AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !

Aller en bas 
AuteurMessage
Shizuo F. Hanazawa

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 21
Localisation : Je me le demande.
Emploi : Si j'étais payée pour fumer, vingt dieu, j'serais milliardaire ! *ç*
Loisirs : Pc, manga, dessin... Tralala.
Date d'inscription : 29/04/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans 8D
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Disons que je suis en situation conflictuelle avec ma clope...

MessageSujet: Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !   Lun 30 Avr - 1:46

Yo, Shizu', c'est moi.

→ Âge : 21 ans.
→ Classe : Cacahuète.
→ Lieu de naissance : Japon, originaire de Nagoya même.
→ Statut : Civil, futur dirigeant des entreprises Fuji mondialement connues.




Caractère

" Le pauvre devine ce que donne la richesse, le riche ne sait pas ce que signifie la pauvreté. "

Du haut de ses 21 ans, Shizu' est sûrement l'une des pires personnes que l'on peut imaginer. Il est arrogant, entêté, irrespectueux, méprisant, violent et son égo est tel que ses chevilles ne cherchent même plus à enfler. Le jeune homme est l'héritier de la famille Fuji Hanazawa, propriétaire des entreprises Fuji implantées dans le monde entier et qui détiennent à elles seules presque toute l'économie du Japon. Le sort d'énormément de personnes repose sur les épaules de Shizuo Fuji Hanazawa. Celui-ci a reçu une éducation stricte et très bien ficelée pour le préparer comme il se doit à son arrivée à la tête de l'économie japonaise. Toute sa vie a été dessinée à l'avance et il est impossible au jeune garçon tout juste sorti de l'adolescence d'y échapper. Depuis la naissance du jeune héritier, absolument tout lui a été donné gratuitement. Il a intégré les meilleures écoles qui existent, il vit dans un confort incroyable et bénéficie depuis toujours de tous les avantages que permet une richesse sans fin. Pour tout dire, ce garçon-là vit dans un autre monde, un monde où son statut social lui ouvre toutes les portes, ce qui a probablement provoqué en lui ce rejet pour tout ce qui n'a pas une certaine valeur. Pour les objets comme pour les personnes. Pour faire plus simple, Shizuo méprise "les pauvres" et tout ce qui se rattache à eux. S'il ne vous considère pas assez bien pour lui, il ne s'intéressera pas à vous à moins que d'une manière ou d'une autre vous finissiez par réussir à attirer son attention. Après, rien ne garantit que vous n'y laisserez pas quelques plumes, le fils Hanazawa est surtout connu pour son talent à détruire la vie des personnes qui se mettent en travers de son chemin. Il lui suffit d'un seul claquement de doigt et la terre entière se met à vous persécuter. Je peux vraiment crier haut et fort que Shizuo n'est qu'un gosse de riche pourris gâté qui n'a aucun sens des vraies valeurs.

Pourtant, tout ceci n'est qu'une partie de la personnalité qui forme notre petit Shizu'. Il est vrai que c'est celle qui domine le plus chez sa personne, mais je ne peux me permettre de passer le reste sous silence, sous peine de le regretter amèrement. L'enseignement de l'économie et du management a été une chose très difficile à lui imposer, ainsi que tout le reste. Shizuo est un garçon qui se plie très mal à l'autorité des autres, bien que vous ayez tout intérêt à ne pas vous défilez à la sienne. Il est un garçon qui agit selon son instinct et ses sentiments. Il a déjà mis à plusieurs reprises la montagne de business Fuji dans de très mauvaises postures à cause de réactions irrespectueuses ou même par de simple paroles. Pour ses parents, le jeune homme n'est qu'un être sauvage qu'ils se doivent de réussir à dresser. Honnêtement la partie n'est pas gagnée. Car même si l'héritier est très attaché à son confort personnel et à cette vie de luxe, il ne s'est pas encore résigné à grandir et à entrer pour de bon dans l'économie du pays.

Au tout tout début de ce texte j'ai mentionné le fait que Shizu' était quelqu'un de violent. Je crois qu'il est important que je vous explique à quel point. En plus d'être un gosse de riche, le jeune homme passe ses nerfs sur tout ce qui bouge. Une simple parole dite en l'air et vous vous retrouvez avec une dent en moins. D'ailleurs, même si vous ne faites rien de spécial il pourrait s'en prendre à vous. Par plaisir ? Non je n'irais pas jusque là. Par nervosité je dirais plutôt. C'est compréhensif avec tout le poids qui repose sur ses épaules bien qu'il semble ne pas s'en soucier. Il suffit qu'il soit énerver, qu'il vous croise dans la rue et que vous levez le regard sur lui pour qu'il vous casse la gueule, pardonnez mon langage, mais tout ce que je dis là est vrai. Quand j'y pense, je me rends compte que l'on trouve toujours le blondinet fourré quelque part en train de se battre. Il n'a rien à craindre après tout, s'il venait à se trouver dans une situation embarrassante, l'affaire serait étouffée grâce à son surplus d'argent. En fait, Shizuo agit tout simplement encore comme un gamin. Et quand on passe au-dessus de tous ses défauts qu'on commence à le connaître, la plupart du temps on finit par s'y attacher. Croyez-moi ou pas, cela fait maintenant longtemps que je l'observe et je le connais comme ma poche. Quand quelque chose lui plait, il m'arrive souvent de le voir tout euphorique et de s'agiter dans tous les sens comme un gamin qui vient de recevoir un nouveau jouet. C'est vrai que je n'ai pas beaucoup parlé de lui en bien, mais malgré tous ses défauts Shizu' est un garçon sincère qui suit le fil de ses sentiments. C'est certain, je peux dire qu'il ne se ment pas à lui-même. Et même s'il lui est difficile de s'attacher à quelque chose ou à quelqu'un, s'il lui vient à aimer, je n'ose même pas dire ce qu'il serait capable de faire. Encore faudrait-il que chose pareille se produise, jusqu'à ma connaissance, je n'ai vu cela arriver qu'une seule fois...
.


Physique

" Les belles pommes sont parfois amères. "

Dans le monde des stras et paillettes tout se doit d'être beau, clinquant, parfait, tiré à quatre épingles. Notre protagoniste n'a pas échappé à cette règle. Shizuo semble issu de la beauté elle-même, j'ai presque envie de dire qu'il lui fait presque de l'ombre. Le jeune homme a une présence énorme, quand il entre dans une pièce, il semble la remplir à lui tout seul. Avec son expression froide, hautaine et ses airs de supérieurs qui le rendent insupportable, personne n'ose directement s'en prendre au jeune héritier. Il est autant insupportable qu'impressionnant. Il est impossible de se sentir à l'aise en face de sa personne, surtout quand l'on a connaissance de l'immense fortune qu'il possède et que l'on se dit qu'il pourrait ruiner notre vie d'un simple battement de cil. Shizuo est effrayant et pas seulement par tout le pouvoir qu'il exerce. Rien que sa beauté le rend irréel. C'est cette beauté rare qui lui a permis de faire grimper sa côte de popularité. Bien qu'il ait une réputation de violent et de nerveux, le fils Hanazawa bénéficie de son fan club partout où il va. Malgré que, je dois l'avouer, qu'il ne soit pas très tendre avec ses prétendantes. Du haut de son mètre 84, Shizu balaye quiconque lui coupe la route, garçon ou fille, il ne fait pas la différence. A croire que de balancer une jeune fille sur le sol ne le dérange pas plus que ça. Ce jeune homme est vraiment quelqu'un de détestable... Mais malgré ses rejets permanents, ses prétendantes ne faiblissent pas. J'avoue que je les comprends. Notre petit Shizu' est grand, munit d'une silhouette svelte et sportive (sûrement parce qu'il se bat tout le temps, à force ça finit par compter). Il lui arrive souvent de se comparer à un dieu grec. Mais je ne peux m'empêcher de lui pardonner ce côté vantard. Quand on possède quelque chose de plus que les autres, généralement on aime bien le faire remarquer. C'est ce que le jeune homme fait à longueur de temps, vous rappelez sans cesse qu'il vous ait supérieur. Mais ceci est pour plus tard ! Ce qui suit après son "corps de dieu grec" est son si beau visage, souvent abimé par de nombreuses marques de coup de poings. Son visage encore enfantin est entouré par un halo de cheveux blonds et brillants. Une teinture qu'il s'est fait, bien évidemment. Mais comme il en possède les moyens, cette teinture paraît plus que naturelle. Quand on regarde ses cheveux mis-long jamais coiffés, on ne peut s'empêcher d'éprouver la folle envie de passer notre main dans ceux-ci. Ils paraissent si doux, il est normal d'éprouver l'envie de vérifier. Mais toucher ses cheveux est comme signer son arrêt de mort. Ce qui suit juste après ses cheveux, c'est son regard perçant, qui vous juge à la seconde où il croise le vôtre. Il est d'une couleur, assez étrange. Inutile de vous le cacher, Hanazawa porte des lentilles. Ses yeux sont donc d'une couleur brune très très claire. Ça se dit pour des yeux qu'ils ont une couleur dans le style châtain clair ? Je ne sais pas, c'est l'effet qu'ils donnent en tout cas. C'est assez difficile de parler d'une personne telle que Shizuo... Mais maintenant, son visage en lui-même. Chacun de ses traits semblent avoir été dessinés avec un grand soin, comme si à sa naissance quelqu'un lui aurait retouché chaque petit défaut. Un visage, globalement assez mince, des traits marqués, un nez droit et une fine bouche qui s'étire souvent en un sourire... Sadique, soyons franc.

Passons à présent au côté vestimentaire du jeune homme. Comme je vous l'ai déjà dit, Shizu' vous rappelle en permanence qu'il vous ait supérieur. Il faut toujours qu'il se balade avec des habits des plus grandes marques. Il ne peut s'empêcher de se la jouer et de se pavaner dans la rue, avec sa dégaine de fils à papa, sa démarche féline et sa clope à la bouche, on éprouve d'abord l'envie de lui en coller une, puis on finit par tomber sous son charme. On ne peut rien y faire c'est inévitable. Surtout quand l'on a la chance de réussir à l'approcher davantage. Il ne porte jamais les mêmes habits deux jours de suite. Pour Shizuo son style vestimentaire est très important. Pas étonnant vu le milieu d'où il provient. Pour lui, la tenue de base, de tous les jours, c'est : chemise, costard, cravate, chaussure cirées etc. On se sent souvent nul à côté de lui. Mais c'est l'effet qu'il veut produire après tout. Le jeune homme cache toujours son regard derrière des lunettes de soleils, quand il les retire, généralement c'est mauvais signe, à votre place, je ne resterais pas dans le coin.



HISTOIRE

" Nous pouvons vivre si heureux sans ce maudit argent. "

Comme vous le savez très très bien maintenant Shizuo Fuji Hanazawa est l'unique héritier du monstre économique Fuji. Unique ? Pas tant que ça en réalité. En effet, il existe une soeur Hanazawa. Bien qu'il soit beaucoup plus juste de dire "existait". Je parle de Yurika Fuji Hanazawa, la soeur aînée de Shizuo. Suite à un énorme désaccord avec sa famille, cette dernière a choisi de complètement disparaitre de la circulation. Aujourd'hui elle serait âgée d'une trentaine d'année. Yurika ne partage peut-être plus le quotidien de notre petit héritier, elle en reste néanmoins une personne très importante dans la vie de Shizuo. Celui-ci dit qu'il ne peut exister aucune autres personnes qu'il méprise autant que sa soeur aînée. Cela fait maintenant plus de sept longues années que Yurika a disparu et n'a donné aucune nouvelle, que ce soit à sa famille ou à Shizuo directement. Dans ses jeunes années, Yurika Fuji Hanazawa était promise à un mariage arrangé qui avait pour but de permettre à l'industrie Fuji de se développer dans le domaine de l'hôtelier. Mais Yurika, étant alors une jeune fille éperdument amoureuse d'un jeune homme d'une classe moyenne, ne pouvait se résigner à épouser autre homme pour le simple intérêt de ses parents. Suite à beaucoup de réflexions elle a fini par décider de renier toute sa famille et tout ce qui les concernent. Yurika a disparue du jour au lendemain et notre petit Shizu' se dit incapable de pouvoir la pardonner de tout avoir abandonné aussi lâchement. Car même si lui, il refuse encore ses responsabilités et l'autorité, il ne se défile pas, lui. En réalité il ne comprend pas pourquoi sa soeur aînée est partie si soudainement. Pour lui il est impossible de concevoir qu'une personne veuille quitter le monde auquel il appartient. Du point de vue de Shizuo, la vie ne vaut pas le coup d'être vécue si elle n'est pas que faite de luxe et de richesse. Si sa soeur, Yurika, venait à revenir un jour et qu'elle lui explique ce qu'elle ressent, peut-être qu'il voudra bien l'écouter et qu'il changera son opinion actuel sur elle. Honnêtement je ne pense pas. Dans le genre buté jusqu'à ce que mort s'en suive on ne trouve pas mieux que Shizuo.

Enfin, passons. Tout ce qui concerne la partie de Yurika a été dit. Comme celle-ci a quitté la vie de Shizuo je ne vois pas d'utilité de continuer de parler d‘elle. Concentrons nous à présent sur Shizuo même. Le jeune homme est né un jour de novembre. Dans le froid. Pensez-vous que le moment d'une naissance peut influencer sur la personnalité de la personne ? Vous n'êtes pas obligé de me donner une réponse. L'anniversaire de Shizu' est donc, pour revenir au point précédent, le 6 novembre 1991. Je crois déjà avoir dit je ne sais plus où que le garçon est originaire de Nagoya même, bien qu'il n'y ait presque pas vécu. En tant que tout enfant de bonne famille promus à un grand avenir, le jeune garçon qu'était alors Shizuo a étudié dans toutes les meilleures écoles privées étrangères qu'il puisse exister. C'est vrai que Shizuo est un garçon qui a toujours vécu dans le luxe, qui a bénéficié de tout ce qui est hors de prix et qui n'a jamais manqué de rien. Mais de mon point de vue, je pense pouvoir dire que l'héritier Fuji Hanazawa n'a pas eu une enfance si facile qu'elle n'y parait, croyez-moi ou pas. Shizuo n'a jamais vécu au même endroit, il n'avait pas de repères. Il était trimballé dans les quatre coins du globe à longueur de temps et était brandit comme un trophée par ses parents qui voulaient exhiber à tout le monde le futur prince de l'économie. Ils voulaient que tout le monde connaissent Shizuo d'une façon ou d'une autre. A cette époque, le jeune maître était encore trop jeune pour se dresser contre ses parents, mais au fur et à mesure que les années passaient, la pression sur les épaules de mon petit Shizu' se faisait de plus en plus pesante, ce dernier a alors commencé à avoir besoin de se défouler. C'est à ce moment qu'il a développé ce caractère violent. Pour l'instant l'adolescent qu'était le fils Hanazawa se pliait encore à tout ce que lui planifiaient ses parents, mais à côté de cela il devenait de plus en plus incontrôlable. Son comportement se détériorait de plus en plus au fil du temps, ses paroles n'étaient plus réfléchies et il finit par créer à lui tout seul la plus grande crise que dû traverser le groupe Fuji. Beaucoup de personnes innocentes pâtirent de cette énorme crise. L'industrie Fuji détient non seulement l'économie du Japon, mais des milliers de personnes dépendent de leurs activités. La plupart d'entre elles ne pourraient plus joindre les deux bouts s'il arrivait malheur aux entreprises Fuji. Cette crise engendra beaucoup de vagues et de nombreux problèmes.

Tout ce remue-ménage eut pour mérite d'apaiser le garçon pendant un moment. Ce dernier commença alors à s'intéresser à la musique. Ses parents lui avaient déjà imposé beaucoup de cours de ce style, mais il ne s'y était jamais investi. Je suppose qu'à cette période son esprit perturbé était plus disposé à bien vouloir tolérer l'art musical. Le cœur du jeune homme pencha pour le violon, un instrument aux consonances tout de même assez mélancoliques, tristes et pures. Je m'avancerais sûrement si j'affirmais que tout ceci correspondait à son état d'esprit du moment, même si d'un côté je l'espère un peu. Ce ne serait pas préférable ? De pouvoir se dire que ce cœur n'était pas entièrement pourris. Shizuo maîtrisa bien vite ce nouvel instrument, il était très doué d'ailleurs. Malgré son talent il ne jouait sans cesse que le même morceau. Pour s'adonner à sa nouvelle passion, il préférait s'isoler. Encore aujourd'hui, quand le soir tombe et que le ciel s'assombrit il sort pour se trouver un endroit tranquille et jouer. Par contre, si quiconque vient à se montrer, c'est fini. Shizuo prend la poudre d'escampette, comme s'il ne voulait partager son art avec personne. N'est-il pas égoïste ?

Cette période de calme finit par passer elle aussi. L'héritier n'en revint que plus survolté et je suis soulagé de pouvoir vous dire qu'aujourd'hui encore il n'a pas abandonné le violon. Il devait à présent être âgé de 18 ans. Le fils Hanazawa n'écoutait plus rien de ce que ses parents voulaient de lui. Il devint de plus en plus violent et incontrôlable. Chaque soir, quand il rentrait chez lui, Shizu' portait des marques de coups sur lui. Mais tout ça semblait l'amuser. Il profitait de ses jeunes années, passait pour le fils indigne accroc à sa clope et cela lui plaisait. Il était devenu quelqu'un d'effrayant que personne n'osait approcher. Pourtant, le fils Hanazawa avait une faille. Si mes souvenirs sont bons, c'était à une soirée mondaine comme une autre où le jeune homme était tenu d'assister, il rencontra la personne qui réussit à le mettre sans défense. Moi le premier je n'y croyais pas, je n'avais jamais vu Shizuo dans cet état. Il était là, sans plus savoir quoi faire ni quoi dire à cause d'une fille. Cette fille : Miya Shigue Takamura, de l'industrie de cosmétique. Je dois avouer que c'était une fille très mignonne avec un fort caractère. Un caractère similaire à celui du jeune héritier si je ne m'abuse... Enfin bref, le fait est que cette fille là avait une emprise totale sur le jeune homme. Elle aurait pu en faire tout ce qu'elle voulait, d'une certaine manière, Shizuo était à sa merci. Cela ne donne pas un petit effet tragique de dire ça de la sorte ? La jeune fille était elle aussi issue d'une très bonne famille, mais la famille Hanazawa n'approuva pas cet "amour de jeunesse frivole et inutile", pendant quelques secondes aussi courtes soient-elles, je pense que Shizuo a ressentit ce que sa soeur aînée avait éprouvé quelques années plus tôt. Cette pensée de ressembler à sa sœur lui fit peur et lorsque que ses parents lui ordonnèrent de partir 3 ans pour New-York pour se perfectionner dans l'étude de l'économie et du management. Shizuo se retrouva dans l'obligation d'accepter. Le départ fut douloureux, surtout que Shizu' savait que ses parents ne lui avaient donné cet ordre que pour l'éloigner de Miya. Une relation avec cette fille ne correspondait pas au projet qu'ils avaient pour leur fils. Ces 3 années s'écoulèrent tant bien que mal. Pendant tout ce temps le fils Hanazawa ne fit que développer davantage son côté bad-boy qui frappe tout ce qui bouge.

A son retour, Shizuo Fuji Hanazawa revint une clope à la main, ses lunettes de soleils sur le nez et décida de prendre quelques vacances dans sa ville d'origine, Nagoya, bien qu'il y soit né là-bas il n'y avait presque pas vécu. Il disait avoir besoin de se retrouver seul quelque temps pour se reposer de son très long séjour. Il venait d'apprendre que Miya Shigue Takamura venait de se marier avec un jeune homme d'une autre grosse entreprise de cosmétique, un mariage arrangé.

Spoiler:
 

Secrets of the other side.

→ Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Environ 4 ans.
→ Comment avez-vous connu le forum ? J'ai oublié.
→ Avez-vous un double compte ? Yes sir ! Wink Mais je me pchuut. owo
→ Personnage de votre avatar ? Shizuo Heiwajima de Durarara Very Happy L'est trop mignon ! <3
→ Quel est le code règlement ? OK by Arizona ~




Dernière édition par Shizuo F. Hanazawa le Mar 1 Mai - 0:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo F. Hanazawa

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 21
Localisation : Je me le demande.
Emploi : Si j'étais payée pour fumer, vingt dieu, j'serais milliardaire ! *ç*
Loisirs : Pc, manga, dessin... Tralala.
Date d'inscription : 29/04/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans 8D
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Disons que je suis en situation conflictuelle avec ma clope...

MessageSujet: Re: Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !   Mar 1 Mai - 0:00

~ Yosh ! >o<
Je pense avoir terminé, je suis allée faire un tour du côté de Monsieur Bonpatron et globalement il est assez content 8D
'Attends de voir ce que vous en pensez :B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snake J. Foster

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 25
Localisation : Ne me cherche pas, je te trouverai
Date d'inscription : 20/12/2010

Feuille de personnage
Age: 24
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Sortir est un bien grand mot...

MessageSujet: Re: Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !   Mer 2 Mai - 13:19

Rebienvenuuue ~

Tu as une écriture vraiment agréable à lire, tout est complet et précis, donc je te valide avec plaisir.
Attention quand même à ce que Shizuo garde une faille dans son comportement, sinon on a l'impression que c'est le mec parfait que rien ne touche, et c'est pas trop possible.

Amuses-toi bien o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo F. Hanazawa

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 21
Localisation : Je me le demande.
Emploi : Si j'étais payée pour fumer, vingt dieu, j'serais milliardaire ! *ç*
Loisirs : Pc, manga, dessin... Tralala.
Date d'inscription : 29/04/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans 8D
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Disons que je suis en situation conflictuelle avec ma clope...

MessageSujet: Re: Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !   Mer 2 Mai - 13:55

Ok c'est noté 8D

Thaank-You ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand Shizuo Fuji Hanazawa !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» des idées de grand'mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: ADMINISTRATION :: Fiches de présentation-
Sauter vers: