AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kouhei Sugihara

avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 37
Localisation : Dans mon snuggie.
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]   Jeu 12 Avr - 18:41

Il regarda sa montre. Dans quelques minutes, les étudiants en avance arriveraient sans doute à leur premier cours d’histoire de l’année. Kouhei, comme à chaque premier cours était quelque peu fébrile. Évidemment pas comme le serait un jeune nouveau qui ne savait pas ce que c’était. Mais malgré toutes les années, il y avait cette crainte que cette fois serait celle où il se planterait devant une classe. Il y avait aussi la nervosité de découvrir le groupe devant lui, car oui, il arrivait de se retrouver avec une classe de petits co… De « petits impertinents » était bien sûr le terme qu’il recherchait voyons. Sauf que la plupart du temps, cela se passait bien, surtout depuis qu’il avait commencé à enseigner dans ce lycée. L’inquiétude du professeur d’histoire n’était alors que très ténue. Même si ce premier cours avait quelque chose de légèrement différent, surtout si l’on s’attardait à compter le nombre anormal de chaises dans la classe. Non, ce n’était pas pour le plaisir de rapprocher les élèves qu’il avait placé deux chaises par bureau parfois, mais aujourd’hui, il aurait une classe de plus suivant son cours normalement prévu pour les élèves du 1B et du 2B. Plus tôt dans la semaine, il avait reçu un avis de la direction dictant que la prof de 3B ayant eu de la mortalité dans la famille et devant se rendre à l’extérieur pour les funérailles, lui devrait s’occuper d’eux aussi, rien que pour ce cours. Ce n’était guère grave pour la matière, comme il s’agissait d’une simple introduction à la matière. C’était mieux et beaucoup moins cher que de demander un remplaçant, probablement. Même si Kouhei devait se retrouver avec une classe sur le point d’imploser.

Ayant préalablement refait son petit nid personnel dans la classe, ayant posé ses repères et ses marques, comme à chaque début d’année, il attendait, simplement. Assis sur son bureau en avant de la classe, écouteurs dans les oreilles, il se repassait des morceaux énergiques et puissants, des power-ballades des années 80, question d’être super motivé lorsque ses jeunes zombies entreraient, question de les faire sortir de leur apathie quotidienne ou leur faire croire que leur professeur avait oublié de prendre sa médication ce matin-là. La classe était décorée à son goût, pas seulement avec les traditionnelles cartes du monde, du Japon et de l’Europe, il y avait ajouté des affiches personnelles qu’il trainait depuis un bon bout de temps dans ses diverses classes pour donner quelque chose à regarder à ceux qui seraient fatigués de l’entendre déblatérer. Il avait beau être le doyen des professeurs pour l’instant, il se souvenait ce que c’était d’être un étudiant et que parfois, on avait besoin de regarder autre part que la tronche du bouffon en avant. Donc sur les murs traînaient des affiches de divers films qu’il avait aimés, de groupes chers à son cœur depuis sa jeunesse dans les années 90, question d’éduquer ces jeunes à faire autre chose que de se gaver de produits dérivés de boys-bands édulcorés. Il fallait bien mettre un peu de Rage Against the Machine et de Pearl Jam dans la vie de ces jeunes. Tant qu’à se faire passer la culture américaine par intraveineuse, autant prendre la bonne. Mais bon, ce n’était que son avis personnel… Qui comptait beaucoup comme il était le roi, non l’empereur suprême de cette classe sur laquelle on lui donnait les pleins pouvoirs… enfin presque. Sur l’étagère fermée à clef où il gardait les objets qui étaient plus ou moins légaux dans une classe, (comme une lance et un arc primitifs faits à la main, d’autres reproductions d’armes d’époques aiguisées et un casque de samurai qui lui avait coûté les yeux de la tête chez un antiquaire), trônait des dessins de ses filles qui tenaient par des aimants. Un le représentant lui, mais mystérieusement affublé d’une peau mauve et de mains à 7 doigts avec un magnifique « J’aime quan tu fait ton gato au carrote papa bone faite » et un autre représentant… il ne savait pas trop et n’avait jamais osé demander à sa plus jeune de peur de brimer son talent d’artiste naissant. Sur son bureau, à part ses notes et ses fesses en ce moment, il y avait évidemment quelques photos, de ses filles évidemment. Les pauvres élèves allaient savoir tout de leurs aventures, ils ne pourraient y échapper, c’était certain.

Il avait très envie de danser sur les rythmes enlevants des synthétiseurs dans ses oreilles, mais à voir l’heure, c’était de prendre le risque d’être pris dans une telle position par les premiers élèves qui arriveraient, et il préférait les convaincre qu’il était peut-être un peu fou mais pas dangereux avant de se permettre de telles extravagances. Mais bien vite il se les permettrait, il n’était pas du genre à résister à la tentation d’imiter la fameuse scène d’audition du film Flashdance lorsqu’il s’ennuierait. Il n’allait pas non plus à se mettre à écrire son nom sur le tableau comme une vieille bonne sœur. S’ils se rappelaient de son nom, tant mieux, sinon, tant pis, ils l’appelleraient monsieur ou hé toi, pas de problème. Car il savait que lui tenterait très fort de se souvenir de leurs noms, mais n’y arriverait pas. Il les affublerait de sobriquets stupides pour aider sa vieille mémoire déficiente. Donc voilà, il n’avait plus qu’à attendre les élèves, les retardataires et il pourrait commencer. C’était dans ces moments qu’il se rappelait pourquoi il faisait ce métier, et non lorsque le dimanche soir, il devait se taper ses corrections, enroulé dans son snuggie, les pieds dans les pantoufles avec pour seule envie de regarder Le Seigneur des anneaux en version longue avec du popcorn et citer les répliques de ses scènes préférées. Bon voilà, il commençait déjà à s’égarer, sans un élève en vue dans sa classe, ça allait être beau. Il prit alors un crayon à l’encre, écrivant dans la paume de sa main « Ne pas oublier de parler de la matière. » Que c’était dur de se discipliner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 27
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]   Dim 15 Avr - 13:38

Sora regardait attentivement son emploi du temps pour ensuite regarder sa montre, il avait cours dans 20 minutes, un cours d'histoire, avec un nouveau professeur en plus, son habituelle prof d'histoire était absente et il devait avoir cours d'histoire avec d'autres classes en même temps. Il trouvait ça courageux de la part d'un nouveau professeur de prendre autant d'élève dans sa classe, ça risque de vite se transformer en salon de discussion. Sora passa rapidement par son casier, il ramassa ce dont il avait besoin et l'enfouie dans le bordel de son sac en bandoulière, qui cachait un tas de choses inutiles, mais il avait la flemme de le ranger, c'était un peu comme sa chambre là-dedans, beaucoup de bordel.

Il se mit en route pour la salle de classe, regardant de temps à autres sa montre pour ne pas être en retard, étant donné qu'il ne savait pas ou se trouvait la salle de classe il va devoir improviser. En essayant de se repérer il tombait sur la classe qu'on lui avait indiqué pour son cours d'histoire, d'un pas décidé il entrait, il était le premier ? Surprenant de la part de Sora, il était plus du genre en retard ou dernier arrivé. Il restait sur le pas de la porte, hésitant, la salle ne ressemblait... pas vraiment à une salle d'histoire, en tout cas pas le genre d'histoire qu'il connaissait en cours, mais la déco était plutôt sympa et c'était bien vu, mais un peu trop, Sora pourrait vite perdre son attention, il ne faut pas le tenter, c'est risquer.

*Sympa la classe... on dirait pas trop une salle d'histoire.*

Déjà le professeur était là, mais lui aussi sortais un peu des habituels prof d'histoire, du genre vieux et un air "constipé" sur le visage, lui semblait plutôt content d'être là et pas si vieux que ça, avec en plus des écouteurs sur les oreilles, restait à savoir s'il était plus sympa que les prof d'histoire qu'il avait connu jusqu'ici, d'apparence cela avait l'air d'aller. Sora fit un pas en arrière pour vérifier le numéro de la salle, après tout il s'était peut-être trompé, non c'était la bonne salle, du coup il entrait en souriant, un peu hésitant quand même, il n'était toujours pas sûr, surtout qu'il n'y avait encore personne d'autre.

- Bonjour, je suis Sora Yokijima élève de 3.B... Je crois qu'aujourd'hui j'ai cours avec vous, mais je m'étonne d'être le premier...

Vu qu'il était seul, il en profitait pour dire deux trois mots, une fois tout le monde installer il ne pourrait plus en placer une, surtout que l'histoire était loin d'être sa matière préférée. Il hésita un instant devant les tables, puis il s'installa vers l'extérieur au milieu de la rangée, bon peut-être que le professeur le replacera plus tard, à cause des discutions éventuelles avec ses camarades, mais pour l'instant il est bien là, c'est un point stratégique ! Maintenant qu'il était installé il regardait la salle de plus prêt, il souriant devant certain poster qui était affiché, c'était assez amusant de voir ça dans une salle de cours. Il ne restait plus qu'à attendre les autres élèves, en espérant qu'il ne soit pas le seul pour un cours d'histoire. C'est vrai que les élève ne semblait pas se bousculer pour entrer, peut-être était-il encore un peu tôt pour les voir arriver après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Lolla Maeda

avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 19
Localisation : Dans un livre.
Emploi : Elève
Loisirs : Lire.
Date d'inscription : 10/04/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]   Dim 15 Avr - 17:47

-Bien dans le noir, mal dans l'espoir-

La sueur coule sur mon front, je respire par ac-coups, tandis que mon cœur tente de transpercer mes côtes pour franchir ma peau. Je m'apprête à affronter mon premier cours, un cours d'histoire, sans doute une des matières que j'ai toujours aimé, enfin, tout dépend du prof évidemment. J'en ai eu de bons, et de mauvais, les bons pour moi, ce sont ceux qui savent raconter, ceux qui connaisse l'histoire de l'Histoire et qui ne s'égare pas en dates, mais simplement en anecdotes. Un cours n'est intéressant que si le prof sait s'y prendre et nous emporter loin, avant et ailleurs, nous faire oublier ce quotidien plein de fumée et de gris, nous emporter dans un château, dans des draps tissés d'or, ou nous faire bêcher les champs pour le seigneur, jusqu'à plus soif.

Pourtant, je suis terrorisée, il paraît dans les rumeurs et les bruits de couloirs que j'ai vaguement entendu, que notre enseignant est aussi nouveau que moi ici, mais ça ne me rassure pas. Je tremble comme une feuille, j'ai vérifié une centaine de fois ce matin, que je n'avais rien oublié, mon sac à bandoulière noir pend sur mon épaule et la décroche presque, pour cause, le bouquin que j'y ai ajouté. Faire autre chose qu'écouter un cours ne me gêne pas, apparemment, on ne le remarque jamais.

Il est l'heure d'y aller...

**J-j-j-je ne v-vais jam-m-mais y-y arriv-v-ver...**

J'endosse ma grande veste noire, serre la ceinture et attache les boutons, pour mieux protéger mes pensées. Mon sac sur l'épaule, je croise les bras et baisse la tête, observant mes pieds avancer en ligne droite dans l'ultime couloir.
J'espère ne pas être en retard, ni trop en avance, se fondre dans la foule des autres est bien plus simple que d'arriver seule, que ce soit au début ou à la fin.
Un instant je m'arrête au milieu du couloir pour reprendre mon souffle, car je coure à moitié, mais pas tellement, en fait, je marche vite, courir, c'est se faire remarquer.

J'arrive devant la porte, je vérifie à trois fois le chiffre inscrit au dessus. « 201 », c'est bon, c'est ici. Oh mon dieu, sauve moi bien que je ne prie jamais.

J'avance une main timide et frappe à la porte entrouverte, apercevant déjà une salle originale, ses murs colorés d'affiches, tant de films que de groupes. Je ne sais pas si l'on m'a répondu mais je rentre, c'est je crois le but, si les élèves n'entrent pas, le professeur ne parle qu'au vide. Derrière le rideau de cheveux qui cache mon visage, je ne dis rien, je n'entrouvre pas la bouche mais je pose mon regard à chaque endroit, tremblant encore sous les couches de tissus qui m'accablent. Je n'arrive plus à bouger, quand je suis seule, c'est facile, mais en face de moi, il y a mon professeur, à l'air sympathique et détendu, et un autre élève, que je ne cherche pas à détailler par peur qu'il me voit l'observer. Je voudrais me présenter comme lui l'avait fait mais je ne peux pas, si j'ouvre ma bouche, angoissée comme je le suis maintenant, je ne vais pas déglutir un mot.

Ce premier jour représente trop, il représente le début de ma nouvelle vie, je ne suis pas la petite ombre de bégue ici, ou du moins pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 25
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: Re: Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]   Dim 15 Avr - 23:22

Angoisse...angoisse...angoisse...voilà l'état premier dans lequel se trouvait Kande en ce premier périeux matin à Shimizu. Elle venait de rentrer de la douche et de se remettre d'une malencontreuse aventure qu'était sa chute dans les escaliers peu de temps auparavant. Une chute qu'elle savait pas comment cacher car celle-ci lui avait laissé des marques. Alors elle d'ordinaire à porter des robes se verra habillée d'un pantalon et d'un débardeur ainsi qu'une veste, une casquette et une pair de lunette. Non non, loin d'être une starlette, Kande n'est pas poursuivi par des photographes excentrés. Elle voulait se cacher mais cela aurait plutôt l'effet inverse, camouflée de telle sorte la ferait bien plus remarquer qu'autre chose. Elle se regardait dans le miroir, rien n'allait...

"Non, non...je peux pas me présenter comme ça en cours!! Hayayaaa je n'ai vraiment pas de chance aujourd'hui...!! "

Pensant qu'on lui demanderait surement d'enlever ses lunettes et sa casquette en cours elle préféra ne pas les mettre et sortit l'atiraille de beauté, vous savez...ce qu'on trouve généralement dans une trousse de toilette d'une femme. Correcteur, fond de teint...les bleus masqués, la voilà enfin prête.
Elle se retourna ensuite fixant son emploie du temps sur la commode, le saisi de ses mains, et le scotch sur la porte de son armoire. Puis d'un signe déterminé de ses bras fléchis:

" Yoosh !! C'est parti !!! Je me tiendrais à cet emploie du temps, je serrais assidue, je le fais pour moi pour réussir et pour que tu sois fier de moi papa !!!! "
s'entêtant à se rentrer ça dans le crâne.

Elle pouvait bien se motiver, il s'agit tout de même de sa sixième école qui l'accepte, les cinq autres l'ayant virée pour diverses raisons... Elle voulait pas gâcher cette nouvelle chance.
Elle enfila sa veste, pris son sac et sortit de bon pied priant que le reste de la journée se montre plus clément que son début.
Elle parcourait maintenant le couloir des salles de classes, elle commençait par un cours d'histoire. Pourtant pas en avance elle ne se pressait pas, elle ne s'en rendait même pas compte, habitude passée qui va lui falloir changer...La tête en l'air, elle s'imaginait la tête du prof' d'histoire. Déjà vieux c'est sûr, la tenue d'ensemble marron vieilli, la barbe en vrac, le crâne dégarni, strict et grincheux ou complètement fêlé passionné style savant fou de laboratoire. Tout ce qu'elle avait fait de ses cours d'histoire dans le passé c'était de colorier les cartes le reste lui importait peu ou presque, les mythes l’intéressait bien. Elle arriva devant la salle d'histoire, la porte était ouverte...elle inspira un bon coup espérant ne pas être relookée par tout le monde et entra. Elle ouvrit de grand yeux surprise de l'écho de la classe. Deux élèves, un prof'. Ca ne va pas aller loin cette affaire, serait-ce une blague...
Elle s'inclina légèrement devant le prof':

"Bonjour, je présume que vous devez être notre professeur d'histoire, mon nom est Yuuta Kande." dit-elle nerveusement et salua furtivement les deux autres élèves présents.

Elle alla ensuite s'installer côté fenêtre, elle qui adore regarder dehors. Mauvais choix, elle ne va pas écouter encore une fois. Et attendit regardant autour d'elle l'atmosphère attrayante qu'avait installé le professeur. D'ailleurs celui ci étant plus jeune à sa grande surprise et paraissait tout à fait normal. Le cours d'histoire lui deviendrait-il plus intéressant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukasa Domyoji
Fils de l'empereur
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Isolé de ce monde.
Emploi : Fils de l'empereur.
Loisirs : Lire mes tomes.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Age: 18
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Ma solitude

MessageSujet: Re: Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]   Mar 26 Juin - 20:51


Une journée qui semblait être comme toute les autres. Pourtant, c'était aujourd'hui que le jeune homme allait participer à son première cours d'histoire. Ses impressions ? Eh bien pour être honnête, il y avait juste un seul mot pour qualifier ce qu'il ressentait à cet instant : Normal. Tsu n'attendait pas grand chose du lycée Shimizu, encore moins de ce monde. Disons tout simplement qu'il misait sur quelque chose auquel il n'y croyait pas. Mentalité troublante, n'est-ce pas ? Pour son premier jour, il s'habillait d'une façon « simple » : Une chemise blanche avec par dessus une veste de costume sans manche de couleur grise. Bien évidement, il fallait une cravate blanche à rayures grises pour s'assortir à tout ça. Ajouté à cela, un pantalon blanc et des chaussures luxueuses. Comme si tout cela n'était pas suffisant, Tsukasa enfilait une longue veste blanche dont a été travaillé. Une ceinture assez visible non pas pour maintenir son bas mais pour avoir l'air classe. Pour ce qui est de sa coupe de cheveux, comme à ses habitudes elle fut travaillé pendant une demi-heure par son coiffeur personnel. Pour animer tout cela, une dentition irréprochable et surtout : Des yeux pétillants à en faire tomber plus d'une.

Direction la voiture ! Une voiture blanche l'attendait en bas de son château. Montant dans sa voiture habituelle, celle-ci se dirigeait vers le lycée Shimizu. Deux autres voitures noirs le suivaient de très près. Durant le trajet, le prince n'avait pas quitter une seule seconde son tome. Il lisait des pages qu'il avait déjà lu auparavant. Il ne se posait même pas de questions. De toute façon, Tsukasa aurait ce qu'il voudrait seulement lorsqu'il sera arrivé à destination. Une fois qu'il se rendit compte que le chauffeur avait arrêté la voiture, le jeune homme baissa la vitre de sa bagnole et il inspecta les yeux du regard. Encore une fois, ses impressions fut neutre. Après un bref regard lançait en direction de son nouveau passe temps ; le chauffeur lui ouvra la portière. Sortant de la voiture avec lenteur, il redressa le col de sa longue veste venant ainsi lui caresser les deux joues. Saisissant son tome des deux mains, il restait debout devant sa voiture blanche, lisant avec attention son manga. Un vent se leva, faisant virevolter ses cheveux et sa veste blanche au même rythme. Ce n'était que lorsque le chauffeur s'inclinait à sa gauche que Tsuksa se décida à faire un pas en avant et à se diriger vers l'entrée des portes du lycée, suivit de ses dix gardes.

Il y avait déjà pas mal de lycéens dans les environs. Leurs styles vestimentaires semblaient tous les mêmes. Un simple jean munit d'un haut pour les filles et un jean et une veste pour les garçons. Était-ce une mode ? Des regards songeurs se posaient sur lui. Bien évidemment, il ne fit pas attention à cela. Certaines filles lui lâchaient des sourires. Sans vraiment regarder ou il allait. Le jeune brun connaissait sa classe : la 2-B. Question : Devait-il aller voir la directrice avant tout ? Ou alors, se rendre directement dans sa salle de classe ? Ce qu'il voulait avant tout, c'était du divertissement. Et si on se basait sur cela, il y avait très peu de chance que la directrice lui serve de divertissement. Pensant qu'il s'agirait sans aucun doute d'une vieille fripé qui ne ferait que blablater sur le règlement, Tsukasa décidait de se rendre directement dans sa salle de classe. Traversant les couloirs d'une manière hasardeuse, il finissait par demander son chemin à l'une des filles qui souriaient. Lui indiquant le chemin du bout de son doigt et en prononçant un petit « 201 » Domyoji la remercia avant de reprendre sa route, sans se soucier d'elle qui ne la quitter pas de ses yeux charmés... Marchant les yeux plongés dans son tome, il s'arrêtait devant la bonne porte. « 201 ». Ses gardes entraient dans la salle et ils formaient deux colonnes de cinq hommes. Pénétrant la salle à pas lent, les yeux plongés dans le livre, il stoppa net sa lecture lorsqu'il sentait des regards peser sur lui.

-" ... "

Redressant sa tête, il fut étonné de voir seulement trois élèves. Sérieusement ? Maintenant son tome avec sa main droite, Tsukasa fit trois pas en arrière avant de regarder une nouvelle fois le numéro qui était affiché sur la porte. « 201 ». D'accord... Peut-être était-il en avance ? Première impression ! Cette salle de classe sentait une chose que Tsu connaissait bien : L'ennuie. Revenant dans ses pas, le jeune brun prenait le temps et grand soin de finir son chapitre sous les yeux du professeur avant de ranger son tome dans sa poche arrière. Agir ainsi le rendait probablement insolent et laisser paraître de lui une pointe d'arrogance ? Aucune importance, Tsu n'était pas là pour plaire. Ce lycée, ce n'était rien de plus qu'un vulgaire passe temps pour lui. Il redressait une nouvelle fois le col de sa longue veste blanche. Le riche solitaire passait les doigts de sa main droite sur sa coupe afin de redresser quelques mèches vers l'arrière avant de glisser ses mains dans ses poches. Pendant quelques secondes, un silence régna au beau milieu de la salle. Puis, affichant un petit sourire sur son visage, Domyoji se présentait devant ce professeur d'une façon noble, simple et élégante.

-" Je suis un nouvel élève. Je me nomme... Tsukasa Domyoji. "

Étrangement, le loup solitaire avait mit un certain temps avant de divulguer son identité. Lorsqu'il se présentait, un souffle pénétrait la classe faisant ainsi virevolter sa longue veste et déplacer quelques feuilles qui se trouvait sur le bureau du professeur. Les fenêtres étaient fermés. Ce vent devait certainement venir des couloirs. Chose étrange, Tsukasa avait remarqué que l'atmosphère semblait littéralement avoir changé, particulièrement lorsqu'il s'était présenté. « Domyoji », hein ! Ce n'était peut-être pas une très bonne idée de prononcer le nom de l'empereur dans ces lieux. Bah ! Aucun d'entre eux ne ferait le lien entre lui et le symbole du Japon. Si ? Ne laissant même pas le temps à son professeur de lui répondre ou d'avoir la moindre réaction quelconque, le jeune homme s'installa au premier rang. Prenant soin de le pas froisser sa longue veste luxueuse, il s'asseyait sur la chaise qui se trouvait à proximité : Pile en ace du bureau du jeune prof d'histoire. Les yeux noisettes du jeune brun était figé sur celui-ci. Posant son coude droit sur la table, le jeune brun posa son menton sur le creux de sa main droite. Dans un premier temps, il avait cessé de sourire puis... Il esquissa une nouvelle fois un sourire en coin, en direction du jeune prof sans trop savoir pourquoi. Le pauvre... Il devait certainement se sentir transpercé par son regard. Superposant sa jambe droite sur sa jambe gauche, il restait ainsi attendant avec impatience ce cours d'histoire qui semblait... Prometteur ? Tandis que ses gardes disparaissaient à pas silencieux, le fils de l'empereur semblait faire une grande impression pour son premier jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8583-tsukasa-domyoji-termine
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire 201 [Pour 1B, 2B et exceptionellement 3B]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» L'histoire du Marchand de Sable (conte pour enfants sages)
» Une histoire pour un conteur
» [Terminé] Coucours d'écriture : Les contes pour enfants
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: