s’appelait Renji Fujiwaru, ce qui me fit en déduire que c’était un gars typiquement d’origine Japonaise. A peine étais-je arrivée que j’avais déjà eu mon premier accident et que j’avais déjà fais une première connaissance. J’esquissais un sourire discret qui me fit presque oublier mon mal de pied. Ce lycée promettait d’être la meilleure chose qui m’était arrivé dans ma vie de jeune fille.

Puis il me fit comprendre par un geste machinal qu’il voulait m’emmener à l’infirmerie, il précisa même qu’il me rapporterai mes clefs. Je me remis à faire quelques pas toujours soutenu par Renji. La douleur devenait un peu plus supportable comme elle ne s’amplifiait pas. Mais j’avais besoin de Renji pour trouver l’infirmerie.

« Cela doit être bizarre de travailler dans le lycée même où tu à fais tes études, de recroiser tes professeurs et tout le tralala non ? »

La curiosité m’emportait, je voulais en savoir plus sur mon sauveur. Sur celui qui m’avait évité de traîner un mal de pied pendant plusieurs heure que j’aurai passé à cherché quelqu’un qui me viendrai en aide. Quoi qu’après mûre réflexion, Renji ne serai pas été la rien de tous cela ne me serrai arriver.

« Renji, tu crois que l’infirmière me lâchera rapidement après s’être occupée de ça ? » Dis-je en désignant mon pied esquinté par la chute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Mar 26 Juil - 23:08




Le mal de la jeune fille ne semblait pas empirer alors qu'ils se dirigeaient tous deux en direction de l'infirmerie et elle parvenait assez facilement à se déplacer avec son soutien. De temps à autre, il lui lança un regard. Elle devait être d'origine européenne, il y avait quelquechose dans ses traits qui le mettait sur cette voie. Il n'eut pas le temps de s'interroger plus sur les origines de cette dernière, qu'elle déclara quelquechose à propos du fait de travailler sur le lycée. La remarque lui tira un sourire amusé. C'était vrai que le changement n'avait pas été marquant et il ne se rappelait même plus pourquoi il avait sauté sur cette offre, le jour où on lui avait proposé ce boulot plutôt que de s'orienter vers un travail dans le domaine ou les domaines qui l'intéressaient le plus. Sur le coup, il avait trouvé cette idée sympa car il n'avait pas vraiment eu le coeur de quitter ces lieux pleins de souvenirs. Ici, il y avait la jeunesse, le plaisir du travail au grand air dans un joli cadre avec un boulot bien payé et sans prises de tête, ça permettait de faire des rencontres comme aujourd'hui et de baigner dans une atmosphère rafraichissante dirons-nous. C'était motivant de voir les allers-venus incessants de tous ces jeunes, plutôt que de travailler dans un bureau fermé avec des patrons ou des collègues mornes et peu sympathiques ou sans grand intérrêt.



- Disons que parfois, j'ai bien envie de me retrouver à nouveau en tant qu'étudiant. Mais j'aime travailler ici, ça permet de faire des rencontres sympas. A vrai dire, je me voyais mal avec des collègues, en bureau ou quelquechose de ce genre. Je suis autonome dans mon travail, j'ai juste de temps à autre, à suivre certaines directives mais sinon je n'ai personne, sans arrêt sur le dos, à surveiller ce que je fais. On me fais confiance et on me laisse gérer seul pour le reste et ça c'est vraiment un privilège pour moi. Et toi dis-moi, c'est à mon tour de jouer au curieux, dit-il avec un sourire en coin. Qu'est-ce qui t'as amené ici? Il ne me semble pas t'avoir déjà vu ici auparavant.


Ils arrivèrent enfin près de la porte accédant à l'infirmerie, quand Katherine mannifesta une petite crainte, si on pouvait qualifier cela ainsi.


- Oui, ne t'inquiète pas. Ca ne devrait pas être bien long. Elle va certainement juste regarder et tester tes réactions au niveau de l'endroit où tu as mal puis te passer une paumade et mettre un bandage. Ca devrait être l'affaire de dix minutes, tout au plus. Pourquoi?


Il se gratta la nuque de sa main libre, l'air gêné d'avoir posé une question aussi idiote. Elle devait certainement craindre d'arriver en retard en cours, c'était évident, enfin du moins, plus qu'elle ne l'était déjà. Il lui signifia avoir compris que ça devait être pour ça, en lui demandant confirmation.



- T'as peur d'arriver trop en retard en cours ? J'te comprends, c'est jamais facile de se ramener dans une classe en plein milieu d'un cours. J'veux pas te donner de mauvais conseil mais à ta place, j'attendrais l'heure suivante. Enfin sinon, j'peux toujours te faire rentrer discrètement, genre te faire la courte échelle depuis une fenêtre ouverte à l'extérieur, dit-il en plaisantant. Non je déconne! Mais par contre, je peux m'arranger pour que ton arrivée soit plus discrète, j't'accompagne en cours et en entrant dans la salle, tu vas direct te placer à un siège pendant que j'explique discrètement au prof la raison de ton retard. C'est aussi une solution. L'attention sera plus portée sur moi normalement.. Ils se montreront plus curieux de savoir ce que je chuchote au prof plutôt que de te voir passer pour regagner ton siège. Et puis entre nous, je les subjugue tous avec ma couleur de cheveux, dit-il en riant.



Renji passa la porte avec elle, sans vraiment lui laisser le temps de répondre. Elle aurait tout le temps de prendre sa décision dans l'intervalle pendant laquelle il irait lui chercher ses clés.
L'infirmière vint tout de suite les acceuillir à leur entrée et Renji lui fit le topo, avant de confier Katherine aux soins de cette dernière. Il lui fit un petit signe en partant, signifiant qu'il revenait dans quelques minutes puis disparut dans le couloir.



Le temps de récupérer les clés qui, heureusement n'étaient pas tombées trop loin dans la bouche d'égoût et il reprenait déjà la direction du batiment, clés en main. Amusant les porte-clés des jeunes filles, il y avait toujours tout un tas de breloques accrochées dessus. C'était à se demander comment faisaient la plupart pour ne pas se blesser avec.
De retour dans la pièce, Renji vint s'asseoir sur le lit à côté de celui où était installée Katherine et adopta une mine faussement dépitée.



- Mauvaise nouvelle... J'ai retrouvé tes clés mais des bestioles répugnantes semblent y avoir élu domicile et c'est qu'elles s'accrochent en plus! dit-il en sortant le trousseau de clés de sa poche et en l'agitant devant le nez de cette dernière, en désignant les quelques breloques accrochées sur le porte-clés. Katherine, l'air faussement vexée sembla vouloir lui asséner un petit coup pour oser se moquer ainsi d'elle et il répondit à ce geste, en lui tirant une langue mutine.


C'était rare que Renji se montre si farceur avec quelqu'un qu'il connaissait à peine. A croire que c'était son bon jour ou simplement que Katherine le mettait naturellement à l'aise, en faisant disparaitre sans le savoir cette froideur qui le caractérisait aux premiers abords.


- Alors, verdict ? dit-il en désignant le pied de cette dernière.


L'infirmière était retournée dans son bureau, occupée à faire on ne sait quoi.


- Au fait, tu t'es décidé pour tes cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Mer 27 Juil - 1:46

Renji m’expliqua alors que son travail lui plaisait car il ne dépendait d’aucun supérieur hiérarchique sauf quelques exceptions où il devait sous-traités des ordres donner par le directeur je suppose. Et que tout le monde lui faisait confiance, il avait donc l’occasion de travailler pénard sans avoir à gérer son temps. Puis il avait posé la question que je redoutais tant, il me demandait ce qui m’amenait ici. Que lui répondre ? Je n’allais tout de même pas lui sortir ma triste histoire en passant par le divorce de ma mère et de mon père et l’hôpital psychiatrique. Je m’étais contentée de répondre :

« Mon père à été muté au Japon par sa boîte qui était implanté à Londres. Et comme mes parents étaient divorcés j’ai préféré suivre mon père car je voulais découvrir le monde. Ce lycée lui semblait sympa pour les études de sa tendre et chère fille. Bien que je ne sois pas fille unique, j’ai un frère qui à 22 ans et qui à son appartement quelque part vers Tokyo. »

C’était un petit mensonge qui cachait la réalité de ma vie : Ma mère qui nous abandonne mon frère et moi comme de vulgaire animaux de compagnie. Ma grossesse que j’avais volontairement interrompue, plus sous pression de mon ex que d’autre chose. Ainsi que mon internement pour ce que les psychiatres appellent une TS plus communément connue sous le nom de Tentative de Suicide et pour finir j’avais caché la vie de merde que j’avais chez mon père avant d’arriver dans ce lycée. Ainsi que la fugue de Guillaume, mon grand frère qui était partit à cause du traitement que nous infligeait mon père.

Puis une fois arriver prés de l’infirmerie, Renji me rassura à propos du temps que j’allais passer à l’infirmerie et me demanda pourquoi je demandais tout ça. Puis il avait fini par comprendre et me balança tout plein d’anecdotes qui me fit rire. C’était bon de rire après avoir travers tant de malheur s, c’était bien de sentir alaise avec quelqu’un. Cette complicité je ne l’avais jamais ressenti appart avec Guillaume.

L’infirmière n’avait pas chaumé, à peine arrivés qu’elle s’était déjà avancée vers nous. Renji lui expliqua vaguement l’histoire. Pendant que je priais pour qu’elle ne fasse pas de réflexions à propos de mon internement devant mon sauveur. Heureusement elle n’avait rien dit, Renji quant à lui m’avait fait signe qu’il partait me reviendrais un peu plus tard. Il disparut dans le couloir me laissant seule avec ma guérisseuse.

« Je vais toucher ton pied savoir si il faut plâtrer ou si un simple bandage avec de l’arnica fera l’affaire » c’était exclamé cette dernière.

J’avais eu mal mais je n’avais pas crié mais si la douleur me tiraillais beaucoup, finalement je n’avais rien : Juste une petite entorse ce qui équivalait à un petit bandage bien serré et un peu de pommade. L’infirmière m’avait proposé de m’alité un petit moment, chose que je n’avais pas refusé.

Puis Renji avait refait surface, il m’expliqua que des bestioles avait élues domicile dans mon porte clefs en désignant certains de mes portes bonheurs. Pour blaguer, j’avais alors essayé de lui foutre un petit coup de poing dans l’épaule sans y mettre trop de force. C’est alors qu’il me tira la langue et que j’avais répondu par un éclat de rire.
Le jeune homme m’avait alors demandé ce que j’avais à mon pied. Je pris ma vois la plus triste possible avant de répondre :

« C’est cassé, l’infirmière appelle une ambulance pour qu’on m’emmène aux urgences… Sa m’énerve je n’aurais même pas pu attaquer ma première journée au lycée ! »Je laissais passer quelques minutes de silence avant de rétorquer : « Non ce n’est rien, juste une petite entorse de rien du tout, j’ai un bandage et de la crème dessus. »

Puis il me demanda ce que j’avais choisi entre sécher une heure ou aller en cours discrètement.

« Ecoute mon cher Renji entre déconner et travailler, je préfère la rigoler ! »

C’est alors que je me relevai avec un peu de difficulté à cause de mon panard enflé et que nous marchâmes en direction du parc. Je tendis mon paquet à Renji lui proposant une cigarette.

« Merci de m’avoir aidée ! »

Je lui avais ensuite déposé un bisou sur la joue avant de m’allumer ma cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Mer 27 Juil - 13:38





- Te fous pas de moi, ça marche pas ça, dit-il amusé. Si t'avais eu quoi que ce soit de cassé, je peux te dire que t'aurais hurlé à la mort !


Il eut un petit sourire en coin, amusé de voir qu'elle aussi, s'était pris au jeu de lui faire à son tour une petite farce. Puis Katherine signifia son choix quant au désir de sécher l'heure de cours déjà bien entamée. Renji lui fit signe d'être plus discrète en parlant, du fait que l'infirmière n'était pas loin. Il n'avait pas envie qu'on vienne lui dire qu'il inscitait des étudiants à s'embarquer sur la mauvaise voie.


Katherine se leva donc ensuite et ils sortirent tranquillement de l'infirmerie. Renji lui demanda si elle avait besoin d'un peu de soutien mais elle semblait être capable de marcher sans se faire trop mal. Il l'aida juste pour descendre les deux-trois marches qui suivaient après la petite porte de sortie menant sur le côté ouest du parc. Ils croisèrent deux étudiants en tenue de sport, qui semblaient eux aussi se rendre à l'infirmerie. L'un des deux se soutenait le bras..certainement un petit incident en éducation physique.


Ils poursuivirent leur chemin quand Katherine sortit un paquet de cigarettes et lui en proposa une, qu'il accepta volontiers. Cela lui arrivait de fumer de temps à autre mais ce n'était pas une habitude. Il arrivait tout-à-fait à s'en passer et s'en grillait simplement une quand l'envie lui prenait. En gros, un paquet devait lui faire plusieurs mois.
La jeune fille le remercia pour son aide et lui déposa un bisou sur la joue avant d'allumer sa cigarette. Renji se pencha un peu pour qu'elle allume la sienne également puis tira une première bouffée. Ca faisait du bien. Ils arrivèrent ensuite près du massif où Renji avait tout laissé en plan et s'installèrent sur la pelouse.


- Bien Mademoiselle Kath, ça te dis de me servir de larbin "passif" ? lança-t-il d'un air amusé.


Il comptait biensûr continuer un peu le désherbage, mais en prenant son temps, tout en discutant. Il lui signifia qu'être larbin passif consistait à juste lui tenir le sac poubelle où il jetait les mauvaises herbes, ouvert. Quoi de plus simple. C'était chiant tout seul de devoir à chaque fois se démener avec l'ouverture du sac qui s'affaissait sans arrêt.
Il prit tout de même le temps de terminer sa clope avant de se remettre au travail et ils discutèrent tous deux tranquillement.


- Au fait je sais même pas ton âge.. dit-il sur un ton interrogatif.


Renji la qualifiait de jeune fille mais il s'agissait plutôt d'une jeune femme. Elle était d'ailleurs plutôt charmante. Ca faisait du bien d'être accompagné par une si belle journée, car parfois même s'il était bien occupé, il se disait qu'une présence auprès de lui ne serait pas plus mal. Genre quelqu'un pour l'aider dans ses tâches de temps à autre, lorsqu'il y avait beaucoup à faire. C'était déjà arrivé qu'il ai de l'aide, du fait que pour certaines colles, des profs envoyaient l'élève puni l'aider dans sa tâche. Autanjt dire que dans ces cas-là, il s'amusait à délester tout le travail à son collègue du jour, si le boulot était à portée de l'élève. C'était surtout par amusement qu'il faisait cela mais il ne leur confiait jamais de tâches trop difficiles ou erreintantes.


- Dis-moi, t'es en dortoirs je suppose. Moi aussi j'ai dû passer par là. C'est pas vraiment le top mais c'est le passage obligé si t'as pas de famille sur la ville ou alors faut que tu vives chez un adulte reconnu responsable, voir un prof ou un personnel de l'établissement. Heureusement pour ma part que je n'ai fait que ma dernière année de lycée ici sinon j'aurais facilement péter un câble. Qu'est-ce que j'aurais pas donné pour que quelqu'un me propose une coloc ou un hebergement. J'aime pas spécialement me trouver parmis quantitée d'autre. Je suis pas insociable mais j'ai tendance à apprécier un peu de solitude. Maintenant que je suis en appart, je suis peinard. J'ai eu la chance d'en trouver un sur les hauteurs de la ville, dans un quartier tranquille. Le batiment est sympa, il longe le bord d'un fleuve. C'est vraiment chouette comme cadre. Et puis je suis situé sous les combles, malgré la chaleur qui y règne en été, j'adore. Enfin ça va encore car j'ai la clim là-bas, donc j'ai pas trop à soufrir de la chaleur.


Il épousta un peu son pantalon, après avoir terminé sa cigarette et commenca de se mettre au travail. Il indiqua à Katherine de venir s'installer à côté de lui, pour venir lui tenir le sac et entreprit d'arracher les mauvaises herbes.


- Dis-moi, t'avais une heure ou deux heures de cours pour débuter ? Tu sais avec quel prof c'était? J'pourrais toujours aller le voir pour lui expliquer ton absence quand tu seras partie à ton prochain cours, proposa-t-il gentiment.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Jeu 28 Juil - 0:07

Une fois les deux cigarettes allumées et des bouffées tirées Renji me proposa d’être son assistante dans son travail quotidien de jardinage. A vrai dire, ce qu’il me demandait n’avait vraiment rien de complexe. Il me suffisait de lui tenir son sac poubelle ouvert pendant qu’il jetait les mauvaises herbes qui traînaient prés des plantations. Puis il me demanda sans vraiment me demander mon âge.

« J’ai dix neufs ans soit deux ans de moins que toi »

Puis viens ensuite le fameux discours sur le dortoir. Je savais déjà tout ça et que je devais me coltiner une chambre dans l’établissement. Mais j’ignorais totalement, que si l’on avait un tuteur ou un professeur qui nous prenait sous son aile nous étions libres de dormir en ville. Puis Renji me détailla ou il habitait et tout cela semblait un endroit super.

« Merci de me prévenir du cauchemar qui m’attend dans le dortoir. Tu à l’air d’avoir un appartement génial Renji ! »

Puis mon sauveur se mit au travail en me faisant signe de m’approchée, chose que je fis. Ce comportement me changeait tellement de l’éducation reçu par mon père. Si il avait été aussi intentionné que Renji peut-être que ma vie ne serai pas partie en l’air comme elle l’avait été. Peut-être que je serai restée dans le droit chemin et que je ne serais pas tombée enceinte de mon ex. Peut-être même que je n’aurai pas tenté ce suicide aux médicaments et à l’alcool ce qui m’aurait évité de me faire interné volontairement en hôpital psychiatrique. Mais avec des peut-être on refait le monde n’est-ce pas ?
Puis il me demanda quel cours j’avais. Ne sachant pas trop comme j’étais nouvelle. Je laissais tombée le sac poubelle quelques instant pour fouiller dans mon sac de cour. Je cherchais le jour et les cours que j’avais les deux premières heures du matin.

« J’avais deux heure de Chant avec Melle Flynn. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas trop. Ce serait bête de passer pour une cancre alors que je n’ai pas vraiment fait exprès de rater son cour. Enfin disons que tu m’as en quelques sorte influencée» Après avoir lancé ces quelques mots j’éclatais d’un rire singulier qui montrait que la fin de ma phrase n’était qu’une vanne destiner à mon auditeur.

Renji s’était remis au travail. Puis je pensais que ce devait être à mon tour de jouer à questions-réponses. Donc je laissai ma curiosité m’envahir pour en savoir un peu plus sur mon interlocuteur.

« Tu fais quoi quand tu ne travail pas dans le parc ? En tout cas une chose et sûr : j’espère te revoir car tu es quelqu’un de vraiment sympathique. Tu me rappel un peu mon grand frère Guillaume. »

Combien de fois, Guillaume c’était prit la tête avec mon père complètement soûle pour m’évité de me prendre des coups que je ne méritais pas ? Je n’en savais rien, j’avais arrêté de compté. Tout ce que je savais c’était que Renji comme Guillaume étaient mes sauveurs. Ils m’avaient tout les deux éviter quelques situations délicates voir même humiliante. La différence entre mon frère et Renji c’était que mon frère c’était toujours pris pour le chef et voulais que je suive son chemin, chose à laquelle je me refusais. Renji lui était quelqu’un qui était la que pour poser un regard sur ce que je lui racontais voir même me conseiller et sa me plaisait beaucoup de pouvoir confier certain de mes problèmes à cet homme.

Si j’avais à classer Renji dans une case, comme le font la plus part des gens, ce ne serai pas un ami car l’on se connaissait a peine, ni une connaissance car il devenait plus que sa de minute en minute. Dans quel clan pouvais-je le classer tien ? Bah je pense que je créerai une case entre amitié et connaissance qui se nommerait sûrement « Futur-ami ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Jeu 28 Juil - 12:36





Katherine lui déclara que ce n'était pas la peine de lui dépeindre l'enfer des dortoirs et il songea qu'il pourrait parfois la faire échapper à cet enfer de vie communautaire, en l'invitant de temps en temps. Il présageait qu'ils pourraient bien s'éclater ensembles. Une amitiée allait-elle naître ? En tout cas, c'était sur la bonne voie. Il ne doutait pas qu'ils partagaient sans doute quelques points communs. Renji n'avait jamais invité d'étudiants chez lui mais ça pourrait bien commencer avec Katherine, en tout bien tout honneur biensûr. Il n'avait aucune arrière pensées.


Il apprit ensuite que Katherine avait deux heures avec Melle Flynn, cette prof était plutôt sympa. Il la rassura en lui déclarant qu'il irait la voir pour lui expliquer la situation et que comme cette dernière était plutôt gentille, elle comprendrait parfaitement. Puis pour se venger de lui avoir dit qu'il l'avait en partie influancé, il lui jeta quelques brins d'herbes, en riant.


- Saches qu'on est maitre de ses décisions, quelle que soit l'influance des autres, on peut choisir soi-même si on veut les suivre ou non. Tu es pratiquement adulte non? conclua-t-il en lui tirant la langue.


Renji se repencha sur le désherbage, se postant un instant à quatre pattes pour accéder à une plante située au milieu du massif. Vêtu d'un jean's troué aux genoux, ils sentit quelques petites brindilles craquer sous sa peau. Il se remit ensuite en place et se tourna vers Katherine pour jeter ce qu'il avait retiré, dans le sac et resta un instant accroupi face à elle, alors que cette dernière lui demandait ce qu'il faisait en dehors du travail dans le parc, le tout suivit d'une réflection qui lui fit plaisir.


- Et bien, j'apporte de temps à autre mon aide à la bibliothèque, que ce soit en archivage ou pour des soucis informatiques. Je suis plutôt débrouillard dans ce domaine et c'est à moi qu'on fait appel lorsque un pc rencontre un réel soucis. D'ailleurs, si on ne m'avait pas proposé ce job, c'est sans doute vers là que je me serais tourné. Après, en dehors du boulot, j'ai pas mal d'activitées. Quand j'ai du temps libre, j'adore me faire des virées en moto ou même en voiture. Je me laisse porter au hazard des routes, je parts un peu à l'aventure en gros. D'ailleurs y'a de superbes coins dans les environs.


Il songea que comme il l'avait dit, si on ne lui avait pas prposé de travailler ici, grâce à ses quelques talents, qui lui avaient été enseignés par sa grand-mère, il se serait sans doute retrouvé à bosser dans une boite d'informatique. Mais sur le lycée, on avait remarqué son "don", si l'on pouvait dire suite à l'aide qu'il avait lui-même fournit au précédent détenteur de ce job, lorsqu'il avait été collé à plusieurs reprises au cours de sa dernière année. Son prédécesseur avait remarqué sa débrouillardise et en avait parlé autour de lui. C'était pour cela qu'on lui avait proposé cette offre par la suite, l'ancien employé ayant donné sa démission en fin d'année.
Mais pour en revenir aux propos de Katherine, Renji lui adressa un sourire et ajouta, en réponse à la dernière déclaration de cette dernière.


- Pareil pour moi, j'espère bien te revoir. C'est sympa de travailler en si agréable compagnie, on s'entends plutôt bien. En plus, tu m'es bien utile comme larbin. Quand j'y pense, tu me serais bien utile comme assistante parfois. Si tu cherches un petit job d'étudiant après les cours, je serais ravi de t'acceuillir. Parfois, on m'envoi des élèves qui, en guise de colle, doivent venir me prêter main forte. En général, je leur déleste une grande partie du boulot pour les embêter mais avec toi, promis je serais sympa. J'te forcerais juste à trimer comme une bête pendant que je me prélasserais sur l'herbe en te regardant faire, dit-il en riant. Mais sérieusement, si ça te tentes, j'te prendrais bien comme larbin attitré. Après, si tu cherches un petit boulot plus peinard, hésite pas à me demander. Je connais pas mal de gens qui cherchent dans divers domaines. Après ça dépends de ce qui t'attire, si tu recherches quelquechose.


Renji se surprenait à se montrer aussi avenant mais Katherine avait quelquechose d'attachant, qui donnait envie de mieux la connaitre. Il avait souvent à faire à des jeunes avec qui il sympathisait mais il ne cherchait pas forcément à lier outre mesure un contact plus approfondi. Il se contentait simplement de discuter avec eux lorsqu'ils les croisaient ou de leur faire signe, mais avec elle c'était différent. Et puis, concernant les liens qu'il pouvait tisser avec certains étudiants, il était également connu pour venir aider les personnes qui se trouvaient enmerdées par d'autres, lorsqu'il en était témoin et que cela prenait de trop grandes proportions ou que ca paraissait vraiment abusé. Il n'aimait pas qu'on s'en prenne à ceux qui semblaient avoir des difficultées à se défendre et plusieurs fois, il avait très vite fait déguerpir les personnes mal intentionnées. Les "victimes", si on pouvait les qualifier ainsi, lui étaient toujours reconnaissantes et venaient un peu plus souvent le voir pour discuter. Tout cela faisait qu'en général, Renji était plutôt apprecié de tous à part ceux qu'il avait remis en place. Il lui était même arrivé de se battre avec certains, mais jamais dans l'enceinte de l'établissement sinon ça aurait forcément nuit à son job.


- T'as eu le temps de te faire des amis ou des connaissances ici ? lui demanda Renji, curieux.


Comme il arrivait à certains de venir se familiariser avec les lieux quelques jours avant leur rentrée ainsi qu'à la cérémonie d'introduction, c'était probable. Sauf si Katherine s'était contentée de venir le jour même du commencement des cours.
Ce n'était pas facile d'arriver dans un nouvel endroit et de se faire de nouveaux amis. En général, le premier jour, on pouvait se retrouver soit entouré d'une ou plusieurs connaissances ou se trouver complètement à l'écart. Renji lui, avait eu la chance de faire sa dernière année de lycée avec son meilleur ami, qu'il avait suivi ici mais il avait vu certains élèves, rester plusieurs jours seuls dans leurs coins avant de vraiment s'intégrer.


En regardant l'heure, Renji se demanda si pour midi, il mangerait à la cafétéria ou s'il se contenterait d'embarquer son repas à l'extérieur pour manger tranquillement en plein air. Parfois, il mangeait avec le personnel et les profs, dans la petite salle prévue à cet effet, mais c'était toujours un peu ennuyeux de se trouver au milieu d'adultes la plupart, bien plus âgés que lui, même s'il y en avait quelques-uns d'approximativement son âge. A choisir, il aimait autant se retrouver parmis des jeunes de terminale qui l'invitaient parfois à manger avec eux, en le croisant lorsque venait l'heure de déjeuner.


Enfin bref, aujourd'hui, Ren avait envie de s'installer sur les pelouses, non loin du Saule Pleureur qui bordait le ruisseau qui ceinturait le parc en contrebas. Le terrain tout autour du lycée était vraipent superbe, il n'y avait pas à dire. C'était un cadre idéal, qui donnait presque de l'entrain à se rendre en cours. Il songea qu'il aurait pû inviter Katherine à venir le rejoindre à midi pour manger dehors mais il préfèrait lui laisser l'occasion de se faire des amis en classe.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Ven 29 Juil - 21:31

Renji m’avait alors expliqué qu’il aidait la bibliothécaire à des moments et pendant son temps libre il se baladait en voiture ou en moto. Ce qui me rappelait vaguement quand je partais à l’aventure sur mon vélo à l’âge de dix ans. Je partais une après midi et rentrai le soir. Mon père ne me disait rien car il s’en foutait de ses enfants, chose que je lui reprocherai toujours.

Puis il me rendit la pareille vis-à-vis du fait qu’il voulait bien me revoir. C’était un homme vraiment appréciable. Ensuite il me proposa du travail après les cours, une sorte d’emploi étudiants après mes journées. J’y réfléchissais, après tout être l’assistante de Renji pouvait avoir des points positif comme entretenir une relation amicale, ce qui ferai que moi aussi je n’aurai pas vraiment de patron pour me dire quoi faire. Puis après tout même si il ne me versait pas de salaire, je serai toujours heureuse de l’aider, lui qui était presque mon ami.

« Renji, je serai enchantée de travailler avec toi aprés mes cours. Mais tu n’es pas obligé de me donner un salaire. Tu sais le bénévolat c’est pas mal aussi. »

C’était bien la première fois que j’arrivais à nouer quoi que ce soit. En temps normal, je me serai contenté de remballer la première personne venu. A la base je n’étais ni sociable, ni amicale. Pour tout résumé, j’étais quelqu’un qui pensais que le mieux était de se battre pour sois même et que l’on devait laisser les autres se sortir de leur emmerdes tout seuls comme des grands. J’avais appris ça en fréquentant des gens, plus tu les aides plus ils t’en demandent. Il arrivait même que tu les aides financièrement et qu’ils se barrent avec ton argent te laissant seule. J’avais toujours considéré la nature humaine comme quelque chose de malsain, une sorte de vice pour le monde, mais Renji était tout le contraire de mon idée faite sur mes semblables.

« Le mot temps est un grand mot Renji. Voilà seulement presque deux heures que je suis ici. Et la seule personne que j’ai croisé pour le moment c’est toi. Tu sais au début voyant les couloirs vide je me serai bien cru dans un lycée qui n’était plus actif. Ca fait vraiment peur d’entendre que des mouches volées dans le hall ! »

C’est vrai que la seule personne que je connaissais physiquement c’était Renji. J’aurai pu dire que j’en connaissais d’autre de noms grâce à mon emploi du temps, et oui je parlais des profs, mais à quoi bon ? Puis j’avais un an pour me familiarisé avec des personnes que j’apprécierais ou pas. Des personnes qui serai composé avec plein de critères différents : Beau, moche, gentil, méchant, arrogant et tout le tralala.

« En tout cas, le parc de ce lycée et superbe ! Il doit y avoir plein d’élèves qui viennent y faire un tour avec des potes ou en amoureux non ? Puis tien en parlant lycée, je suis sur que tu n’étais pas un ange quand tu y étais élève, je me trompe ? Ne me demande pas pourquoi je dis ça, un employé du lycée qui invite une élève à séché c’est rare ! »

Je fis un grand sourire, Renji regorgeais de tellement de mystères que j’aurai aimé découvrir histoire que l’on se rapproche un peu plus. En faite, je réalisais seulement que dans la vie de tout les jours nous étions confronté à un Secret Story géant ou il n’y avait aucune cagnotte à gagner et qu’il ne fallait pas buzzer les secret des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   Ven 29 Juil - 23:21



- Biensûr que si tu auras ta part. Tout travail mérite salaire et puis tu pourras te faire plaisir comme ça. En tout cas, heureux que tu ai accepté, conclua-t-il avec un sourire.


Il devrait le signaler à l'administration mais ça ne poserait aucun problème, surtout que comme il le lui signifia ensuite, il n'aurait besoin d'elle que de temps en temps dans la semaine. Il ne voulait pas non plus que cette offre devienne un poids dans les études de cette dernière mais pour cela, ils s'arrangeraient selon son emploi du temps.

Katherine lui annonça ensuite qu'elle avait effectivement fais connaissance avec les lieux aujourd'hui et même qu'elle avait flippé en voyant les couloirs vides. C'était vrai que lorsque tout le monde était en classe ou vaquait à ses occupations, le hall se trouvait plongé dans un silence de plomb particulièrement sinistre comparé à l'effervescence qui y régnait en temps normal.


- Ouep j'imagine que ça a dû te faire une drôle d'impression. En plus de cela, la seule personne que tu as trouvé sur ton chemin, c'est un type avec une drôle d'allure et vraiment très très peu fréquentable... dit-il en lui adressant un sourire faussement sadique.


L'étudiante parla ensuite du parc qui les entourait et Renji se sentit touché de constater que si elle l'appréciait autant, cela devait certainement témoigner de la qualitée de l'entretien et de l'agencement qu'il y avait effectué depuis son arrivée. Il avait recomposé lui-même le massif devant lequel ils se trouvaient et planté quelques arbres depuis ses débuts ici. Le parc s'améliorait un peu plus au fur et à mesure des mois qui passaient. La plupart des agencements, des dispositions de massifs et ce genre de choses venaient de ses propres initiatives, après consultation des responsables qui validaient généralement ses idées. Biensûr, il y avait aussi dans tout ça, quelques directives venants des responsables.
La question qui suivit fit ensuite gentiment rire Renji.


- Oui la plupart des étudiants viennent faire leur tour durant les pauses ou même y manger lorsqu'il fait bon. Et certainement que parmis eux, il y a des amoureux. A peine arrivée et tu songes déjà aux amourettes ? dit-il en lui chatouillant le nez avec une feuille. Il y a même des élèves ou des jeunes de l'exétrieur qui viennent en dehors des cours, genre le week-end pour se poser ou rejoindre des amis qui sont internes. Quant à moi, comment ça je ne devais pas être un ange ??dit-il en la regardant en roulant des yeux de façon exagerée. Ai-je l'air à ce point d'un démon? C'est mes cheveux et mes tatouages qui te laissent penser ça? Ne t'as-t-on pas appris qu'il ne fallait pas se fier aux apparences? Il sourit et poursuivit. Bon d'accord, je n'étais pas vraiment le gars le plus rangé qui soit mais sécher quelques cours et faire l'impasse à quelques règles n'est pas bien grave, dit-il avec un air malicieux. En tout cas, que je ne te voye pas suivre le même chemin ! Même si c'est moi qui t'ai influancé pour ce coup-ci, je l'avoue. Comment aurais-tu pû résister au choix que je t'offrais en restant avec moi..? Abuserais-je trop de mon charme ?


Déconner ainsi et ne pas avoir peur des mots, ce n'était pas une habitude chez Renji. Cette attitude enjouée se mannifestait avec quelques rares amis ou les personnes avec qui il sentait une affinitée particulière, comme Katherine. Sinon, il se montrait plutôt posé et froid. Enfin, pas froid dans le sens glacial sans sourire et s'exprimant de manière sèche et brutale, non, plutôt froid dans le sens, ne montrant pas vraiment d'intérêt particulier et ne parlant pas spécialement plus que cela.


- Dis-moi, quand viendra midi, si tu te retrouves comme une âme en peine, sait-on jamais.. N'hésites pas à venir me trouver. Pour ma part, je compte manger dans le parc, je profites du beau temps. Tu me trouveras près du Saul Pleureur mais que cela ne t'empêches pas d'essayer de te faire des connaissance et de te joindre à eux pour le repas. C'est le meilleur moment pour lier connaissance, du moins il me semble. En tout cas, pendant que j'y pense, voilà mon numéro si t'as besoin de me joindre. Tu verras que l'établissement est vaste et que les premiers temps c'est difficile de se repérer. Alors compte sur moi au besoin dit-il en griffonnant son numéro sur une feuille du petit bloc-notes qu'il gardait dans sa poche arrière.


***


Plus tard, la sonnerie marquant la fin de chaque heure retentit, annonçant ainsi le prochain cours de Katherine. Renji ayant promis d'aller voir la prof de musique pour expliquer l'absence de la jeune femme à ses côtés, se releva en même temps qu'elle et l'accompagna une partie du chemin. Lorsqu'ils arrivèrent à une intersection de couloir où leurs chemins se séparaient, il insista à nouveau en lui disant qu'elle pouvait le joindre à tout moment, peu importe la raison.


- A plus tard Mademoiselle Kath, lui dit-il avec un sourire avant de se pencher doucement, mains dans les poches, pour lui donner un bisou d'encouragement sur la tempe, le regard ailleurs.


Ca aussi c'était une raretée, même voir une vraie nouveautée car dans son souvenir, il n'avait jamais eu ce type de geste affectueux, hormis avec ses petits-amis. Il fila ensuite dans le sens inverse et rejoignit la salle de cours de musique avant que les élèvres de la prochaine heure n'arrivent. Il frappa à la porte et fut invité à rentrer par Mademoiselle Flynn. Ils échangèrent deux-trois banalitées avant que Renji lui annonce la raison de sa venue. La prof fut très compréhensive et ne demanda même pas de mot de l'infirmière pour certifier ses propos. Il lui arrivait de temps en temps de discuter avec ce professeur et elle appréciait bien Renji, le trouvant très gentil, contrairement à d'autres enseignants qui ne voyaient en lui qu'un ancien élève aux allures de voyou, même s'il n'en était rien.


Suite du RP Ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Une arrivée renversante [PV Renji Fujiwaru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Une recontre renversante ! [Pv Nuage Etoilé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: