AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matsuko, here I come! (Terminée)

Aller en bas 
AuteurMessage
Matsuko Shitsuki

avatar

Féminin Nombre de messages : 13
Age : 20
Localisation : Bouh 8D
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Matsuko, here I come! (Terminée)   Jeu 19 Juil - 0:50


MATSUKO SHITSUKI

« There's no failure except in no longer trying... »


▬Nom&Prénom: Matsuko Shitsuki.
▬ Âge: 17 ans.
▬ Statut Civil: Lycéen, 2ème année
▬ Lieu de naissance: Kanagawa.
▬ Groupe: ...



Caractère:

Bon sang, par où commencer? Remarquez, Matsuko n'est pas un garçon très complexe.
Pour commencer, il n'est absolument pas timide. La honte, la peur d'être pris en flagrant délit ou autre, il ne connaît pas, ça ne le touche même pas. Il est exactement le genre de copain embarrassant que vous évitez de ramener devant papa et maman. Trop honnête, trop fier de ses actes, bien trop direct. Par exemple, il se sert dans votre frigo alors qu'il a demandé lui-même à venir chez vous. Squatteur fidèle, et récidiviste notoire. Il a une grande passion pour le jus de légume.
Il prend également tout au premier degré. Comme si vous lui disiez que la nuit tombe, et qu'il vous répondait: "on va se faire écraser?!". Peut-être pas autant, mais presque.
C'est non seulement un garçon terriblement énervant, mais aussi et surtout un grand rêveur. Son grand petit bonheur, c'est de s'asseoir sur un mur au soleil, les écouteurs vissés sur les oreilles, le son à fond avec lecture aléatoire d'une dizaine de styles de musiques différents, une bouteille de jus de carottes à la main, et roulez jeunesse.
Etant en permanence très honnête sur ses sentiments, il fait un excellent acteur. Le théâtre est une de ses passions (qu'il partage avec les jus de légumes, le rock et les animes avec english dub). Il peut jouer n'importe quel rôle.
Il y a aussi une chose qui le caractérise: son extraordinaire fidélité.
Que ce soit en amitié ou en amour, à l'école ou dans la vie privée, il ne lâchera jamais rien. En amour, même si il se fait jeter, même si les amitiés se brisent, même si il a une note pourrie ou qu'il a des problèmes, il s'accrochera, et ne laissera jamais tomber. Ca peut être considéré comme étant une qualité comme un défaut. Il a reçu bon nombres de baffes en étant considéré comme un stalker.
Un peu geek et otaku sur les bords, il aime à veiller un peu la nuit pour aller sur le net ou simplement regarder des animés.
Il est du genre très tactile. Pas au sens pervers du terme, disons qu'il aime faire des câlins sans arrière pensée. Il s'attache très vite et aime à paraître immature ou carrément gamin. Ca l'amuse.
Il n'a pas un QI exceptionnel, mais il se débrouille. Enfin, il essaie. Il persiste. Qui sait. Un jour, peut-être...



Physique:

1m74 et 65,4 kilos, Matsuko n'est pas extrêmement grand, mais pas petit non plus. Assez mince (il n'aime pas beaucoup le sport) et la peau pâle (il aime son ordinateur et son lit), le visage souriant et clair du type heureux de vivre, le nez un peu long et de profil grecque (un ancêtre européen, quelque part dans l'arbre généalogique), le mot "beau" ne lui conviendrait peut-être pas: "mignon" s'adapterait certainement mieux. Sa souplesse de visage lui permet d'accomplir de somptueuses grimaces, qui ont longtemps fait sa renommée à l'école primaire. Il a une petite tâche plus claire sur le côté droit de la joue, une marque très ancienne de brûlure, en fait, qui se voit à peine sur la surface blanche de sa peau.
Ses yeux sont d'un vert émeraude, lumineux et profonds à soit. Ses cheveux aussi. C'est une teinture, bien évidemment (vous avez déjà vu des gens naître avec les cheveux verts?), mais quelqu'un lui avait dit deux ans auparavant pour plaisanter qu'il devrait se teindre les cheveux de la même couleur que ses yeux. Il l'avait pris au premier degré (comme toujours) et le lendemain, paf. Cheveux verts. Il n'avait même pas envie de paraître rebelle, c'était juste pour faire joli. Enfin, c'est ce qu'il dit. La vérité, c'est qu'auparavant, ces cheveux étaient blonds. Blond ardent. Ses deux parents étant deux Japonais presque pure souche (l'ancêtre européen venant du côté de sa mère), il en avait un peu honte, et préférait donc le cacher.
Ayant eu une grave scoliose lorsqu'il était petit, il en a gardé un air plus courbé que certains adolescents, ce qui, pour une raison pas très bien définie, lui procure un immense complexe. Il a la plupart du temps les yeux un peu cernés et une tâche rouge sur l'index et le majeur (les marques de la souris de l'ordinateur). Vous le verrez très souvent les écouteurs sur les oreilles, l'air détendu ou rêveur.
Son style vestimentaire diffère selon son humeur, mais c'est généralement des trucs rock ou décontractés. Du moment qu'il est bien dedans et que ça lui va pas trop mal...



Histoire:




15 mai.

Le petit garçon est assis sur un tabouret, en face du bébé qui joue paisiblement dans son youpala. Il le fixe intensément, regardant avec circonspection les petites mains potelées jouer avec les petits cubes de couleur. Il regarde son visage, ses cheveux noirs charbons et ses yeux bridés, comme un vrai Japonais. Il passe ses doigts contre son propre visage. Peine perdue, pas la moindre ressemblance.
Le petit garçon a sept ans, et il ne comprend pas.
Il se passe les mains dans ses cheveux: ils sont blonds, d'un blond éclatant aux reflets caramels. Se passe les mains sur les yeux, ils sont à peine bridés, et pas même foncés: ils sont d'un vert intense et profond comme une forêt vierge. Il est grand pour son âge, et surtout pour ses camarades, et son profil a tout d'une statue grecque.
Fronçant les sourcils, il commence à jouer du bout des doigts avec un des cubes de son petit frère.
Sa mère lui a bien donné une explication à ça: il y a très très longtemps, il y aurait eu une arrière grand-mère qui se serait mariée à un Européen... un français, ou un Norvégien, il en sait rien, et maman n'en sait rien non plus. Ce que le garçon se demande, c'est pourquoi il a tout hérité de lui, et pas d'un de ses nombreux ancêtres japonais.
Peut-être que ce sont des mensonges.
Peut-être que papa n'est pas son vrai père.
Il y a une fille dans la classe qui est adoptée. Elle est blanche et ses parents sont Asiatiques. Peut-être que c'est la même chose pour lui.
Il secoue la tête.
Non. Il ne veut pas. Il veut que maman soit sa vrai mère. Papa, il s'en fiche.
Papa est un con. Un con qui ne l'aime pas. C'est peut-être pour ça, d'ailleurs. Maman l'a eu avec un autre homme, du coup Papa est méchant avec elle et avec lui. C'est sûrement ça. Ou alors, ce n'est pas ça et Papa est juste un con.
Il se lève, la mine triste.
Il ne veut pas être le fils d'un con.
Ce serait mieux d'être le fils d'un inconnu quelque part en Europe.
Ce serait beaucoup plus simple...
-Matsuko! Tes dessins animés vont commencer, mon chéri. Amène ton frère.
Il sursaute et un sourire radieux se dessine immédiatement sur ses lèvres.
Les dessins animés!
Il délivre le petit Tsuki de la ceinture du youpala, le prend dans ses bras, et se met à courir dans le couloir pour ne surtout pas rater le début du générique de Pokémon. Il adore le chanter avec Satoshi.
-Matsuko, ne cours pas avec ton frère dans les bras! C'est dangereux!
-Oui, oui.
Il s'en fiche, il est maintenant parcouru du délicieux frisson qui parcourt chaque fan d'animes: le son du générique vient de parcourir la surface de ses tympans en une musique tout simplement magique.
Il pose son frère à côté de lui sur le canapé.
La cérémonie sacrée du matin vient de commencer.


Deux ans plus tard.

-Nii-chan! Nii-chan!
Tsuki, se précipitant dans la chambre de son grand frère, bondit sur le lit et du même coup sur le garçon. Matsuko sursauta, et lâcha son manga qui tomba sur la moquette.
-Qu... Oh. Qu'est-ce qu'il y a, Tsuki?
Le petit garçon de trois ans leva son visage trempé de larmes vers lui, et balbutia en reniflant:
-Otou-san et... Okaa-san... *snif* Ils... ils crient beaucoup beaucoup... *snif*
Matsuko serra les dents. Il le saisit sous les bras et le serra contre lui. Il lui tapota le dos et essaya de sourire.
-Allons, Tsuki. C'est pas la première fois qu'ils s'engueulent, hein? Tu es habitué.
-Oui, mais... mais...
-Hm?
Le bambin aux cheveux noirs s'essuya les yeux. Il les avaient en permanence rouges, ces temps-ci. Les litres de collyre que sa mère mettaient dans ses yeux n'arrangeaient rien... Matsuko, lui, ça faisait quelques temps qu'il n'avait plus les yeux rouges. Mais il n'aimait pas voir son frère comme ça. Bien qu'il soit d'un naturel joyeux, ce genre de situation permanente à la maison le mettait à bout de nerfs. Comment osaient-ils rendre la vie d'un petit garçon de trois ans impossible? Il s'assit mieux afin d'écouter ses raisons.
-Otou-san... Il a dit un gros mot... Et, et il a dit, il a dit que...
Un gros sanglot engloutit la fin de sa phrase. Matsuko le serra contre lui, essayant de ne pas le stresser davantage. Malgré tout, il était très étonné. Jamais son père n'avait prononcé le moindre mot vulgaire devant lui. Fujita Takano était le genre d'homme à porter un costume-cravate à la maison, à faire des heures supplémentaires le jour de l'anniversaire d'un de ses fils, à sourire uniquement devant ses gros clients et à offrir des bloc-notes de sa société à ses fils pour leur fête.
-Et quoi? chuchota Matsuko en caressant la chevelure noire de son petit frère, comme lorsque sa mère le réconfortait quand il faisait un cauchemar.
Tsuki renifla un grand coup et lâcha finalement:
-Il a dit que tu n'étais pas mon frère.
Un frisson glacé parcourut toute la colonne vertébrale de l'enfant blond.
Il ouvrit la bouche, tenta de dire quelque chose mais rien ne sortit, mise à part un pitoyable "oh".
Tsuki se releva.
-Mais Okaa-san, elle a dit que non, qu'il était fou et que tu étais bien mon frère. Alors Otou-san s'est énervé, il a dit le gros mot, et il a cassé le vase de Oba-san... Alors Okaa-san l'a giflé, puis Otou-san a giflé Okaa-san, puis j'ai pleuré et je suis venu.
Il leva la tête et regarda Matsuko dans les yeux.
-Mais tu es bien mon frère, hein, Nii-chan? Otou-san dit pas la vérité, hein?
Matsuko le fixa un moment. Puis sourit enfin et lui ébouriffa les cheveux.
-'Videmment que je suis ton frère. Tu connais Otou-san, il exagère touj...
Des cris commencèrent soudainement à percer au travers des murs épais. Les deux garçons sursautèrent, et la porte s'ouvrit dans un grand coup. De l'ouverture jaillit une Fujiyomi toute en larmes et le visage dur comme le roc. Passant au pas de course devant ses fils sans les regarder, puis sans un mot ouvrit l'armoire posée dans un coin et commença à en retirer des vêtements, alors que sa progéniture allongée sur le lit ne comprenait que couic.
-O... okaa-san? Qu'est-ce que...
Fujiyomi, sans lever les yeux, posa un paquet de vêtements à leurs côtés et lui lança:
-Matsuko. Tu fais tes valises. On part.
Un ange passa, où nul ne bougea ni ne parla.
-... Hein?
-Ton père nous vire. On doit y aller maintenant, chéri. Dépêche toi de dire au revoir à Tsuki...



Par la suite, malgré les pleurs de Tsuki et les refus de Matsuko, le garçon aux cheveux blonds se retrouva finalement dans la voiture. Takano n'avait pas crû sa mère lorsqu'elle affirmait ne l'avoir jamais trompé, et étant le possesseur de la maison, lui avait demandé de quitter les lieux avec "l'enfant bâtard".
Matsuko n'avait jamais vraiment haï son père. Il ne l'aimait pas, tout simplement. Mais en voyant, par la vitre arrière, Tsuki dans ses bras qui hurlait à la mort alors que lui même le fixait, le visage ne trahissant aucune émotion, il sentit que cette personne serait certainement la personne qu'il haïrait le plus au monde. Pour toute sa vie.

Matsuko et sa mère s'installèrent donc dans un village à quelques dizaines de kilomètres d'ici. Avoir laissé Tsuki aux mains de son père inquiétaient et attristaient terriblement les deux, mais nul ne pouvait lui demander de le rendre. Tsuki était son "héritier". Matsuko n'était qu'un bâtard.
Et puis Fujiyomi Shitsuki était fatiguée de lutter. Depuis la naissance de Matsuko, elle n'avait eu de cesse de défendre leurs intérêts à tous les deux, de se justifier en permanence. Elle n'en pouvait plus. Elle voulait juste vivre tranquillement.
Bon prince, Takano leur avait laissé un peu d'argent (pas qu'il en ai manqué une seule fois dans sa vie). Ils atterrirent donc dans une petite maison sans prétention, et on tenta de recommencer à zéro.

N'ayant plus son frère avec qui jouer, Matsuko commença à apprécier les manga, animes et jeux vidéos encore plus qu'avant. Délaissa un peu son travail scolaire, mais pour faire plaisir à sa mère malgré tout, il faisait le plus d'efforts possible.
Ayant été habitué à un environnement hostile permanent, il redécouvrit le bonheur d'une vie paisible sans grandes prises de tête. Il se remit à sourire plus, à être tactile et à aimer les gens. Sa seule peur était de blesser quelqu'un sans le vouloir, ayant été également habitué à réconforter sans cesse sans même pouvoir se faire lui-même réconforter, il refusait de retomber dans ce cercle vicieux.
Le temps passa. Il eût quelques fois l'occasion de revoir Tsuki, de temps en temps. Sans son père.
A ses quinze ans, il réalisa qu'il aimait les deux genres, sans que ça fasse une différence pour lui.
La même année, il rassembla enfin suffisamment de courage pour demander à sa mère si c'était vrai.
Si il n'était vraiment pas le fils de Takano Fujita.
Elle avait sourit, puis sans un mot, avait cherché puis ouvert un très vieil album photo. Elle lui avait demandé de regarder dedans. Matsuko s'était exécuté, et dans les nombreuses photos sépias, finît par trouver l'intéressante: un cliché de mariage, où posaient, pleins d'espoir et le sourire jusqu'aux oreilles, une jeune femme en kimono et son mari.
Malgré les couleurs inexistantes, on pouvait aisément remarquer la blondeur de l'homme.
Matsuko avait écarquillé les yeux.
-Mais... tu... Pourquoi tu ne lui a jamais montré cette photo?
Elle avait haussé les épaules.
-Tu le connais. Il aurait crié au photomontage. Il a même toujours refusé le test ADN, pour "des raisons de réputation". Texto. Moi-même, j'aurai préféré qu'il ne soit pas ton père. Toi et Tsuki méritaient mieux...
Elle lui ébouriffa les cheveux en souriant.
-Voilà d'où tu tiens ta chevelure blonde... Aussi simple que ça. La preuve que ton père n'était qu'un con. C'est tout.

Le jour suivant cette révélation mettant fin à des années d'espoir et de douleur, Matsuko se teint les cheveux en vert.
Pour aller avec ses yeux. Et qu'on ne remette plus en question ses origines.

Le temps passa encore.
A l'aube de ses dix-sept ans, Matsuko se fît prendre en plein cours de maths, les écouteurs sur les oreilles, ne prêtant pas la moindre attention aux dires du sensei en charge. Ajoutez à cela les nombreuses lectures de manga, les jeux-vidéos et les siestes, le tout sans même se cacher, les causes ne manquaient guère pour un renvoi. Il se fît copieusement engueuler par sa mère, mais n'étant pas une femme rancunière (excepté avec son cher ex-mari), elle se mît tout de suite au travail afin de lui trouver un nouveau lycée, un pensionnat, cette fois. Le lycée Shimizu apparut dans les premiers.

Ainsi, l'adolescent se retrouva devant la porte principale, en train d'agiter la main à l'adresse de sa mère qui repartait, le casque bien évidemment sur les oreilles, le sac rempli de mangas et d'affaires de cours (tout de même). Il fixa la porte un instant, leva le coin des lèvres en un sourire léger, se passa la main droite dans sa chevelure verte, et murmura pour lui-même:
-Bon, ben... here I come.







Derrière l'écran se cache:



▬Votre pseudo? Appelez moi Xia-chan.
▬ Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Oh, j'ai commencé en mai, je crois. ^^
▬Comment avez-vous connu le forum ? Maintenant j'ai google. =D
▬Avez-vous un double compte? Nope.
▬Personnage de l'avatar? Mikuo Hatsune, Vocaloid.
▬Quel est le code du règlement? Ok by Snake ~
▬Des suggestions? Des remarques? Nope.
▬Votre dernier mot?


Dernière édition par Matsuko Shitsuki le Sam 28 Juil - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona T. Geller
♔ Directrice Sexy , Maire ! & Administratrice
 ♔ Directrice Sexy , Maire ! & Administratrice ♔
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 24
Localisation : Hm ?
Emploi : Directrice Atypique & Hors Normes ~ & Maire de Nagoya.
Loisirs : Heu... Whut ?
Remarque des admins : You're THE BEST ! 8D
Date d'inscription : 16/05/2011

Feuille de personnage
Age: 33.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Sa cravache.... (a)

MessageSujet: Re: Matsuko, here I come! (Terminée)   Sam 28 Juil - 22:02

______ Bonjour !

Bon, je m'occupe de ta fiche, désolée pour l'attente...
Pour commencer, quand tu es lycéen, tu ne peux pas être en Arts et Lettres, ça, c'est destiné aux étudiants de l'Université Shimizu. x)
Sinon, les proportions sont bonnes, je ne vois pas beaucoup de fautes et l'essentiel est dit.

Cependant, petit bémol, il n'est pas précisé dans ton histoire comment tu arrives au Lycée Shimizu, comment tu arrives de ton village natal, etc...

Donc corrige un peu la fin de l'histoire, rajoute quelques phrases pour préciser un peu plus ont arrivée parmi nous, ensuite, tu auras ta couleur !

Bon courage ~

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8493-done-arizona__-la-natur
Matsuko Shitsuki

avatar

Féminin Nombre de messages : 13
Age : 20
Localisation : Bouh 8D
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: Matsuko, here I come! (Terminée)   Sam 28 Juil - 23:04

Bon, j'ai effectués les changements qui s'avéraient nécessaires (du moins je l'espère ^^").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona T. Geller
♔ Directrice Sexy , Maire ! & Administratrice
 ♔ Directrice Sexy , Maire ! & Administratrice ♔
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 24
Localisation : Hm ?
Emploi : Directrice Atypique & Hors Normes ~ & Maire de Nagoya.
Loisirs : Heu... Whut ?
Remarque des admins : You're THE BEST ! 8D
Date d'inscription : 16/05/2011

Feuille de personnage
Age: 33.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Sa cravache.... (a)

MessageSujet: Re: Matsuko, here I come! (Terminée)   Sam 28 Juil - 23:18

________ Bon.

Voilà une fiche qui mérite sa validation. xD Officiellement bienvenue à toi x)

Tu pourras faire tes demandes de chambre, de RP et autres dans les sections adéquates. Bon jeu !

Arizona T. Geller.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8493-done-arizona__-la-natur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matsuko, here I come! (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matsuko, here I come! (Terminée)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: ADMINISTRATION :: Fiches de présentation-
Sauter vers: