AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [cours] Drumming song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ileen Flynn

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 23
Localisation : Au pays des castors
Date d'inscription : 06/01/2011

Feuille de personnage
Age: 23
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: //

MessageSujet: [cours] Drumming song   Ven 29 Juin - 15:21

Bienvenue à mon cours de musique, les jeunes! Hey hey heyyyyy! Bienvenue à ce cours de musique donné par moi, Ileen Flynn. La jeune enseignante fit la grimace devant le miroir. Aujourd’hui, elle donnait un cours comme ça, sans préparation ni rien, lâchée dans la nature comme un petit animal ayant passé trop de temps en captivité. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir leur apprendre, merde? Et en plus, elle donnait le cours non seulement aux lycéens, mais aux étudiants, aussi! Comment s’arranger pour faire apprendre des trucs à tout ce beau petit monde? La brunette prit une grande inspiration, et son regard arrêta de papillonner tout partout pour se concentrer sur son reflet. Au moins, elle avait de la gueule dans son habit de professeur, dans sa jupette taille haute sur t-shirt ample avec, par pur hasard – oui, oui – écrit THE BEATLES en grosses lettres dessus. Si les étudiants n’arrivaient pas à trouver leur compte dans ce cours à la base destiné aux lycéens, ils pourraient au moins en profiter pour se rincer l’œil. Elle leva les yeux au ciel à cette pensée. Elle était trop bonne pour ces petits sacripants.

Dans le temps de le dire, elle avait quitté son chez elle, enfourché sa moto – avec autant de grâce qu’une conductrice de moto en JUPE pouvait bien avoir, et s’était rendu jusqu’au lycée Shimizu, ruminant encore et encore le semblant de contenu qu’elle pourrait enseigner à ces pauvres cobayes. C’était bien la première fois qu’elle faisait ce genre de truc. Bon. Premier cours. Qu’est-ce que l’on faisait normalement dans les premiers cours?

« Garrghhhh, rugit-elle à travers son casque. »

Décidément, elle n’était pas faite pour enseigner. Allez, un peu de nerf, Ileen! Le stress, probablement, lui enlevait toute faculté de penser. Ce serait facile, avec tous ses étudiants devant elle. Stationnant son bolide, elle prit une grande inspiration. Elle se rapprochait dangereusement de l’échéance. Il fallait qu’elle en mette plein la vue, qu’elle donne envie aux étudiants de revenir, et de ramener d’autres gens avec eux. Revenir aux bases. Il fallait qu’elle s’en tienne aux bases de la musique. Il s’agissait au début d’un cours destiné aux lycéens. Si les universitaires se rajoutaient, c’était pour leur prêter main forte. Elle voyait mal un orchestre de trois personnes, de toute façon. Par contre, cela pourrait s’avérer dégradant pour les étudiants en musique? Ileen secoua la tête en s’extirpant du casque de moto, le plaçant sous son bras alors qu’elle déambulait vers sa salle de classe. Un léger coup d’œil à l’heure lui indiqua qu’elle n’était pas en retard, mais qu’elle n’allait pas tarder à l’être.

La brunette pressa ainsi le pas, passant par la salle des professeurs pour y déposer ses affaires et choper la liste de présences au vol, se dirigeant immédiatement vers sa classe en parcourant les lignes et les noms. Cette configuration de cours était étrange. Elle-même s’était trouvée un peu idiote en faisant cette requête à Arizona. Mais si cela pouvait aider les plus jeunes – et c’est prouvé, les jeunes ont tendance à vouloir atteindre le niveau des vieux souvent par imitation – à améliorer leurs compétences en musique, pourquoi pas? Donnons-nous une chance. Essayons.

Riiiiing~
Et voilà qu’elle sonne, l’autre.
Ileen était assise sur le coin de son bureau, attendant patiemment que les étudiants fatigués pénètrent dans le réduit qui leur servait de salle de musique. En fait, il s’agissait d’une salle d’une grandeur plus que respectable, mais son espace était grandement amoindri en raison des instruments qui se trouvaient ici et là, n’attendant que les étudiants pour en jouer. Allez les jeunes, hop hop. C’est que j’ai pas que ça à faire, moi, de voir vos tronches de zombies. Bientôt, vous ferez de la musique, mes p’tits loups! Elle-même un peu fatiguée, elle se tapota la joue pour se revigorer un peu. Ça vaut pour toi aussi, la tronche de zombie, Ileen!

[Voilà voilà! Il s’agit d’un essai, donc n’ayez pas peur de poster. Rappelez-vous de suivre l’ordre de posts, et sachez que si vous êtes un civil qui vient « squatter » vous devez avoir un certain talent musical – vous venez aider des lycéens, ou un très, très bon prétexte – à votre discrétion. Merci et bon jeu!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysander Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Tsss...
Date d'inscription : 13/03/2011

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: [cours] Drumming song   Dim 1 Juil - 23:21

Tu te réveilles et t’as la gueule de bois. Ça t’étonne pas, ça a toujours été comme ça. Ce qui était nouveau par contre c’était de te réveiller dans ton pieu. Alors ça, ça t’en bouchait un coin. Ça tenait tellement du miracle que l’espace d’un instant tu t’étais demandé si tu rêvais encore. Puis quand ton téléphone s‘était mis à sonner t‘en était convaincu. C‘était un foutu rêve. Ton téléphone on te l‘avait balancé dans la flotte avant-hier. Mais pour un rêve, la sonnerie du téléphone te faisait drôlement mal au crâne putain… Tu grognes et tu t‘agites, les mains plaqué contre tes oreilles. Puis finalement tu te lèves. Tu grognes encore et tu cherches après le téléphone. Puis quand t‘arrives enfin à mettre la main dessus tu te rends compte que c‘est pas ton téléphone. Toi t‘avais jamais eu de téléphone Hello kitty bordel de cul! Tu appuies sur la touche comme un débile. Tu sais pas vraiment si c‘est la bonne puis finalement la sonnerie s‘arrête. Et là, tu soupires de soulagement et tu te rallonges. T‘allais pouvoir pioncer dans ton rêve et peut-être que ouais t‘allais te réveiller dans le monde réel.

Mais un truc clochait. Y’avait un truc à côté de toi. Un truc ouais. Tu le sentais parce que ce truc en question avait grogné quand t’as posé ton bras dessus. Tu retires la couette d’un coup. Une gonz’. Tu la regardes comme un con, tu t’en souviens même pas. Elle se réveille. Elle t’engueule déjà, parce que « niah niah niah ça se fait trop pas de tirer la couette comme ça » et elle continue à t’apostropher et toi tu continues à la regarder comme un con. Parce que cette nana, dans ton pieu, elle semble même pas avoir la vingtaine. Parce qu’elle avait un téléphone hello Kitty. Parce qu’elle avait une voix de puce. Parce qu’elle avait même pas l’air d’avoir un bonnet A quand tu mattes ses nibards.

Alors tu lui poses la question. Cette qui question qui ou pas pourrait changer ta vie. Et là elle te répond que oui. Et elle te montre sa carte d’identité et sa carte d’étudiante pour te prouver qu’elle est majeur. Tu soupires de soulagement mais ça n’était pas fini nan… Tu lui poses cette autre question, celle qui va t’indiquer ou non si t’as des goûts de chiotte en matière de nana quand t’es foncdé. Et elle te répond non. Que t’as même pas voulu la toucher même si elle a essayé de te chauffer à fond. Que tu lui avais dit que tu couchais pas avec les gamines. Même si elles sont majeurs. Mais que tu l’avais laissé dormir là parce qu’elle avait refusé de quitter ta piaule. Et tu te félicites. Parce que fallait regarder les choses en face. Si t’avais couché avec elle, tu te serais senti mal. Parce qu’honnêtement, cette crevette était pas comestible.

Tu la dégages de ton lit sans plus de cérémonie. Pour une fois que t’étais debout et maintenant que t’étais sûr que t’étais pas encore en train de rêver, tu te décides à aller en cours. Parce que ça te ferait pas de mal. Et puis tu devais quand même être allé à huit heures de cours par mois minimum en plus de ton stage. Puis tu t’étais inscrit exprès au cours de Flynn. Parce qu’elle elle avait une vraie belle paire de seins. Parce qu’elle elle allait pouvoir faire de toi le Mick Jagger du saxophone. Tu savais déjà joué de la guitare comme un pro parce que t’as souvent squatté Guitar Hero et que ça t’avais donné l’envie de jouer vraiment et que t‘avais appris plutôt vite avec cette fille. Mais le saxo t’avais toujours branché et c’était l’occasion.

Tu vas te doucher puis ensuite tu vas essuyer tes cheveux comme ça à la va-vite, t’enfile un boxer, un t-shirt bleu foncé, un jean noir, des converses blanches puis tu prépares ton sac et tu te dépêche d’aller en cours. La musique ça te branchait vraiment. Pas autant que les plantes mais si t’avais pas voulu devenir paysagiste tu te serais tourné vers la musique. Parce que c’était vrai que t’étais doué à la guitare. D’ailleurs, tu prends ta vielles guitare acoustique et tu te mets en route. T’arrives tout juste à l’heure dans sa salle de classe. Tu la salues, tu mattes sans te faire prier le saxophone. Il t’appelait. T’hypnotisais. Si bien que le corps de ta prof t’intéressait même pas. T’avais hâte que le cours commence. Vraiment hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 29
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: [cours] Drumming song   Mer 4 Juil - 10:36

Il avait dormi comme une merde, c'était le cas de le dire à en juger par ses draps éparpillés au sol et ses cheveux totalement ébouriffés. Il s'assit, jambes allongées sur le matelas, et se frotta les tifs. Un petit grognement traversa ses lèvres. Quelle heure était-il ? A tâtons dans la pénombre, il chercha sa montre sur la table de chevet. Une fois en sa possession, il activa la petite lumière de celle-ci et lu 7:15. Ca lui laissait un peu de marge pour se préparer à son premier cours.
Cours de quoi déjà ?
Première chose à faire avant de quitter ce lit si confortable, Nakatsu se massa le genou droit. On lui avait bien dit de faire attention à son ligament mais rien ne l'empêcherait de faire du saut en hauteur pour autant. Et, la veille, il avait fait un saut sous la pluie. Cette foutue humidité lui avait transpercé la peau durant un moment.
Avec un soupir las, il s'assit au bord du lit puis guetta les autres lits. Heureusement que les lumières de l'extérieur traversaient les rideaux sinon il ne verrait que dalle. Aussi, il ne prit pas la peine d'allumer sa lampe de chevet. Ses colocataires ne semblaient pas prêts à se lever et autant les laisser là. Tant pis pour eux, point. Il se dressa sur ses guiboles flageolantes -il était épuisé, pour son premier réveil à l'internat- et se dirigea vers son armoire. Avec le moins de bruit possible, il farfouilla dans ses affaires et mit la main sur un jean bleu foncé et un tee-shirt noir. Bon, c'était assez sobre, même s'il n'aimait généralement pas porter de la couleur. Il passa le pantalon par-dessus son boxer, choppa son tube de déodorant qu'il roula sous ses aisselles puis passa le haut noir d'un air absent.
Encore trop concentré sur ses rêves.
Ces vertes plaines et ces vastes montagnes d'Ecosse.
Il referma la portière de son armoire.

Ses pas résonnèrent dans le couloir. Il ne connaissait pas encore le bâtiment et était prêt à se perdre. Hier, il avait eu l'aide de Keiro pour sortir de là et aller au complexe sportif, c'était déjà bien. Ah Keiro~ Une bien belle révélation pour son premier jour ici.
Mais là n'était pas le sujet. Il devait se concentrer sur l'endroit où il allait. Avec un simple cahier sous le bras et un stylo dans la poche, il n'avait pas vraiment l'air d'un lycéen. Cependant, il ne savait pas quoi apporter d'autre pour ce futur cours de musique. Il espérait juste ne pas devoir mettre la main sur une flûte... Les premières années d'études l'avaient achevé en la matière ! S'il pouvait choisir un instrument, il prendrait sans aucun doute...
Ah !
C'était cette salle ?
Il approcha d'une porte ouverte. Personne. Et pas un seul instrument de musique. Non, ça ne devait pas être là. Rah, qu'est-ce qu'il ne donnerait pas pour être dehors et profiter de la fraîcheur matinale pour faire quelques sauts ! Il aurait pu profiter des piaillements des oiseaux et entendre les oisillons quémander leur repas. Peut-être même apercevoir quelques écureuils de sortie.
N'y pensons pas. C'était son premier jour de cours et il se devait d'être présent. Il risquait gros s'il n'y participait pas. D'autant plus qu'il n'était pas revenu au Japon pour sécher dès le départ !
La sonnerie du début des cours retentit, lui cassant les tympans. Il grogna, plissa le nez de dégoût, jura intérieurement, puis reprit son air absolument indifférent.
Ah !
Voilà.
La fameuse salle de musique était ouverte. Il garda un rythme soutenu dans sa démarche, se passa une main dans les cheveux -quelques mèches barrèrent alors son visage et son tatouage du signe Hakuna Matata au creux de son coude fut visible un instant- puis il entra dans la classe. Tout était grand dans ce lycée ou c'était lui qui était petit ? Cette salle avait une bonne superficie de plus que les pièces qu'il avait connu en Ecosse.
Bon, il supposa que la jeune femme assise au coin du bureau était leur professeur. Aussi, il la regarda de ses yeux océan et hocha la tête respectivement en prononçant de sa voix profonde et mélancolique :

    _ Bonjour.


Puis il se tourna vers l'ensemble des instruments. Il remarqua alors la présence de quelqu'un d'autre mais n'osa pas prononcer de nouvelles salutations dans ce silence quelque peu pesant. Il jaugea plutôt les instruments, cherchant à savoir où il devait s'installer. Finalement, plutôt que de rester comme un con au milieu de l'entrée, il s'approcha du tabouret du piano...
Oui, il voulait en jouer ! Il connaissait quelques bases mais s'il pouvait apprendre plus, il en serait ravi. En espérant qu'il ne fasse pas trop de fausses notes, lui le fier Killer Whale !
Quand est-ce que tous les élèves seront arrivés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Levon D. Kuroda

avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 25
Localisation : Partout.
Date d'inscription : 06/02/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: En couple
Sort avec: Shinzo ~

MessageSujet: Re: [cours] Drumming song   Mer 4 Juil - 18:25

Perdu dans ses rêves, Levon grognait dans un demi-sommeil. Il lui arrivait souvent de faire des rêves étranges, mais il se souvenait rarement de ceux-ci une fois réveillé. A chaque fois, le réveil brisait ses espérances. Et ce matin là ne dérogea pas à la règle.

Tâtonnant distraitement de la main sur la table de chevet pour éteindre l'appareil qui s'était mis à rugir, les yeux toujours fermés, Levon poussa un gémissement. Pourquoi avait-il eu besoin de mettre son réveil aujourd'hui ? D'ordinaire, il n'avait jamais cours ce jour-là. Se décidant à ouvrir les yeux pour essayer de s'éclaircir les idées, il jeta un regard autour de lui et mit quelques secondes à reconnaître l'endroit où il était.

La chambre de Shinzo. Cela faisait maintenant quelques jours qu'il avait emménagé chez lui et pourtant, il avait parfois encore un peu de mal à s'y habituer. Tout était allé si vite qu'il lui arrivait de penser que tout cela n'était qu'un rêve. Sauf que c'était le seul dont il se souvenait clairement, ce qui était bien la preuve que ce n'en était pas un.
Jetant un coup d'oeil à côté de lui, il constata que son compagnon était déjà parti travailler. C'était d'ailleurs souvent le cas. Levon se redressa et contempla un instant le désordre qui régnait sur le bureau, quand son regard se posa sur une vieille flûte qui traînait là. Et le déclic se fit.

Il s'était inscrit à un cours de musique, dont le premier avait lieu ce matin. Inscription faite sur un véritable coup de tête, évidemment. Il n'avait jamais vraiment été attiré par un quelconque instrument, et ne savait d'ailleurs absolument pas lequel il allait choisir d'apprendre. Mais le jeune homme voulait au moins savoir jouer d'un instrument, peu importe lequel, du moment qu'il ait les bases et qu'il puisse ensuite impressionner son ami. Bien qu'en y réfléchissant, Shinzo n'était sûrement pas sensible à ce genre de choses.

Jetant un regard au réveil désormais silencieux, Levon se leva d'un bond. L'heure filait à une vitesse incroyable, et s'il ne se dépêchait pas, il allait être en retard pour le premier cours. Surtout que maintenant, il avait la route à faire jusqu'au lycée, ce qui était parfois contraignant. Au moins à l'internat, il était directement sur place. Mais pour rien au monde il y retournerait.


Une fois prêt, Levon se dépêcha de regagner le lycée et profita de la route pour réfléchir à l'instrument qu'il allait bien pouvoir jouer. Il ne voulait d'un piano ou d'une guitare, c'était trop basique, tout le monde voulait savoir en jouer. Il ne voulait pas non plus d'un instrument à vent, parce qu'il n'avait pas envie de s'amuser à souffler dedans pendant une heure. Déjà qu'il n'était pas très sportif, alors niveau souffle, c'était pas la peine d'y penser. Il ne voulait pas non plus d'un instrument sur lequel il faut taper, du style batterie, xylophone et tout ce qui suit. Et tout cela réuni, ça enlevait quand même pas mal de possibilités.

Le temps qu'il se fasse toute cette réflexion, Levon se retrouva devant la porte de sa salle. Il allait avoir l'air bien, tiens, quand il avouerai vouloir jouer d'un instrument sans avoir aucune idée duquel. Pire, il ne savait même pas si aucun des instruments qui se trouverait dans cette salle allait lui plaire. Alors quoi, il ferait demi-tour ? Bonjour, je suis trop difficile, je m'en vais ? Cette pensée le fit rire et le décida à franchir le seuil de la salle de classe. Après tout, il verrait bien. Au pire il se contenterait d'écouter ses camarades.

Deux d'entre eux étaient d'ailleurs déjà arrivés, dont l'un s'était déjà positionné devant un piano. Au moins, inutile de lui demander ce qu'il avait l'intention de jouer, à lui. Saluant poliment la prof, il s'avança vers les instruments et resta un instant à les contempler avec découragement. Comme il s'y attendait, aucun ne l'attirait réellement. Faisant le tour de la salle des yeux, il remarqua un violon posé sur une table, pas très loin.

Son choix était fait. Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukasa Domyoji
Fils de l'empereur
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Isolé de ce monde.
Emploi : Fils de l'empereur.
Loisirs : Lire mes tomes.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Age: 18
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Ma solitude

MessageSujet: Re: [cours] Drumming song   Jeu 19 Juil - 17:05

« ¤ Le lycée Shimizu. ¤ Un lieu ou les lycéens étudient pour apprendre et empocher un diplôme à la fin de l'année. Un lieu ou les professeurs ainsi que les surveillants sont à l'écoute des élèves. Pour certains, il s'agit aussi d'un recueil ou l'on peut choisir ses amis et créer sa propre famille. Ici, une odeur d'amour et d'amitié règne. Ici, la solitude n'existe pas car nous sommes un... C'est ce que pensent la plupart des personnes qui fréquentent ce lycée, n'est-ce pas ? Ridicule. Pour ma part, il ne s'agit là que d'un vulgaire passe temps. L'argent peut tout acheter; que ce soit les diplômes, les amis ou même une famille toute entière. L'entourage de ce bahut me sert de divertissements. Ces lycéens ainsi que ces professeurs que vous voyez ici présent, ne sont là que mes sujets. Ces personnes et ce lycée sont comparables à des pions sur mon échiquier. Alors amusez-moi donc, vous êtes là pour ça. »


Comme d'habitude, le réveil fut long et difficile. Entre le temps que sa servante le réveillait et entre le temps que le jeune riche se levait, une bonne vingtaine de minutes s'étaient déjà écoulées. S'étirant sur son vaste lit tout blanc, baillant les yeux fermés, Tsu venait de se réveiller. Les cheveux en pétard avec les mèches qui partaient dans tous les sens, il descendait du lit avec lenteur. Enfilant ses chaussons, le fils de l'empereur traînait des pieds en direction de la salle de bain. Prenant tout son temps, le prince prenait un bon bain. Par la suite, quelques produits pour le visage histoire de garder son côté féminin et son magnifique teint. Comme à ses habitudes, le lycéen de Shimizu enfila seulement des vêtements blancs et bien évidemment luxueux avant de retourner dans sa salle de bain. Devant le miroir de sa salle de bain, son coiffeur personnel l'attendait. Se laissant tâter sa petite touffe, le jeune brun feuilletait son tome histoire de patienter. Lorsque sa coupe de cheveux fut parfaite, il ne manquait plus qu'un détail important : Ses bijoux. Domyoji ouvra un petit tiroir ou se trouvait à l'intérieur des bagues, quelques chaînes, des boucles d'oreilles et des bracelets qui valaient chacun au moins des millions. Deux bagues à la main droite, une à la gauche, deux bracelets sur chaque poignet, une chaine en argent et deux magnifiques boucles d'oreilles avec des diamants au bout d'enfiler. Se regardant dans le miroir, scrutant les moindres parties de son corps, le jeune adolescent vit dans son reflet le jeune riche qu'il était. Un petit sourire devant le miroir avant de s'en aller. Direction : Le lycée Shimizu.

Dévalant avec lenteur les marches une à une, Tsukasa quittait son royaume. Feuilletant son tome, l'adolescent se rendait jusqu'au bout de sa cours. Là, l'attendait une voiture blanche. Derrière celle-ci se trouvait deux voitures noires. Des hommes en costards noirs se prosternaient jusqu'à la taille devant le futur symbole du Japon. Le chauffeur de la voiture blanche sortit et celui-ci se précipita de sorte à ouvrir la portière arrière. Avec délicatesse, en prenant soin de ne pas froisser sa longue veste blanche, le prince s'assit. Une fois la portière fermée, le chauffeur se précipita une nouvelle fois. Installé devant le volant, le chauffeur démarra avec lenteur. Lui non plus ne semblait pas vraiment enthousiaste aujourd'hui. Peut-être qu'il était de mauvaise humeur... Qu'importe ! Il était payé pour ça. Lorsque le véhicule blanc démarra, celui-ci fut immédiatement suivi de très près par deux autres voitures noirs. Tandis que la voiture roulait en direction de son bahut, le jeune homme avait cessé sa lecture pour regarder à travers sa vitre à peine teintée. Ces gens qu'il voyait dehors l'ennuyé. Tous les mêmes. Chaque jour, Domyoji avait l'impression de revoir les mêmes actions qui se répétaient sans cesse. Marre de ces scènes répétitives, le jeune brun décida de reprendre sa lecture. Les mêmes personnes, les mêmes bruits, les mêmes ennuies... Cette ville, ce monde l'ennuyait plus que tout. Quelle déchéance.


Une bonne vingtaine de minutes plus tard, la voiture ralentissait. Redressant la tête pour regarder à travers sa vitre, le futur symbole du Japon pouvait déjà distinguer les portes du lycée. Lorsque le véhicule s'arrêta pour de bon, le jeune homme attendait que le chauffeur lui ouvrait la porte. Celui-ci soupira bruyamment avant d'exécuter ses gestes habituels. Lorsque la porte s'ouvrit, toujours avec délicatesse l'adolescent riche sortit laissant sa longue veste blanche voler au vent. Les deux autres voitures s'arrêtaient et ses gardes du corps sortirent à leur tour. Cependant, un simple geste de la main droite les dissuadaient de suivre l'héritier. Tsu voulait se balader seul pour changer. Aujourd'hui, il avait cours de musique. Le numéro de la salle ? Le lycéen de Shimizu n'en avait aucune idée. Rangeant son livre dans sa poche arrière, puis passant ses doigts sur ses cheveux histoire de redresser les quelques mèches devant ses pupilles, remontant son col jusqu'aux joues, le fils de l'empereur franchissait les portes du lycée. Se fichant éperdument d'arriver à l'heure ou non, le prince se pavanait dans l'enceinte du lycée les mains dans les poches. Dans les couloirs, quelques lycéens le regardaient avec stupeur, d'autres encore semblait vouloir le dévisager. Jalousie ? L'adolescent lâchait un simple sourire en coin, pour répondre aux regards de tous ces envieux de sa fortune.

Soudainement, Tsu vit une porte entrouverte. Jetant un bref coup d'oeil, l'héritier voyait quelques instruments de musique. S'arrêtant net, il fit trois pas en arrière de sorte à revenir à hauteur de la porte. Étrangement, la salle semblait silencieuse. N'y avait-il pas d'élèves à l'intérieur ? Une salle de musique hein... N'était-ce pas le genre de truc ou l'on y trouvait des choeurs qui chantaient ensemble ? Ou n'était-ce pas le genre de cours ou l'on y trouvait des orchestres avec des personnes qui manipulaient diverses instruments tels que la contrebasse, le violon ou des trompettes ? A en juger par le silence royal qui régnait, ce n'était pas vraiment le cas. Soupirant dans un premier temps, le jeune brun semblait plus embêté qu'autre chose. Domyoji était venu ici pour tuer le temps. Cependant, si cette classe semblait encore plus ennuyante qu'autre chose. Quoi qu'il en soit, le jeune riche frappa à la porte à demi ouverte et Tsukasa pénétra la salle de classe. Oh. Seulement trois pauvres lycéens ? Ah oui, il y avait aussi la pièce maitresse de cette salle ! Le professeur. Une dame qui semblait être beaucoup plus jeune que ce qu'à quoi s'attendait l'héritier. En revanche, les autres lycéens étaient exactement comme il l'imaginait : Pauvre. * Hum. Je vois. * Affichant un petit sourire en coin, en direction des personnes qui se trouvaient dans cette pièce. Au milieu d'eux, le prince ressemblait plus à un extraterrestre qu'autre chose. Se saisissant d'un vulgaire triangle et de sa baguette, Tsukasa s'installa les jambes croisaient, attendant avec impatience et un petit sourire arrogant, les directives du professeur.

-" ... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8583-tsukasa-domyoji-termine
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [cours] Drumming song   

Revenir en haut Aller en bas
 
[cours] Drumming song
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: