AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau départ. Faut s'y faire. [PV Luiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amaya Sasaki

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 22
Localisation : Somewhere over the rainbow ~
Loisirs : Le chant ! La la la ~ Euh non pardon, j'arrête tout de suite =.=U
Date d'inscription : 06/03/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: ... Pourquoi cette question ? 'w'

MessageSujet: Un nouveau départ. Faut s'y faire. [PV Luiss]   Mer 14 Mar - 19:24

Mercredi, 14 mars 2012


Il faisait beau et doux en ce jour de printemps, mais tout de même, lorsque la nouvelle arrivante franchit le portail d’entrée du Lycée, un frisson parcourut son dos, remonta le long de sa peau comme un serpent qui s’y glisse, prêt à envenimer sa victime. Trop tard, déjà il la mordait, elle sentait l’effet du poison mortel, ses nerfs qui se roulaient en boule, son cœur qui se mettait à battre plus vite. Une nouvelle vie l’attendait, de l’autre côté de ce portail, là vers où elle avançait. Serait-ce une vie plutôt mouvementée, parsemée de péripéties intrigantes, ou une existence calme et paisible, métamorphosée en routine monotone ? La jeune fille n’en savait rien, mais ce qui était sûr, c’est que fatalement, elle allait devoir s’y confronter. De toute manière, qu’est-ce que la vie, sinon une suite d’événements, tantôt malencontreux, tantôt réjouissants, parfois même sans rapport de cause à effet ? Bien sûr, une telle chance n’est donnée qu’une fois pour nous, les humains, c’est pourquoi la jeune fille devrait vivre la sienne pleinement, non ? Quoi qu’elle fît, elle ne pouvait plus rembobiner la cassette, elle ne pouvait plus échapper à son Futur qui, debout en face d’elle, la fixait droit dans ses yeux, froid comme la pierre. L’image était trop réaliste et déplaisante, Amaya referma un instant ses paupières. Ou était-ce tout simplement la lumière du soleil qui devenait irritante ?

La brunette observa ses alentours. Ses pas l’avaient guidée vers un jardin, splendide, avec un petit coin à l’ombre… De l’ombre, signe de salut ! Son cerveau commençait à être en surchauffe, elle avait besoin de le rafraîchir pour remettre ses idées en place. Avec cette grâce qui lui était propre, elle alla donc s’installer dans l’herbe, ce n’était pas bien grave, son jean était noir, les traces d’herbe ne se verraient pas. La jeune fille déposa sa valise ainsi que son sac à main à ses côtés, le voyage avait été court mais assez exténuant, elle ne tarderait pas aller aux dortoirs pour se trouver éventuellement une chambre. Elle observa les lieux, la pelouse du jardin bronzait tranquillement au soleil, les fleurs bariolées, parsemées dans l’herbe, scintillaient. Mais le tableau manquait de mouvement… Il n’y avait personne dans les parages, et ce détail la dérangeait, elle qui avait toujours eu l’habitude d’être entourée d’une foule de gens. Bien qu’elle espérait ne pas faire de rencontre sérieuse durant cette première journée, car elle préférerait attendre de s'être remise du voyage et d'être plus énergique pour donner toujours cette image d’une fille enthousiaste, elle n’aimait pas la solitude, elle pouvait même en être angoissée. Enfin, ce n’était pas vraiment son cas à ce moment là, car ça tombait bien, elle avait justement besoin de calme, de sérénité, d’admirer le paysage qui s’offrait à elle. L’harmonie s’installa en son esprit, et elle eut tout à coup très envie de chanter… Elle n’était pas sûre si elle pouvait le faire, elle avait pris la décision d’arrêter car ce rêve n’était réaliste du tout. Mais elle céda à la tentation devant le charmant tableau et laissa échapper une douce voix mélancolique.

Everybody's got something they had to leave behind
One regret from yesterday that just seems to grow with time
There's no use looking back or wondering
How it could be now or might have been
Oh this I know but still I can't find ways to let you know


Ces paroles ne lui appartenaient pas, elle n’en était pas l’auteur, et pourtant, elles lui appartenaient spirituellement, elle en saisissait le sens profond. Bien que la chanson fût en anglais, ses compétences dans la langue – très faibles pour l’instant certes – qu’elle avait acquises grâce à l’aide de sa mère la permettaient de comprendre plus ou moins les paroles. Mais plus que cela, elle sentait le message que voulait faire passer l’auteur de ces paroles à travers celles-ci, elle ressentait les sentiments que véhiculait la chanson. Celle-ci était en effet très complexe, à la fois sereine et puissante en même temps, elle touchait les sentiments de l’auditeur, et c’était cela qu’Amaya appréciait tout particulièrement. Si seulement elle aussi était capable, par le chant, de plonger ainsi les autres personnes dans un quelconque état d’âme… Mais elle n’avait jamais vraiment essayé. Cette chanson était celle que sa mère avait l’habitude d’écouter en boucle durant ses moments nostalgiques, lorsqu’elle repensait à son ancien amour. Maintenant, elle n’en aurait certainement plus besoin, c’était donc à sa fille de prendre la relève. Une séparation contre une autre… Comment Yuriko avait-elle pu faire une chose aussi cruelle que de préférer abandonner sa fille, alors qu’ensemble, aussi soudées que le fer, elles s’étaient serrées les coudes durant les seize dernières années ?

Une larme parcourait la joue d’Amaya. Elle sursauta presque à cette sensation qui lui était si étrangère. Combien de temps cela faisait-il qu’elle n’avait plus pleuré ? Depuis si longtemps, elle avait passé son temps à paraître joyeuse devant les autres, pour les autres, pour sa mère, pour ses amis à l’école. Tous ces gens avaient bien plus de problèmes qu’elle, en fait, elle n’en avait pas réellement, ou alors ses soucis étaient si futiles comparés à ceux des autres… Avait-elle retenu ses larmes pendant trop longtemps ? Mais quelle raison avait-elle de pleurer ? De quel droit pleurait-elle ? Parce qu’elle n’était plus avec sa mère ? Mais enfin, elle avait seize ans, dans un mois elle en aurait dix-sept, elle n’était plus un bébé voyons ! D’un revers de main, elle essuya sa joue.

« Pfff, allez, ressaisis-toi, c’est ridicule ! »

Ah oui effectivement c’était bien ridicule, se sentait-elle à présent tellement seule qu’elle avait besoin de se parler à elle-même pour se réconforter, se rassurer, se donner l’impression de ne pas être seule ? Son regard se perdit dans le vide, elle en avait marre de réfléchir, tout ce qu’elle arriverait à faire, c’est se rabaisser encore plus… Pathétique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un nouveau départ. Faut s'y faire. [PV Luiss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: