AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kouhei Sugihara [100%]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kouhei Sugihara

avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 38
Localisation : Dans mon snuggie.
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: Kouhei Sugihara [100%]   Lun 9 Avr - 3:39

Hello, I'm Kouhei Sugihara

→ Âge : 32 ans
→ Classe : //
→ Lieu de naissance : Toyohashi, Japon, dans la préfecture d’Aichi
→ Statut : Professeur d’histoire



Caractère
Me décrire? Comment me décrire? Je dirais que… Je suis un bon prof! Cela me décrit bien. Je suis du genre à bien aimer parler, de moi, de tout, de ce qui m’intéresse, je parle longtemps, je m’égare souvent. Mais que voulez-vous, j’adore ça! J’adore l’histoire aussi, elle est toute autour de nous, elle régit nos vies, je pourrais en parler des heures, ne me partez pas là-dessus. Mais je ne suis pas du genre à juste parler comme ça, j’aime les images, les exemples, les représentations, le théâtre. Mes méthodes peuvent paraitre plutôt originales, je collectionne les antiquités, je les garde en classe, je les montre, je les utilise la plupart du temps. Mais ça, il ne faut pas le dire à la direction, car ce n’est pas très légal de garder des armes blanches dans une classe de lycée comme ça. De toute façon ces katanas sont des faux, car je ne suis pas millionnaires, émoussés en plus. Passons. Bref, je suis un peu excentrique qu’on dit, mais ça va si vite dans ma tête, ça n’arrête pas je dois dire, je fais des liens à cent milles à l’heure, et ce n’est pas tout le monde qui comprend d’où je sors quand je pars dans mes élucubrations.

Mais je crois bien que je suis sympathique, je suis sociable quoi. Et même un peu dragueur. C’est dur de se tenir au carré avec toute cette belle jeunesse au lycée. Mais oh, je ne parle pas des élèves hein, je ne suis pas tant un vieux pervers même si certains en doutent. Mais bon, depuis que ma femme m’a quitté, il faut bien se distraire. Je me dis ça, mais à chaque soir où mes filles sont chez elle, je finis par m’endormir devant la télévision. Je suis un grand pantouflard qui ne s’assume pas lorsque je suis chez moi. Mon deuxième amour, mes deux filles, de 5 et 8 ans, mes anges! Dès que j’en parle je deviens complètement gaga. Je rabats les oreilles de mes élèves avec leurs histoires, je garde leurs photos et leurs dessins sur mon bureau! Ah que je les aime! Ce qui fait de moi un père mou selon leur grand-mère. Mais je suis plus conciliant selon moi, il y une différence importante!

Mais j’ai quelques défauts, bien sûr. Ils viennent probablement de ma situation de père célibataire. J’ai tendance à beaucoup materner les gens autour de moi. Je ne suis pas autant papa poule qu’avec mes filles, mais tout de même. Parfois ma considération peut être mal-prise, bien que mes intentions soient bonnes. J’ai aussi de la difficulté à me laisser aller ou à m’engager. Ma plus vielle me demande toujours de me trouver une nouvelle femme, et je vois là sa grand-mère qui lui demande de me le demander insidieusement. Il y a parfois eu des occasions, des femmes qui me plaisaient. Mais à chaque fois, je ne me voyais pas capable de me relancer dans une telle aventure. Je garde ma belle apparence et mon attitude charmeuse pour l’orgueil. Mais lorsque l’opportunité se présente, j’ai tendance à prendre peur et retourner m’endormir devant la télévision. Pour l’instant, ma famille et mon travail remplissent très bien ma vie. Je n’ai pas besoin d’autres passions!

Physique
Lorsque je me rends dans la salle des professeurs, la première chose qui me vient à l’esprit c’est, « oh la jeunesse ». Tout le monde présent là me semble tout aussi vert que les élèves dans les classes, à moi, vieillard sur le déclin. Je blague, je blague, je ne suis pas autant un ancêtre que ça, je suis encore jeune oh! Je suis juste un peu plus, mature, c’est ça, mature! Hier encore, ma fille cadette, chérubin de mon cœur m’a demandé « Hé toi papa, t’as 100 ans hein! », j’ai pleuré un peu, mais passons. Parlons donc de mon charme d’âge mûr dans la trentaine. Je suis de taille moyenne un peu plus d’un mètre 75, je ne me suis pas mesuré depuis longtemps. On me dit svelte, c’est vrai que malgré l’exercice, j’ai toujours gardé ce gabarit plus menu, cette taille plus étroite de beaucoup que mes épaules. J’ai la peau foncée naturellement, je suis un brun, cheveux bruns, yeux bruns, voilà, je suis brun. À chaque fois que je reçois un téléphone de ma mère, elle me demande si je me suis coupé les cheveux. Et à chaque fois, la réponse est non, mes cheveux sont plutôt longs maintenant, ils m’arrivent à peu près à la base de la nuque. Mais ils sont bien entretenus, n’allez pas me prendre pour un pouilleux. Je suis d’ailleurs très soucieux de mon apparence, de ma barbe surtout, que je trime avec minutie pour lui faire garder cette forme originale. On dirait un peu des chats, ça fait rigoler mes deux filles, mes élèves parfois. Et je l’aime ma barbe, voilà! Elle me donne un air de casanova latin je trouve. Non? Bien sûr que si, allez.

Question habillement, je suis très formel lorsque je travaille. Chemise, joli pantalon, veston parfois, je veux bien paraitre en position d’autorité. Ce n’est pas tout le monde qui a une telle considération envers les yeux des pauvres jeunes prisonniers de sa classe. Mais lorsque je suis chez moi, je me laisse un peu plus aller, dans le genre de vieux t-shirt, et jeans… Lorsque je suis obligé de sortir de chez moi. Personne n’est parfait, même pas moi. Surtout pas moi à en croire ma mère au téléphone. Pour ce qui est de mon attitude générale, il n’y a rien de bien particulier là. J’ai une démarche plutôt énergique, je fais de grandes enjambées. Je ne suis pas du genre à me replier sur moi-même, je garde le dos bien droit alors que j’arpente les rues ou les couloirs, l’air souriant ou pensif. Un gars bien normal quoi, enfin presque.


HISTOIRE
Mon histoire n’a rien de très spécial. Je n’essaie pas de me conter, ni de vous conter de salades. Je suis né cadet de trois enfants, ce que faisaient mes parents n’est pas réellement important, mais d’autant que je souvienne, mon père était très effacée… Et ma mère, oh ma mère, elle avait du caractère, elle en avait toujours eut. Je me souviens de maintes fessées administrées par elle lorsque je désobéissais. Dans mon temps, ça se faisait encore. Oui dans le temps des dinosaures, comme le dit ma plus jeune. J’ai eu une enfance normale, je n’étais pas un ange, mais je n’ai jamais rien fait de bien grave, pas plus qu’une balle de baseball jetée par mégarde dans une vitre, du chocolat piqué au magasin pour prouver au copain qu’on a le courage, une première cigarette dans laquelle je me suis étouffé un peu pitoyablement avec les larmes aux yeux. Je ne mentirai pas, je ne vous dirai pas un truc genre « Je suis né passionné par l’histoire et blablabla ». Non, mon rêve c’était d’être pilote de course quand j’étais gamin. L’histoire, je trouvais cela plutôt ennuyant pour tout vous dire. Jusqu’à ce que j’aie le bon prof. Là non plus, je ne vous mentirai pas, j’avais 14 ans et ce fut d’abord les formes voluptueuses de ma professeure d’histoire qui captèrent mon attention, surtout lorsqu’elle se penchait pour ramasser sa craie. Mais une fois que je me suis mis à écouter, je me suis rendu compte de l’intérêt que je portais aussi à cette matière.

Puis j’ai continué de vivre ma vie d’adolescent, jusqu’à la fin du lycée, c’est là que je l’ai rencontrée, ma future femme, et ma future ex, mais mes prédictions n’allaient pas aussi loin que cela. J’étais un peu gringalet, et elle adorait les grands sportifs, ça n’a pas été facile. Mais à force d’humiliation et de séance de charme, je réussis à avoir un rendez-vous avec elle, puis un deuxième, et un troisième, tout cela pour dire que nous étions ensemble. Et ensemble on l’est restés longtemps, durant l’université, et assez pour avoir deux enfants ensemble. Deux filles, qu’on a nommées Ai et Mayuko. J’étais jeune prof en attente de ma permanence, elle était retournée au travail, je croyais que tout allait bien. Mais lorsque les filles eurent 3 et 6 ans, les choses commencèrent à changer. Lorsque l’on vit avec une autre personne depuis si longtemps, on remarque bien les changements d’atmosphère. Et là, elle avait changé, c’était le cas de le dire. Ce n’était pas comme un film, nous ne nous engueulions pas tout le temps, mais on sentait que quelque chose clochait. Elle me disait toujours « Mais non ça va chéri ». Mais bien vite, elle remplaça cela par un « Il faut qu’on parle ». J’en eus le cœur brisé, mais comme je l’aimais et j’aimais nos enfants, je ne fis pas d’histoire. Je ne fis pas d’histoire jusqu’à ce que j’apprenne qu’elle me trompait avec un de mes vieux potes de l’université. Ce qui expliquait la fois où on l’avait invité à diner et qu’il m’avait fait du pied sous la table. Il s’était probablement trompé de jambe le saligaud. Là je dois dire que le divorce devint un peu plus difficile, bien que nous restions en termes polis et entendus. Pas besoin de se parler par avocat interposé, mais je dois dire que ce n’était pas facile tous les jours. J’ai dû déménager, justement j’avais une offre d’emploi à Nagoya. Comme ça avait toujours été ma femme qui gagnait le plus de nous deux, le studio que je me payai déçut un peu les filles qui devaient y venir une semaine sur deux, mais elles finirent par s’habituer. Et moi je m’habituai à me faire parler des conjoints de mon ex-femme et du fait que chez elle elles avaient telle ou telle console. Je me consolais en disant que je pouvais toujours les acheter en faisant mes omelettes magiques du dimanche. Un jour, je décidai de me remettre dans le coup, d’aller dans les bars. Et j’y découvris que j’étais devenu vieux tout à coup. Lorsque minuit sonnait, je me disais toujours que je serais mieux de rentrer, même si une jolie fille aux grands yeux noirs rigolait à gorge déployée de mes vannes un peu foireuses. En réglant la note, je me disais qu’elle ne devait pas être bien plus vieille que mes étudiants et ça me déprimait. Donc voilà un peu où j’en suis. Ma mère m’appelle toutes les semaines, pour prendre des nouvelles, pire que Big Brother, et pour se plaindre de mon frère aîné qui ne vient jamais la voir. Un gars bien ordinaire, prof d’histoire à ce lycée depuis un peu moins de 2 ans, divorcé, mais tout de même bien sympathique hein!


Secrets of the other side.

→ Depuis combien de temps faites-vous du RP ? 6 ans je crois.
→ Comment avez-vous connu le forum ? Ileen o/
→ Avez-vous un double compte ? Nope!
→ Personnage de votre avatar ? Kaburagi T. Kotetsu
→ Quel est le code règlement ? Ok by Ileen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona T. Geller
♔ Directrice Sexy , Maire ! & Administratrice
 ♔ Directrice Sexy , Maire ! & Administratrice ♔
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 24
Localisation : Hm ?
Emploi : Directrice Atypique & Hors Normes ~ & Maire de Nagoya.
Loisirs : Heu... Whut ?
Remarque des admins : You're THE BEST ! 8D
Date d'inscription : 16/05/2011

Feuille de personnage
Age: 33.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Sa cravache.... (a)

MessageSujet: Re: Kouhei Sugihara [100%]   Mar 10 Avr - 19:00

_________ BON !...

C'est cool, ça va être rapide 8D J'ai pas grand chose à dire, le fond est bien, c'est agréable à lire, plaisant et pour la forme, y'a de rares fautes, alors on va pas chier des bulles. xD Un léger souci par contre t'as du oublier d'enlever un mot là :
Citation :
[...]ne me partez pas là-dessus.
Mais c'est franchement pour chipoter. 8D

Donc tout est impec' ! J'suis heureuse d'avoir un autre subordonné ! MWAHAHA !
Bienvenue chez les profs !

Bon jeu parmi nous ~

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8493-done-arizona__-la-natur
Kouhei Sugihara

avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 38
Localisation : Dans mon snuggie.
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: Re: Kouhei Sugihara [100%]   Mar 10 Avr - 22:34

Merci merci bien, j'ai hâte de rp avec vous 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kouhei Sugihara [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kouhei Sugihara [100%]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: ADMINISTRATION :: Fiches de présentation-
Sauter vers: