AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MMmm ça détent... [Zack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: MMmm ça détent... [Zack]   Mar 14 Fév - 0:18


Détour aux sources d'eau chaude...




Dure journée, Kande venait d'assouvir sa dernière boulimie d'achat et avait courue toute la journée en ville, dans le but de dénicher toutes les bonnes affaires du coin. Déshabillage, habillage, déshabillage, habillage... et se retrouvait surchargée de sacs, mais peut importe cela lui a fait tellement de bien. Maintenant elle en avait plein les pieds, plein le dos, avec un mal de crâne affreux et des ampoules très douloureuses, sans parler des courbatures. Il lui fallait se détendre...

Affichant les "sources d'eaux chaudes", une pancarte appela l'envie de Kande, l'attirant dans ses vapeurs chaleureuses, ambiance d'osmose et de mystère, un petit soupçon de cache cache, c'est le lieu incarné de la détente et du laisser aller, où l'esprit est roi et le corps emprisonné de la chaleur, la déconnexion totale entre les deux, où le contrôle n'existe plus. Pause...

Rien qu'en y pensant Kande se sentais déjà engourdie, elle sentait presque même le brouillard devant ses yeux. Pas de résistance possible, il fallait qu'elle se détende. Elle entra donc, passa par l'accueil, une clé un cintre un petit panier et une serviette lui furent remis, et se dirigea vers un vestiaire. Elle s'assit sur le banc en bois et commença par enlever ses escarpins qui lui faisaient un mal de chien, ses pieds étaient abîmés, écorchés au talon et aux chevilles par les lanières, à vif, c'était pas beau à voir, elle n'avait pas prévu de courir à droite et à gauche toute la journée et en paie les conséquences. Elle se massa la nuque, apparemment tendue, douloureuse elle aussi avant d'enlever sa veste et sa robe blanche. Un frisson lui parcouru de la nuque aux mollets, elle n'avait qu'une hâte, se ruer dans l'eau chaude. Enfin elle enleva sa délicate lingerie, se retrouvant démunie de tout tissu, avant de s'enrouler dans une confortable serviette blanche bien épaisse et moelleuse. Là elle sortie de son vestiaire avec toutes ses affaires, ouvrit tant bien que mal un casier et y enfourna tous ses sacs, ses chaussures, son manteau et sa robe passés sur un cintre et ses bijoux dans le petit panier. Elle le referma. Enfin elle allait pouvoir se détendre et lâcher prise.

Elle se rendit donc sur le pas de la petite terrasse en bois, descendit les petites marches, traversa la toute petite coure sur les pas chinois et mis un pied dans l'eau, puis les deux, et avança jusqu'à avoir l'eau au niveau de la taille remontant un peu plus la serviette, c'était très chaud et pourtant si agréable. Elle enleva entièrement la serviette la posa sur un transat à côté et se laissa immergée dans le bassin. Le paradis, c'était le pied, que demander de plus franchement. C'est dans un état transcendant que Kande se laissa aller, dans cette forte chaleur, se sentant presque seul au milieu de se brouillard, ne pensant plus à rien, oubliant son corps, ne retrouvant que son esprit, apaisé, détendu.

" MMmm ça détent...c'est tellement agréable..."





Dernière édition par Yuuta Kande le Mar 27 Mar - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Konrad



Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: MMmm ça détent... [Zack]   Mar 14 Fév - 18:05

19:15... le soleil laissa à peine entrevoir ses rayons couchants entre les haut buildings de la ville de Nagoya. Tel une sérénade lumineuse synchronisée, les nombreux lampadaires vinrent à s'allumer un à un et la civilisation tel qu'on la connait de nos jours, ne tarda pas à amplifier les trottoirs, mêlée au brouhaha de la circulation. Bienvenue dans le monde de la nuit. Un peu plus loin, dans une impasse, une odeur subtile de friture s'en dégageait et venait titiller les ventres affamés de la rue à la recherche d'une restauration rapide. Si l'on passait cette porte, on entendait dans le fond, le pianiste enchainer sa mélodie, mélangé à l'activité quotidienne d'un endroit grouillant de vie. Entre les serveuses qui passaient parmi les gens, l'une d'entre elle s'arrêta net devant 3 jeunes hommes assis autour d'une table en pleine conversation, puis y déposa 3 cappuccinos chauffés avant de recevoir un rapide "merci" de leurs parts. L'une de ces personnes était Zack. Bienvenue au "New Dawn".

Pas de doute, il avait encore passé la soirée dans ce bar typiquement américain dont il avait pris l'habitude de fréquenter après le boulot. Rien de tel que de prendre un excellent cappuccino en compagnie de ses amis Toshiro et Cole, tous deux s'empressant d'allumer une cigarette par la même occasion, alors qu'il en avait horreur. Dans le même temps, il se mit à parler de sa vie familiale et de ses déboires. Cole le charria sur un sujet qui le fit rire, ce dernier soufflant sa fumée dans les hauteurs. Toshiro, lui, n'avait même pas fini d'écraser sa cigarette dans le cendrier, qu'un reportage TV annonçait sur l'écran d'en face l'ouverture des examens au lycée Shimizu. Zack y prêta un œil furtif. Shimizu... cela lui évoquait des souvenirs. Il avait passé 5 ans dans ce lycée, avant de décrocher un emploi à la "Nagoya Broadcasting Network" en tant qu'animateur TV. Ouais, c'était une très bonne époque finalement.

Un peu plus d'une demi-heure après, il s'empressa de terminer son café, se leva puis enfila sa veste et quitta les lieux, en n'oubliant pas de saluer ses deux compères rigolards qui restèrent tous deux à la table. En passant le seuil de la porte, la fraicheur de la nuit avait envahi ses poumons, le soleil ne le serrant plus de son étreinte chauffante.


« ça caille... » murmura-t-il, entre deux frottements de mains, se blottissant dans sa veste.

Mais avant de rentrer chez lui, il lui vint l'idée de se chauffer intelligemment. Tout de suite, il pensait à aller se détendre dans un Onsen qui n'est autre qu'un bain thermal. Justement, il en connaissait un très bon en ville. Pas de temps à perdre dans ce froid, il s'empressa de prendre sa voiture garée sur le côté, direction les sources d'eaux chaudes. En se trouvant devant la grande battisse en bois dont l'écriteau renseignait bien "温泉 Sources d'eaux chaudes", il n'attendit pas pour rentrer.

A l'intérieur, quelques personnes se manifestaient à l'accueil. Il régnait un doux parfum de détente et de tranquillité. L'architecture du bâtiment mélangeait parfaitement le modernisme avec l'ancien. Des poutres en bois soutenaient l'énorme plafond, tandis que des ornements décoratifs étaient posés par-ci et là pour égayer la présentation des lieux. Lorsque ce fut son tour, Zack s'approcha du comptoir situé en face ou se tenait un homme. L'employé le renseigna sur le fait qu'il n'y avait qu'un bain mixte de disponible pour ce soir, ce qui surprit un peu le jeune homme, lui qui s'attendait à ce que les sources soient uniquement réservés aux hommes à cette heure, et donc, séparé des femmes. Mais il n'avait pas vraiment le choix, l'idée de repartir dehors dans le froid n'était pas la meilleure des solutions, et de plus il n'y avait aucun autre Onsen à proximité. Alors on lui donna un panier avec une serviette blanche puis la clé de son vestiaire, et il prit aussitôt le couloir menant à la salle suivante. Dans la pièce, il se déshabilla de la tête au pied, rangeant soigneusement ses chaussures, lunettes et autres affaires dans le casier, jusqu'à se dénuder complètement laissant entrevoir un corps normalement musclé mais pas exagérant, la serviette enroulée autour de lui par pudeur. Le portable qui était dans la poche arrière de son Jean plié, s'était soudainement mis à biper. En ouvrant le clapet de l'appareil, ce n'était qu'un simple SMS de la part de Cole qui voulait le voir dès demain. Il l'éteignit ensuite pour éviter de faire d’avantage de bruit et le remis à sa place, en n'oubliant pas de fermer le tout à clé. Avant de rentrer dans le bain, il s'avança d'un pas nonchalant vers les douches, et s'assit sur un tabouret en prenant soigneusement avec sa main droite, la pomme de douche d’où sortit un jet d'eau chaude agréable. Il prit le temps de se nettoyer le torse avec le savon fourni, se massa les cheveux, l'arrière du dos et la nuque puis pour finir les pieds avant de laisser un mince filet d'eau couler le long de sa peau. Enfin il sorti, la serviette enroulée, sur la terrasse de bois plongée dans la froideur, empruntant l'allée de pierre menant vers la cour ou dominait le grand bain public. En effet, le bassin était très vaste comme à l'accoutumé, joliment dessiné par une formation de rochers. A son observation, il n'y avait encore que deux personnes présentes dont un homme âgé et une jeune fille, mais très distants l'un de l'autre. Discrètement, il enleva sa serviette pour la déposer dans son panier, caché par le nuage de buée, puis commença par tremper son pied droit, le deuxième, et s’enfonça jusqu'au cou, envahi par une intense bouffée de chaleur très agréable. Le paradis.

Zack nagea doucement vers un coin ou il se posa sereinement contre une pierre à moitié émergée. Le brouillard présent à la surface de l'eau empêchait que l'on puisse voir sa nudité, c'était bien évidemment pareil pour tous les autres. Il se reposa un moment, allongé dans cette eau si chaude, jusqu’à se laisser presque emporter dans les bras de Morphée, la conscience éveillée et les yeux rivés vers le ciel étoilé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: Comment est-ce possible?!   Mer 15 Fév - 1:11


Prisonnière du mâle...




Cela faisait déjà bien un quart d'heure que Kande se trouvait immergée dans ces eaux thermales. Transcendante, oui un peu, il s'agissait d'un bien être presque irréel tellement il était agréable de s'y perdre. Elle y percevait quelques bruits de bulles qui remontaient à certains endroits du bassin, le bruit de l'eau qui ruisselait le long de certain rochers, probablement une touche originale qu'avait aménagé le centre thermal de la ville, et quand elle se concentrait un peu pour mieux écouter, elle pouvait se rendre compte que dernière le bassin la faune était active derrière les rochers. Il se trouvait une lisière entre la ville et la nature, offrant un joli chant des grillons, et Kande se trouvait entre les deux, quel pied.

Les yeux fermés, détendue, elle se laissa bercer par cet environnement, qui un peu plus tard fut perturbé par le panneau coulissant séparant les bassins publics des vestiaires. C'était bien dommage Kande se sentait très bien toute seule dans sa royale tranquillité. Mais de bonne foi, elle n'espérait juste que cette dame ne vienne pas la déranger. Elle garda tout de m^me les yeux ouverts, perplexe et curieuse de savoir si celle-ci se dirigeait vers l'endroit où elle se trouvait, mais il n'était pas simple de voir à travers le brouillard de vapeurs. Elle perçu les légers bruits de pas sur les lattes de bois qui précédaient les pavés chinois. Puis elle pu apercevoir une vague silhouette, cependant, il ne s'agissait certainement pas d'une silhouette de femme, la taille et la carrure lui indiquaient bien un homme, et ce qui lui valu une montée d'angoisse.

" Mais je suis nue!! C'est pas possible comment peut-il se manifesté dans un bassin de femmes?! Et s'il me voyait..." paniqua Kande.

Elle ne savait que faire et l'homme continuait d'avancer, devenant de plus en plus visible, laissant un peu plus percevoir un corps bien entretenu, il avait l'air de regarder dans sa direction puis dans une autre, et fini par rentrer dans le bassin. A cet évènement, bizarrement, Kande s'était un peu plus agglutinée dans l'eau, elle qui avait l'eau submergeant tout juste ses épaules, se retrouvait avec l'eau juste en dessous du menton, seulement l'eau était tellement chaude quelle se sentait étouffée par la chaleur et dû remonter. Puis elle se calma voyant qu'il restait à distance, mais elle eut toutefois l'impression d'avoir été vue, et se sentait tellement gênée. Après ça ce fut un bruit de mouvement d'eau qu'elle entendit à sa droite cette fois, elle qui croyait être seule se trouvait en fait déjà en compagnie d'une personne, et cela depuis le début. Elle entendait de plus en plus la personne s'approchée d'elle, et de nouveau en panique elle se décala de plus en plus, entendant un rire à la limite du pervers tout juste perceptible...elle ne pouvait le voir, mais il s'agissait encore d'un homme.

" Laissez moi bonssan!! " ne put-elle pas s'empêcher d'exclamer sous la pression.

Elle ne voulait pas rester et à la fois ne voulait pas sortir de peur d'être vue dépourvue de tout vêtement. Mais la situation était critique, un pervers d'un côté et un autre homme de l'autre, décidément elle était mal tombée. Cette fin soirée qui commençait si bien devint en un rien de temps un jeu pervers sans sortie de secours, elle devenait tel un animal pris en proie, à l’affût du moindre bruit, près à bondir, cerclée par deux hommes, le coeur près à s'arraché de sa poitrine tellement il battait fort, et essaya tant bien que mal de s'éclipser.

" Je ne me suis pas trompée pourtant! Mais comment est-ce possible? " la question lui tournait vicieusement dans la tête sans en trouver la réponse, tendit que la perversité de l'un continuait de s'approcher, la jeune femme se retrouvait de plus en plus proche de l'autre, plus jeune, plus svelte, mais pas pour autant plus rassurant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Konrad



Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: MMmm ça détent... [Zack]   Mer 15 Fév - 18:19

Bercé par la sensation agréable du Onsen, enfoncé dans cette eau si chaude, Zack pouvait encore percevoir le chant des grillons situé derrière lui. Puis il fini à moitié par s'endormir, se trouvant entre le conscient et l'inconscient. Bizarrement, il avait ré-atterrit au "New Dawn" mais d'une façon différente. Une vive lumière blanche l’assailli de toutes parts dans ses yeux. En vérité, il se trouvait assis sur une chaise en face d'un bureau, quelques feuilles posés sur ce dernier, éclairé par des projecteurs. Il ne tarda pas à se rendre compte que cet endroit n'était autre que la scène de spectacle du bar, aménagée en plateau TV. Devant lui se montrait une foule incommensurable, tous confortablement installés à leur tables, apercevant par la même occasion, Toshiro et Cole, fumant leurs cigarettes habituelles, et Clara, la serveuse qui effectuait son tour quotidien parmi la clientèle, un plateau de verres en main. Sur le coup, Zack n'avait pas bien compris à ce qui lui arrivait, mais un déclic parcouru son esprit. Tout ceci n'était qu'un rêve, un rêve ou il remplissait son travail de présentateur TV au sein du "New Dawn". La foule extasiée l'acclama soudainement pour le forcer à faire son rôle d'animateur, en bref pour raconter les dernières nouvelles, comme des fans excités participant à un concert. N'ayant pas vraiment le choix, il prit ses feuilles en main. A peine le premier mot sorti de sa bouche, qu'un cri parcourut la salle entière, plongeant la pièce dans le silence absolu. La vue de Zack se brouilla un instant, puis il émergea de ce rêve idiot avec une profonde inspiration, de retour dans le Onsen parmi le monde du réel, le regard de nouveau collé en face de ce ciel parsemé d'étoiles.

*Faut que j'arrête de penser "boulot" moi...* pensa-t-il, tête baissée, en se plaquant une main contre le front.

Mais en y repensant, cette quiétude fut réellement brisée par ce cri non loin de lui vers la droite, le même qu'il avait entendu dans son rêve. En effet, il avait bien entendu le cri d'une femme, peut-être même celle qu'il avait pu remarqué au début en rentrant dans le bassin. Problème, le nuage de vapeur qui l'entourait ne lui permettait pas de voir avec précision, et au vu de l'immense taille du bain, le repérage serait d'autant plus délicat. Il essaya tant bien que mal de bouger de son emplacement, ne voulant pas rester sans rien faire au vu de la situation qui lui était inconnue mais surement inquiétante, puis avançant tout doucement à tâtons en faisant le contour des roches qui formaient l'ornement de la source. En continuant, il aperçu une forme plus petite que lui qui s'avançait doucement à reculons dans l'eau, et se heurta légèrement à quelque chose de dur et mou. Zack venait de remarquer qu'il cogna dans le dos d'une personne, c'était cette fille dont il était question lorsqu'il put distinguer brièvement son visage à travers l'épaisseur du brouillard qui régnait dans l'atmosphère. Elle était si magnifique, il contempla pendant un court instant son visage d'ange parfaitement bien dessiné. Sur le coup, la jeune fille fut un peu surprise par cet acte mais ne fuit pas, montrant un visage presque apeuré en tournant légèrement sa tête vers Zack, sans pour autant se retourner entièrement. Gêné par cette situation fort embarrassante qu'il venait de vivre, il ne savait plus que faire, son esprit perturbé. Il recula un peu, n'osant pas la toucher au contact peau contre peau puis laissant ses mains de côté de peur qu'elle ne le prenne pour un pervers.

Mais en parlant de perversité, de grandes mains baladeuses sortant du brouillard s'étaient rapprochées au contact du torse de Zack, étonné, passant au ras des long cheveux de la fille, et laissa entrevoir au devant, la tête d'un autre homme plus vieux certainement âgé de la cinquantaine, au sourire niais. Lorsque ce dernier ne tarda pas à se rendre compte qu'il s'était finalement trompé d'individu, en pensant toucher une poitrine féminine et en voyant le visage de Zack et non celui de la fille, une expression horrifiée de gêne le parcourra, et dans un bégaiement de paroles d'excuses envers le garçon, il sorti du bain à toute vitesse.


« Non mais vous êtes dingue ! ne revenez plus ici ! » cria Zack envers l'homme qui quitta le bain en vitesse.

L'orage passé... il se retrouvait là, seul avec cette fille qui se tenait de dos devant ses yeux.

« Vous allez bien !? vous a t-il fait du mal ? » s'assura le jeune homme en la questionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: Deux êtres sous un ciel empiré...   Jeu 16 Fév - 1:29


Deux êtres sous un ciel empiré...


Un pied derrière l'autre, doucement mais sûrement, Kande tenta tant bien que mal d'échapper à son rôdeur en essayant de ne pas glisser sous la panique. De peur de chuter et de se retrouver dans une position de faiblesse, elle préféra assurer sa marche en restant agrippée aux rochers à côté d'elle. Plus les secondes passaient et plus le carcan entre ce minable pervers et l'autre homme à moitié endormi devenait petit, ce n'était plus qu'une question de temps.

" Assez!! Votre petit jeu ne me fait pas du tout rire alors laissez moi tranquille!! "

Kande devint désespérée, fatiguée de se mouvoir contre la force de l'eau, et n'y voyant pas d’échappatoire, elle commençait à abandonner sa lutte se faisant rattraper par cet homme, laid, gros et dépravé par l'alcool, et mou par son poids, au sourire machiavélique et niais d'un pervers de basse coure, bien le genre d'individu avec lequel on n'a certainement pas envi de faire connaissance.
Cette situation Kande l'a déjà vécue, mais ce n'est pas le genre de scénario auquel on arrive à s'en remettre. Une nuit d'été, retour de soirée, elle s’apprêtait à rentrer chez elle, à pied accompagnée de son amie Rita qui fit un bout de chemin avec elle avant que leurs chemins se séparent. Seule, et légèrement habillée pour l'occasion et par la chaleur de la saison, elle continuait sa route rue après rue, quand elle fut interpellée par trois individus, imposants et pas commodes, deux portaient une capuche l'autre assumait totalement son identité. Ils la cerclaient telle une meute de loup prêt à plaquer leur gibier, seulement la pauvre biche à ce moment n'aurait eut aucun répit à ce qui aurait pu se passer. Après s'être bien amusés à jouer avec leur proie un d'eux s'était ruer sur elle la tenant par dernière tandis qu'un autre s'en approchait par devant, souriant comme un connard, les manches retroussées, il avait soulevé sa robe et allait commencer les dégâts. Ce jour là Kande eut de la chance un habitant de ce quartier entendant l'adolescente en détresse, fit usage d'une carabine pour faire fuir les agresseurs. Depuis celle ci resta quelque peut traumatisée.

Ce flash back lui fit reprendre ses esprits aussitôt et relevant la tête elle vit brusquement la mine affreuse de ce gros pervers à dix centimètre de la sienne sifflotant entre ses dents ses envies immondes. Quand d'un coup celui ci se lança sur elle, elle recula d'un coup se heurtant à quelque chose de ferme et glissant par l'eau, puis se sentant définitivement piégée elle esquiva d'un pas de côté l'homme en face d'elle et s'était instinctivement recroquevillée pour se protéger. Après coup, il y eut un silence qui lui parut étrange, pourquoi l'homme perdu dans sa perversion ne s'était pas retourné pour retenter sa chance? Elle regarda derrière elle non très rassurée et voyait en fait le jeune homme qu'elle avait un instant oublié, debout, elle pouvait le voir parfaitement, de toute évidence il n'était guère fier de se voir toucher par un pervers, car oui celui ci dans sa lancer avait heurter la mauvaise cible. Le jeune homme affichait une expression des plus inquiétante, furieux que ce pervers ai franchi la limite de sa pudeur, et sous ce regard de tueur, pris de haut, le protagoniste pris ses jambes à son coup pour filer à toute vitesse pensant éviter un massacre des plus évident.

Kande n'osa pas se retourner, mais restait toutefois très impressionner par la présence que dégageait cet homme, visiblement sûr de lui. Puis sans s'en rendre compte elle restait figée par son regard, perçant et envoûtant, elle ne pouvait presque pas en détournée, peut être était-elle éprise de son charme, elle qui restait pourtant encore craintive. Son absence fut coupée par la voix juste grave et suave de son actuel hypnotiseur, lui valant un retour au réel, clignant plusieurs fois des yeux, elle retrouva enfin le sourire quand celui ci lui demanda si elle allait bien. Elle était si soulagée de savoir un homme civilisé en sa compagnie plutôt qu'un diable perverti, et ne saurait dire si c'était la chaleur du bain ou l'effet que lui faisait le jeune homme qui lui valu quelques rougeurs sur son visage.

" Merci oui je vais bien, je vous en suis très reconnaissante. Vous m'avez sortie d'une belle horreur, je vous en suis très redevable et à la fois confuse de ne pas savoir comment vous remercier... heureusement que des personne comme vous il en existe encore. Mais... sans vouloir être trop indiscrète, pourrais-je savoir le nom de l'homme qui se teint juste devant moi? "

Kande s'était décidément retournée. L'angoisse disparue, laissant place même à une mystérieuse attraction. Elle avait retrouvé sa sérénité et laissa toute son attention sur ce bel homme, parfaitement taillé, ni mince ni trop musclé, un visage aux très fins, mes ses yeux, surtout ses yeux, lui valant un regard de tombeur, elle ne pouvait qu'y succomber. Face à cette perle rare, et n'étant plus que tous les deux dans le bassin, seuls, sous un ciel empiré de ses étoiles, Kande se voyait gagner une certaine décontraction ainsi qu'un soupçon d'assurance, et se dit soudainement, pourquoi ne pas terminer la soirée aussi bien qu'elle avait commencé? Alors la jeune femme s'avança gracieusement vers lui, toujours un léger sourire à la bouche, elle abandonna ses bras qui cachait sa poitrine, et le fixant bien dans les yeux, vint poser sa main sur son épaule avant de la laisser glisser le long de son torse. De toute évidence, la pudeur ne faisait plus partie de son vocabulaire.

" Votre nom ...? "






Dernière édition par Yuuta Kande le Mar 27 Mar - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Konrad



Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: MMmm ça détent... [Zack]   Jeu 16 Fév - 21:30

Zack ne put décrire les événements qui se passèrent par la suite dans les sources. Par ses mots, la jeune femme lui était très redevable de l'avoir sauvé, mais quelque part, il ne comprit pas bien la situation dans laquelle il s'était fourré, tout était confus. Lorsqu'elle lui demanda son nom, il ne répondit pas tout de suite, puis détourna son regard mature et pourtant si timide, qui portait vers l'entrée du Onsen, laissant apparaitre un léger soupir qui sortit de sa bouche. C'est à ce moment là que la jeune femme, hésitante mais certaine, posa l'une de ses mains sur l'épaule du garçon, cette dernière glissant le long de son torse d'un mouvement sensuel. Surpris, Zack sentit un frisson parcourir son corps. Certes, il était heureux d'avoir pu apporter son aide en l'ayant tiré d'un mauvais pas, mais il n'avait rien fait pour autant, pas de bagarre, ni de coups, encore moins le type de "champion" qui sauve la demoiselle en détresse... non ce n'était pas du tout son genre et il détestait ça. Un court instant, il se reprocha dans sa tête d'avoir jouer au héros comme dans un film d'action, alors qu'il n'en était pas un, mais rien de plus qu'un citoyen ordinaire qui rempli son quotidien de tous les jours et qui connait les hauts et les bas de la vie. Car ce n'est pas lui, mais bien le destin improbable qui s'en était chargé à sa place. C'est à ce moment précis que tout a basculé. Voilà comment en une soirée, l'histoire a changée. Une nouvelle porte de l'avenir s'est ouverte devant ses yeux, et dieu sait jusqu’où irait-elle et s'arrêterait. Bon, peut-être en rajoutait-il un peu trop dans sa mémoire, mais dans un sens, tout ceci n'était que vérité. Sa vie pris un sacré tournant, lui qui vivait seul sans se soucier de son propre futur déjà tracé. Mais il fini par rompre le silence. Il ne voulait absolument pas, par impolitesse, ignorer l'adolescente, qui ne recherchait qu'un simple réconfort, lorsqu'elle redemanda à nouveau le nom de l'homme qui s'était manifesté devant elle, exposant un corps svelte plus que magnifique. D'un ton gêné, il ramena son regard auprès d'elle puis reprit :

« Zack, et euh... Konrad est mon nom de famille. »

Malgré tout, ce garçon n'était pas insensible aux charmes d'une jolie fille, mais peu enclin à montrer sa fidélité. Il avait par le passé rencontré de belles femmes, qui certaines ne pensaient qu'à sortir avec lui, et sans pour autant y tisser des liens amoureux, il avait toujours vécu dans l'ombre de lui-même, ses amis le suggérant même de trouver quelqu'un avec qui faire sa vie. Mais celle qui se tenait devant lui, était différente des autres. En la voyant, elle avait l'air un peu plus jeune que lui, mais qu'importe l'âge tant que l'amour est suffisamment fort. Ce corps si bien dessiné mais pourtant si frêle, ce visage innocent d'ange, ces cheveux emportés dans la fraicheur d'une brise glaciale, ces yeux pourpres qui reflétaient l'éclat de la lune illuminant les cieux, et que dire de ces lèvres pulpeuses rosés, si douces, si fraiches, que personne d'autre n'aurait pu succomber. Tous ces détails avaient une particularité envoutante. Et ce regard déterminé, il avait quelque chose d'unique bien que ne résistant pas à l'envie de l'observer une nouvelle fois, de le contempler encore et encore, alors que Zack était une personne qui ne montrait pas si facilement ses sentiments envers la gente féminine. D'un mouvement affectueux, l'une de ses grandes mains, vint à se placer sur celle de la jeune femme contre son propre torse puis l'homme s'expliqua d'un ton serein et calme.

« Ah, je... écoutez, j'ai l'impression que vous m'aimez beaucoup, et moi aussi, mais... je n'aimerais pas me faire passer pour un profiteur en tenant votre main. Bien sûr, j'ai vu que quelqu'un vous en voulais, et je n'ai pas pu le laisser vous faire du mal. Ne me considérez pas comme un sauveur, ni comme une personne qui ne pense qu'à ses propres intérêts et qui se sert d'une femme comme bon lui semble... acceptez-moi juste tel que je le suis maintenant, s'il-vous-plait. »

En déclarant ces paroles, la boule de stress lui était montée à la gorge. Les battements de son cœur s'étaient amplifiés au fur et à mesure que le silence s'installa entre les deux personnes. Le regard interrogé de la fille, laissa soulever des doutes dans l'esprit de Zack. Comment allait-t-elle le prendre ? quelle serait sa réaction ? pour rien au monde, il n'aurait voulu qu'elle parte, qu'elle se détache de son âme, car étrangement, il se sentait si bien en sa compagnie. C'est la première fois qu'il pouvait ressentir autant de bonheur au sein d'une présence agréable et si forte. Il n'y avait plus que la lune qui éclairait ces deux êtres d'une lumière bienveillante, plongée dans une eau limpide qui faisait remonter ses vapeurs chaudes à la surface. En y pensant bien, il ne connaissait toujours pas le nom de cette majestueuse créature, et c'est ainsi qu'il lui demanda, un sourire dans le coin des lèvres, sa marque de naissance, l’identité propre de chaque humain vivant sur cette planète.

« Et vous, comment-vous appelez-vous... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: Pourquoi cette peur?   Ven 17 Fév - 1:06


Pourquoi cette peur...?


Au contacte de sa main sur le corps du jeune homme, Kande pouvait sentir une peau douce et à la fois glissante sous l’effet de l’eau. Toutefois autre chose toucha sa sensibilité, elle pouvait sentir un cœur qui battait énormément fort, elle devina que sa présence ne lui était pas indifférente, mais en voyant l’expression de surprise de son protagoniste, elle se rendait bien compte qu’elle le mettait très mal à l’aise, et s’en voulu un peu. C’est vrai, qu’est-ce qui lui pris de faire ça tout d’un coup, à un inconnu, dont elle ne connaît pas les arrières pensées, qui pour sa part n’avait rien demandé, et se retrouvait dans une situation quelque peu embarrassante, sur le coup elle se sentit ridicule, faible, de se voir perdre le contrôle de soi et négliger les bonnes manières telle une personne civilisée. C’est quand elle commençait à détourner du regard et que sa main allait tout juste partir, qu’elle fut à ce moment retenue par celle de la personne dont elle n’avait maintenant d’yeux que pour lui. Ce geste redonna un petit peu d’espoir à la jeune femme, se disant que son geste n’était en fait peut être pas si ridicule que ça du fait qu’il fut bien accueilli. Et quand il commença à parler, son visage pris une expression de surprise, avec ses yeux grands ouverts, doux, plein d’innocence, et sa bouche à peine entrebâillante, elle écoutait de toute son attention ce qu’il avait à dire. Il s’appelait Zack Konrad, un nom qui sonnait bien la popularité et l’admiration, pour Kande ce fut un nom qu’elle allait vraiment aimer, car de toute évidence cet homme lui faisait un effet monstre, et il paraissait être quelqu’un de bien en plus d’être terriblement attirant. Quand il eut dit ce qu’il avait à dire, Kande ne pu dissipée son interrogation, faisant cligner à plusieurs reprises ses yeux stupéfaits, et eut un certain temps de réflexion se remémorant les paroles qui venaient de lui être adressées. Elle ne savait plus que dire, que faire, comme si momentanément celui-ci lui avait confisqué toute son assurance qu’elle paraissait pourtant bien maitriser quelques minutes auparavant. Zack ne la repoussait pas au contraire, il avait juste l’appréhension de se faire passer pour une personne qu’il avait affirmé ne pas être, le sauveur disais-t-il, peur de profiter de la situation. A ce moment, la jeune femme le trouva tellement mignon, et lui avait trouvé une autre qualité, la modestie. Il avait tout en sa faveur pour séduire la belle, charme, protecteur, courtoisie et pourtant il ne joua qu’une carte celle de la plus grande modestie. Décidément ce soir là n’était pas ordinaire. Elle du reprendre ses esprits pour répondre à la question qui lui était soudainement retournée, à son tour, Zack devint curieux du nom que pouvait porter sa compagne d’Onsen.

« Ho…bien sûr, pour ma part je m’appelle Yuuta Kande, enfin…Kande suffira. Et…ne vous reprochez rien, vous n’avez rien de quelqu’un de malsain, n’ayez pas de crainte à avoir, votre geste ne m’offense pas du tout, au contraire, vous m’êtes d’un grand réconfort. Seulement comment vous dire, les mots me paraîtraient confus pour l’exprimer…je…»

Kande devint tout d’un coup paralysée, incapable de continuer sa phrase, son cœur s’emballa de plus belles, c’était la panique elle ne pouvait pas sortir ce qu’elle ressentait, peut être devint-elle tout d’un coup intimidée par Zack, qui pourtant avait toute son attention sur elle, les yeux pleins de compassion, où peut être qu’elle reprenait conscience qu’elle se trouvait nue devant un inconnu. Pourquoi devint-elle effrayée si subitement, perdant le regard dans les vapeurs derrière Zack, la bouche de nouveau à peine entrouverte, elle devint comme une poupée à l’expression statique, inerte, elle était devenue méconnaissable, à ce moment elle avait besoin d'aide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Konrad



Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: MMmm ça détent... [Zack]   Ven 17 Fév - 22:44

Kande... elle s'appelait Yuuta Kande. Ce nom, il n'était pas prêt de l'oublier. Il pouvait d'or et déjà ressentir la magnificence que dégageait chacune des lettres qui composaient l'identité de la jeune femme. Oui, il trouvait cela très joli, de même que son visage ampli de charme, qui fut considéré par le jeune Zack, tel un ange situé dans une myriade d'étoiles parsemant le ciel. Elle était unique, belle à en mourir, une déesse venue du paradis descendant les cieux à sa rencontre... juste pour lui. Après qu'elle lui adressa ces paroles, du fait qu'il n'avait pas à s'en faire et que rien ne lui fut reproché dans ses gestes, il montra un regard d'empathie envers Yuuta, qui se perdit dans ses mots, la confusion étant de mise. C'est vrai que les choses n'étaient pas aussi simple à expliquer au vu de la situation actuelle, cette dernière étant délicate à apprivoiser, mais il le compris bien. La jeune femme se tut par la suite, laissant apparaitre un moment de frayeur qui la destitua de ses mouvements. Ses yeux légèrement tremblotant fixèrent profondément ceux de Zack une première fois, puis elle baissa la tête, détournant son regard à travers la transparence de l'eau. Il pensait qu'elle s'en voulait, ou alors peut-être qu'elle ne pouvait pas exprimer tout simplement les sentiments qu'elle éprouvait pour l'homme à la carrure imposante, le même qui se tenait en face d'elle. Mais dans ce cas, il ne pouvait pas supporter de la voir dans cet état, rien que de l’apercevoir mise mal à l'aise, mettait le jeune homme également dans cette position d'inconfort. Alors prenant son courage à deux mains, il releva avec une certaine délicatesse par le menton, le si beau visage de l’adolescente surprise et se mit à la regarder, yeux dans les yeux, avant de prononcer son nom.

« Yuuta... »

Lentement, ses lèvres vinrent à se poser sur celles de la fille, qui écarquilla soudainement les yeux. Il l'embrassa d'une passion qu'il n'aurait su détailler, tout en déposant sa main sur sa nuque, la finesse de ses doigts passant entre la longue chevelure de sa créature. Qu'est ce qui lui était bien passé par la tête ? il ne le savait pas. Tout ce qu'il désirait, c'était un baiser et rien de plus. La douceur de la bouche, parfaitement courbée, si jeune et si frêle de sa compagne, ne faisait qu'accentuer ce désir de l'aimer encore plus fort. Car oui, il s'était enfin rendu compte. Pour la première fois de sa vie, il était réellement tombé amoureux, lui qui pourtant, ne s'était guère soucié des autres femmes qu'il avait rencontré dans son histoire. Sur le coup de l'émotion, Zack s'était complètement lâché et n'arrivait plus à se détacher d'elle. Il se sentait si bien en son sein, qu'il reprit de plus belle, glissant ses lèvres le long du cou de Yuuta, savourant à chaque instant, la peau si douce d’où ruisselait des gouttelettes d'eau. Cette scène était tellement affectueuse, peut-être un peu trop... mais il y prenait un certain plaisir, sans pour autant offusquer la dame. Lui aussi ne prêta plus d'ailleurs attention à sa pudeur, et il se moquait bien d'être dans un lieu public pour faire ce qu'il faisait. Il évita tout de même avec précaution de palper les parties sensibles, ne voulant pas se précipiter tout de suite lors de son acte. Puis tout en se dégageant calmement d'elle, il la contempla à nouveau.

« Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris, je... pardonnez-moi » dit-il en se reprochant d'avoir fait quelque chose de mal, le regard à moitié détourné.

C'est alors que le garçon se sentit embarrassé par l'action qu'il venait de réaliser. Se trouvant dans l'impossibilité de continuer sa phrase, un frisson le déchira en deux, tremblant de tout son corps comme gelé, non pas par la température extérieure mais par un froid imaginaire, et que dire de ce rythme cardiaque qui s'emballa à nouveau sous les effets du stress et de toute cette pression accumulée. Que faire ? dans son esprit, il ne faisait que se justifier, se pardonnant de tout son cœur d'avoir embrasser précipitamment Yuuta, comme ça, sans qu'elle ne le lui ai accordé quoi que ce soit. Mais il avait autant peur de sa réaction, car loin de là, il ne voulut pas la choquer. Son but n'était pas de l'offenser, il allouait tout simplement à une attirance physique envers cette demoiselle, comme tout mâle qui se comporte comme tel, un cadeau que dieu nous a offert à tous... l'amour. Mais qu'est ce qui est juste et ce qui ne l'est pas ? comment différencier le bien du mauvais ? il allait certainement le comprendre très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: MMmm ça détend...   Sam 18 Fév - 1:36


See you later...




Zack l’avait sortie de sa paralysie, comme si la clé de toute réponse pouvait se résumé à un simple baiser, qui pourtant est un acte qui en dit long, et qui n’est pas aussi simple que ça. Il s’agit de se donné à quelqu’un, et certes peut être une petit partie de chair de son corps, mais il s’agir là, et surtout, d’une très grande partie de son cœur. Zack se donnait à Kande, aussi purement qu’il était en train de le faire, la demoiselle se voyait noyée d’un amour s’en limite. La sensation qu’elle avait sur ses lèvres, la sensualité, la douceur et la délicatesse auxquelles s’appliquait son compagnon ne pu que la détendre, la rassurer, la calmer, et quelque peu l’exalter. Et quand elle eut repris ses esprits, elle se disait qu’il était le bon, elle se voyait continuer cette histoire qui venait juste de se déclencher, elle se sentait en sécurité, elle se sentait rassurée à ses côtés, elle se sentait le courage d’affronter toutes les difficultés de la vie, du moment que Zack se tienne à ses côtés. A cet instant précis elle n’avait certainement pas envi qu’ils se séparent, mais au contraire, elle désirait Zack plus que tout au monde. Alors elle était là, sous la douce étreinte de Zack, sentant sa main sur sa nuque, et comme si cela ne suffisait pas, comme s’il voulait en donné plus, elle sentit les lèvres masculines descendre le long de son coup et sa docile main parcourir ses délicates courbures, soigneusement, elle sentait qu’il évitait la précipitation, il faisait durée le moment, ou peut être attendait-il une réponse de Kande. Toutefois celui-ci s’arrêta, elle se voyait victime d’un temps mort au jeu auquel ils prenaient plaisir, sans un mot, mais Zack brouilla ce silence, exprimant son désarroi, encore une crainte d’offusquer son partenaire, seulement cette fois ci c’était Zack qui se voyait trop entreprenant.

« Ne soyez pas désolé… hum...il n'y a pas de mal à être attiré par quelqu'un et...pour tout vous dire...enfin...»

Elle hésita un moment puis après une inspiration se lance:

«Jusqu'à aujourd'hui je n'avais j'avais ressenti ça...et...vous avoir devant moi...c'est...c'est vraiment quelque chose, enfin je crois que vous devenez quelqu'un de très spécial à mes yeux, j'en suis même sûr en fait

Kande voulait lui faire savoir, plus expérimentalement, à quelle point ce moment là la chamboulait émotionnellement. Elle fit donc en sorte que celui-ci la regarde de nouveau, toujours d’un geste délicat de la main, qui se trouvait déjà sur sa joue, elle voulait que Zack puisse voir à travers les traits de son visage, aspirant à la fois le désir et toujours l’innocence, qu’il n’avait pas de doute à avoir sur ce que pourrait penser Kande, qu’ils désiraient tous deux la même chose. Et comme pour se montrer encore plus convaincante, elle lui pris sa main pour la déposer une nouvelle fois sur sa poitrine, lui prouvant que les battements de son cœur ne sonnaient pas faux, au contraire ils illustraient un soupçon d’adrénaline, la puissante énergie de cet instant, cause du désir et la fois de l’hésitation, lui valant le vilain défaut du stresse.

Kande lui posa un délicat baiser sur sa joue, se recula légèrement pour voir de quelle manière allait-il réagir, puis lui posa un doigt sur ses lèvres qu’elle trouvait décidément terriblement sensuelles pour un homme. Elle renchéri par un long baiser toujours aussi délicat. Enfin elle se détacha un peu de lui, glissant et arrêtant ses mains sur le torse du beau ténébreux dont elle venait de tomber éperdument amoureuse. Elle le regarda, et avouant être assez chamboulée, elle lui dit d'un ton rieur et nerveux:

«Hm... le mieux serait qu'on en reste là Zack. Que l'on repense à cela chacun de notre côté, et...en ayant tous nos esprits. ^^ Et puis...j'aimerais beaucoup vous revoir, sincèrement.»

Elle resta le regarder encore quelques secondes, le stresse lui prenant au ventre, elle espérait vraiment le revoir par la suite, mais elle ne pu s'empêcher d'en douter, même si tout cela signifiait bien quelque chose de fort. Elle s'en alla enfin, pas après pas, elle sentait comme une blessure à chaque pas qu'il la séparait de lui. Elle n'avait vraiment pas envi de s'en aller, et pourtant, cela devait bien être la meilleure des solutions pour continuer une histoire en toute lucidité et éviter un éventuel acte regrettable au lendemain.

«En revoir Zack. Je vous attendrais.»

Elle sorti de l'eau enroulant la serviette blanche et très froide lui valant une vague de frissons sur tout son corps. Elle ne pu s'empêcher de se retourner pour le voir une dernière fois, elle lui fit un geste de la main pour lui dire une dernière fois en revoir, et rentra dans les vestiaires. Par la suite, habillée et munie de ses affaires, elle remis le matériel à l'accueil et laissa au passage un mot sur papier dédier à Zack, mot qui lui sera remis par l'accueil quand il sortira à son tour. Kande lui avait donc laisser son numéro.
Cette nuit là Kande ne dormira pas ou très peu. Zack aura préoccupé toutes ses pensées, ou ses rêves...sans aucun répit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Konrad



Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: MMmm ça détent... [Zack]   Dim 11 Mar - 20:11

Zack était pardonné. Lorsque Kande s'exprima, hésitante mais décidée, dans le but de lui avouer que ce qu'il avait fait n'était pas un geste offensant, ni précipité, il fut soulagé de l'apprendre. Au contraire, ce geste adressé à la jeune femme avait aidé à ce qu'elle sorte de sa torpeur, dévoilant toute sa magnificence pour offrir la sensation d'émotion et d'amour, le vrai, que Zack gardait au plus profond de son âme. C'est bien la première fois qu'il se laissait envouter par le regard d'une fille pas comme les autres, et qui émanait d'elle, une énergie bienveillante, quelque chose de si différent et agréable. Même si le froid de la nuit étoilée s’intensifiait au fil du temps, la chaleur de ses sentiments mélangée à la température de l'eau du Onsen le maintenait dans un état presque normal, ignorant la brise glaciale qui pourfendait son torse de toutes parts.

Et comme pour offrir le plus beau des cadeaux, elle s'était rapprochée à son contact, lui prenant une nouvelle fois sa main, pour venir la déposer sur la poitrine douce et frêle de Kande, ressentant la rapidité des battements du cœur, ce qui lui valut un léger rougissement dans le même temps. Puis il tenta de se maitriser, évitant de le montrer comme une gêne envers sa compagne, sa tache étant d'accepter ce présent tel qu'il l'était. Un sourire se dessina au même moment sur ses lèvres pour remercier en quelque sorte le pardon mais aussi le bonheur que lui offrait cette fille, qu'il venait à peine de faire connaissance. Toujours en gardant le silence et en ayant attentivement écouté ce qu'elle eut à lui dire, elle rapprocha son visage à la beauté resplendissante, pour baiser la joue de Zack, ce dernier fermant les yeux d'un geste apprécié, puis elle ne résista pas à l'envie de poser ses doigts fins et élancés sur sa bouche avant de l'embrasser lentement et passionnément, le jeune homme s'étant totalement lâché et prenant du plaisir à gouter l'innocence des lèvres de l'adolescente, yeux dans les yeux. Un baiser si fort qui créa un vide dans son esprit, allant presque jusqu’à penser qu'ils étaient les deux seuls êtres sur Terre les plus importants. Il avait cette envie de la connaitre encore plus, de savourer d'avantage cet amour réel, de l'aimer encore et encore jusqu’à la mort et de ne pas s'en séparer. Et lorsqu'elle vint terminer ce baiser avec beauté, le garçon remonta un peu plus en haut de la tête puis y laissa un baiser sensuel sur le front de Kande, cette dernière reculant légèrement après par la suite et ne manqua pas de palper son corps de mâle, caresses après caresses puis elle le fixa droit dans les yeux, lui avouant qu'elle voulut en rester là, le temps que les deux personnes se remettent les idées en place, bien qu'il comprit ce qu'elle voulut lui signifier et il lui répondit.


« Oui, tu as probablement raison Kande, il est préférable de s'arrêter ici... et puis, nous avons tout notre temps devant nous pour y réfléchir. En tout cas, j'ai passé une merveilleuse soirée. Moi aussi... j'espère de tout cœur vous revoir ! =) »


La boule lui était monté au ventre. Rien qu'a l'idée de se séparer d'elle, là maintenant, il avait du mal à le réaliser, bien qu'il pensait la revoir très surement un jour. Puis elle recula pour le quitter péniblement, et lui adressa un dernier au revoir, celui-ci faisant de même, le stress lui étant monté à la gorge.

« Et bien oui... au... au revoir Kande. Nous nous reverrons, je l'espère. »

Ondulant l'eau de ses mouvements à la sortie du bassin, elle s'enroula dans sa serviette, laissant entrevoir un corps élégant et bien dessiné, prenant le chemin des vestiaires puis se retourna une dernière fois face à l'homme, resté au même endroit. D'un signe de la main et dans un dernier adieu, Zack en fit de même, relevant lentement sa main mouillée en direction de Kande, dont les gouttes retombaient dans l'eau chaude, puis elle s'éclipsa en entrant dans le petit local.

Zack se rallongea, profitant encore de rester pendant une demi-heure à se reposer dans les sources. Entre-temps de nouveaux clients s'étaient incrustés, remplissant le bassin, bien qu'il n'y prêta guère attention. Il repensa soudainement à cette rencontre magique avec Kande, scrutant à nouveau le ciel noir et se perdant dedans. Lorsque trop de brouhaha vint briser ses pensées, il prit la décision de quitter le Onsen, malgré le confort que ce dernier lui apportait, et sorti nu trempé dans un coin frais et brumeux, attrapant sa serviette bien rangée et s'enroula dedans pour se sécher, ne manquant pas d'ailleurs de grelotter. En rentrant dans les vestiaires, il reprit sa clé dissimulée dans le drap, avança devant son casier puis ouvrit la petite porte pour reprendre ses vêtements et se rhabiller. Il jeta un coup d’œil rapide à son portable, puis reçut la suite du SMS de Cole en l'allumant, datant d'il y a une heure, qui lui expliqua que finalement, il ne serait pas possible d'organiser donner un rendez-vous dès demain. Tant mieux, parce que demain, Zack voulait se changer les idées. Séché et proprement habillé, il revint à l'accueil pour déposer le matériel prêté, quand l'employé de la caisse l'interpella en lui remettant un papier en main propre, expliquant que c'était de la part d'une jeune femme sortie un peu plus tôt. En le remerciant, il prit la porte d'entrée, se mit en direction du parking et déverrouilla sa Toyota Yaris, s'installant sur le siège du conducteur en refermant la portière, puis prit un petit moment de solitude pour ouvrir le papier qui laissa apparaitre le nom de Kande et son numéro de téléphone.


*Kande...*

En se relâchant contre le dossard, il regarda ailleurs, perdu dans son esprit. Mais un sourire s'exprima en lui puis il lécha ses lèvres, se rappelant la douceur de ce baiser qu'il avait partagé avec elle. Il allait passer une nuit bien mouvementée. Pour sur, il allait la rappeler ! puis il mit le contact avec la clé du véhicule, démarra le moteur et les feux. Une lueur s'en allait dans la pénombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: rp fini   Dim 11 Mar - 20:26




Aller zouh, RP aux archives s'ils vous plait!! ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MMmm ça détent... [Zack]   

Revenir en haut Aller en bas
 
MMmm ça détent... [Zack]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zack Fair.
» Kit pour Zack Sykes.
» Number Two Contender For US Champion : Zack Ryder vs Bryan Evans
» Dolph Ziggler & Rey Mysterio Vs Alex Shelley & Zack Ryder
» United States Championship : Triple H Vs Zack Ryder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: