AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome to a new life! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Welcome to a new life! [libre]   Jeu 27 Jan - 21:25

Florence – 8h

-Cassiopea, hai tutte les tue bagagli?
-Si mamma! Devo partire! Ti scriverò un messagio quando saro arrivato!

Armée de ses deux valises de vêtements, de son sac de matériel électronique et de sa sacoche pleine de bazar, elle était fin prête. Le plus dur était de partir maintenant. Elle aurait voulu que sa mère dorme encore, cela lui aurait évité du chagrin. Mais une fois dans la voiture, elle avait surpassé sa douleur, et le goût de l'aventure était sur ses lèvres.

-Ah, Cassiopea! Voilà votre dossier en provenance de Turin: il a été dûment signé, la ville étant jumelée à celle de Nagoya. Gardez-le bien si le directeur de l'école vous le demande!

Elle n'était même pas sortie de la voiture. Depuis quelques temps déjà, elle ne supportait plus sa directrice. Cette dernière était devenue dépressive, intolérable, ingérable, comme cela arrive souvent aux artistes en manque d'inspiration qui sombre dans une folie pour trouver une muse dans les paradis artificiels. Cassiopea était partie à temps. Son inspiration allait peut-être trouver un paroxysme au Japon, terre de toutes les promesses... Enfin, surtout d'un changement d'air bénéfique.

Florence - 10h, Aéroport de Peretola.

" L'avion en partance pour Nagoya va bientôt décoller. Nous ferons escale dans différentes villes avant d'arriver à notre terminus. Nous vous souhaitons un bon voyage. "

Florence – Berlin ..... Berlin – Moscou ..... Moscou – Pékin ...... Pékin – Nagoya .

Nagoya 12h - Aéroport international du Chubu.

Enfin arrivée! Cassio était épuisée. Plusieurs jours de vol, c'était crevant, et les courbatures, affreuses.
Elle héla un taxi, qui l'amena au bout d'une demie-heure à destination. Plus l'école approchait, plus la jeune fille stressait. Elle ne parlait pas parfaitement japonais, et si on ne la comprenait pas? Ça y est, elle angoissait.
Elle ne se rendit même pas compte d'être sortie du véhicule, et de se retrouver avec ses affaires, devant les grilles d'un lycée.
Du lycée Shimizu. Shimizu, l'eau. Espérons qu'elle allait être limpide comme de l'eau de roche! Ça risquait pas.
Le bâtiment était grand, imposant, moderne. Des arbres, une grande cour. Il n'y avait pas foule dans la cour, elle devait être surement arrivée pendant des heures de cours. Elle espérait avoir une chambre, il était indiqué qu'il y avait un internat.
Bon, elle allait pas rester des heures comme ça avec ses valoches, quand faut y aller, faut y aller!
La jeune fille prit son courage à deux mains, et poussa les grilles du lycée. C'est parti!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Welcome to a new life! [libre]   Sam 29 Jan - 16:58

Une journée fraiche, une journée calme, une journée libre, voilà comment le jeune homme décrivait ce jour présent. Il s’étira discrètement sur sa chaise, observant d’un œil perplexe une jeune fille qui riait un peu plus loin dans la bibliothèque, se remémorant en lui toutes les journées qu’il avait pu passer dans cet endroit à travailler et à rire avec les autres. D’un bref mouvement il ferma le livre qui lui faisait face avant de se lever dans un léger crissement de chaise afin de se rendre vers l’entrée du bâtiment. Au travers des vitres on pouvait voir que la journée n’était pas des plus tièdes, les quelques feuilles présentent sur les arbres dansaient timidement au grès de la brise hivernale tandis que les nuages défilaient paresseusement dans un ciel bien pâle. Il passait ses derniers jours dans ce Lycée, la dernière fois probablement qu’il verrait le morne intérieur de la Bibliothèque et les arbres au dehors, libre de tout entendement, qui semblaient depuis des années narguer tous les élèves qui devaient travailler dans le bâtiment. D’un geste il remit le col de sa veste en place afin de se protéger du froid, puis passa la porte de la bibliothèque pour se retrouver dans la seconde cours de l’établissement. La cour était vierge de tout élève, pas un bruit brouillait le calme hivernal de Nagoya mis à part le doux soupire que lança le jeune homme en observant les quelques rayons de soleil qui se frayaient un chemin au travers des nuages. Une brume des plus éphémères s’éleva devant lui avant de disparaitre quelques secondes plus tard tel un mirage apparaissant aux plus désespérés.

*Il me reste encore quelques heures avant de rejoindre mon père à son cabinet… autant manger.*

C’est alors dans cette optique que Jesse Arika se rendit à la Cafétéria, emplie d’une vague incessante d’élèves qui rentraient, parlaient et courraient dans tous les sens, elle était tout de même bien accueillante et chaleureuse. Saluant quelques élèves qu’il connaissait il se mit à commander un encas afin de se remplir le ventre, dans un lointain murmure on entendait la chaine de télévision ABC, l’Asahi Broadcasting Corporation, relater des intérêts commerciaux et économiques que pouvait apporter le nouveau marché automobile en Amérique. Jesse n’adressa qu’un bref coup d’œil à la télévision avant d’avaler avec plaisir son repas qu’il partagea avec l’une de ses amies, chose faite il conclu que rien ne valait un bon repas au chaud. Les minutes passèrent lorsqu’il dit au revoir à la jeune fille avant de se diriger vers la sortie. A vue d’œil il lui restait aux environs de deux heures avant que son père lui présente l’appartement qu’il lui avait acheté pour ses études supérieures, la journée quant à elle se faisait des plus menaçantes tandis que les nuages devenaient de plus en plus sombres. D’une envie soudaine il alla dans la cour principale respirer l’air extérieur, tout en observant le ciel silencieusement il se mit à réfléchir à son avenir… l’avenir, qu’était-ce ? Une ombre de notre passé ou au contraire de notre présent ? Nos actes présents avaient-ils une conséquence sur ceux de l’avenir ? Peu importait pour le jeune homme, avant tout il voulait profiter du temps qui lui était donné pour vivre sa vie comme il l’entendait. Une paillette se posa sur sa joue, une paillette blanche et pure qui le fit revenir sur terre, elle était froide mais agréable et pour cela il l’appréciait.

*Il neige ? Ce n’était pourtant pas annoncé.*

Son regard lâcha le ciel afin de se poser sur une jeune femme qui marchait vers lui d’un pas décidé avec un bon nombre de bagage. Autour d’elle les flocons commençaient à virevolter gaiement, et c’est seulement quelques pas plus tard de sa part que Jesse s’approcha d’elle calmement.

-Je peux t’aider si tu le veux. Tout du moins pour tes bagages… Il lui adressa un sourire en désignant les valises qu’elle portait.

-Sinon… tu vas avoir du mal avec les escaliers du hall. Jesse passa une main brièvement dans ses propres cheveux pour y chasser les doux flocons qui s’y glissaient avant de reposer son regard azur sur la jeune femme qui se trouvait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Welcome to a new life! [libre]   Lun 31 Jan - 17:54

Cassiopea avançait très lentement à cause du poids de tous ses bagages. C'était bien simple, elle avait mis cinq minutes pour faire dix pas, s'arrêtant à chaque fois qu'elle le pouvait pour poser l'énorme valise rouge dont la poignée lui bloquait la circulation sanguine et lui écorchait la peau.
De plus, elle commençait à avoir froid avec son simple petit pull sur le dos. On lui avait dit que le temps au Japon était beaucoup plus humide qu'en Europe, mais elle n'aurait pas cru autant. Elle frissonnait. Oh pitié, faites que j'arrive à rentrer rapidement avant d'attraper la crève!

Pour couronner le tout, une fine neige se mit à tomber, légère et virevoltante, au gré d'une bise que la jeune fille trouvait glacée, s'accrochant à ses cheveux comme des confettis cristallisés. En temps normal, elle adorait cette météo mitigée qui l'inspirait beaucoup pour peindre, mais à l'instant présent, elle avait plus envie d'abandonner toutes ses affaires au beau milieu de sa traversée et de s'enfuir en courant.
Mais elle n'allait pas reculer au premier problème, et encore moins à peine arrivée! Une bataille se faisait dans son cerveau, entre la peur, le stress, l'envie d'avancer et d'être ailleurs à la fois.
La neige avait apportée avec elle une légère bruine, qui enroulait de son manteau les bâtiments et la cour, bruine qui s'intensifierait peut-être si le temps tournait. Mais où était son soleil d'Italie? Même en hiver il faisait beau là-bas.
Sa sacoche sur une épaule, un sac de voyage de l'autre et sa valise dans la main, la jeune fille décida de se secouer, sinon elle allait geler sur place. Elle commençait à croiser des gens qui la regardaient avec un air interrogateurs, mais à une distance respectable, comme si elle était contagieuse, ou trop inconnue pour oser s'en approcher. Ils ne portaient pas d'uniformes, ce qui l'étonna. Peut-être était-elle arrivée un week-end, elle ne savait même plus qu'elle jour on était. Et problème plus important, elle ne comprenait rien à ce qu'ils chuchotaient.


-Je peux t’aider si tu le veux. Tout du moins pour tes bagages, sinon… tu vas avoir du mal avec les escaliers du hall.

Cassiopea sursauta. Elle ne s'était pas rendue compte qu'on lui adressait la parole, et n'aurait certainement pas compris si la personne ne s'était pas approchée d'elle, brisant le "cercle" de l'inconnu.
Elle le regarda avec des yeux ronds. De ce qu'elle avait compris, il voulait l'aider, car il désignait ses bagages. A moins qu'il lui disait que ce n'était pas une gare ici... Il lui semblait qu'il avait parlé d'une manière très respectable, employant un langage poli. Sauf qu'à part ça, elle n'avait pas trop compris... Il semblait gentil, plein de bonnes intentions, attendant qu'elle lui réponde en la regardant avec des yeux bleus comme l'océan d'une profondeur qu'elle n'avait jamais observé jusqu'alors. Est-ce qu'ils avaient tous des yeux comme ça ici?


-Hum, Bonjour, excusez-moi je ne parle pas bien japonais encore... dit-elle en bafouillant, ses joues rosissant légèrement quand elle se rendit compte qu'elle avait bugué un peu trop longtemps. Je veux bien de l'aide oui, c'est trop lourd pour moi. Merci beaucoup! s'empressa t'elle d'ajouter.

Elle lui laissa son sac de voyage, empoigna sa valise, et le suivi. Elle se sentait vraiment nulle à n'avoir pas tout compris une phrase surement très simple, et si on lui donnait un groupe d'élèves, elle risquait de vite s'y perdre. Il ne fallait cependant pas perdre courage, sinon elle repartirait chez elle d'ici trois jours.
Le garçon devant elle était grand, mais semblait légèrement plus jeune qu'elle, des traits juvéniles couvrant son visage par endroit, lui donnant un air doux. Il avait des cheveux mi-longs qui venaient chatouiller ses joues d'une touche argentée qui se mêlait à la blancheur immaculée de la neige. Si cette personne seule était étonnante, que lui réservait le reste de l'école?
Le hall comportait effectivement des marches qui lui auraient donné du fil à retordre si elle s'y était attaqué toute seule.
Mais... Où étaient les chambres?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Welcome to a new life! [libre]   Lun 31 Jan - 22:13

La jeune femme sembla surprise par l’approche du jeune homme, ce qui ne le toucha guère. Silencieusement il affichait un sourire à la demoiselle tout en attendant une quelconque réponse de sa part qui arriva d’ailleurs quelques secondes plus tard.

-Hum, Bonjour, excusez-moi je ne parle pas bien japonais encore... Lui dit-elle avec un accent bien inconnu pour lui-même. Mais cet accent ne gênait en rien la compréhension de celle-ci, bien au contraire il lui donnait un timbre de voix plus qu’élégant.
-Je veux bien de l'aide oui, c'est trop lourd pour moi. Merci beaucoup!

La jeune femme lui donna un sac de voyage qu’il prit avec attention avant de lui montrer le chemin qui menait au hall d’entrée. La neige tombait à présent avec un certain panache sur le sol, formant une bonne épaisseur de coton blanc lorsqu’ils arrivèrent dans le hall de l’établissement. Là, de nombreux élèves s’y baladaient et parlaient avec engouement du temps qu’il faisait à l’extérieur. Le hall semblait diviser en deux groupes d’étudiants, ceux qui étaient excités par le tournant improbable de la météo et ceux qui s’inquiétaient de la façon par laquelle ils allaient pouvoir rentrer chez eux sans trop de soucis. D’un léger mouvement Jesse Arika se retourna pour faire face à la jeune fille afin de lui adresser un doux sourire tout en la dévisageant poliment. Elle n’était probablement pas bien plus âgée que lui-même, était-elle réservée ou impatiente le jeune homme n’aurait pu le dire en un simple coup d’œil, mais elle semblait en tout cas intéressée par ce qui l’entourait. Jesse désigna les escaliers de sa main libre tout en lui adressant la parole d’une voix calme et posée.

-L’étage administratif se trouve en haut des escaliers. Il hésita un instant avant de reprendre ; Mais… ça doit être fermé à cette heure-ci.

Si la journée pour le jeune homme avait débutée de façon bien calme il était tout de même bien heureux d’avoir quelqu’un avec qui échanger des paroles. L’accent de la jeune femme l’intriguait ainsi que le fait qu’elle ne soit pas spécialement bien protégée pour un tel hiver. De part un courtois mouvement de la tête il l’a convia à se rendre devant un distributeur de boisson chaude ou il pu se saisir après quelques monnaies perdues d’un thé chaud qu’il lui tendit par la suite.

-Je doute qu’il soit réellement bon mais au moins il est chaud.

Une fois remercié, il patienta quelques instants avant de reprendre la parole, ne voulant pas la brusquer et lui paraitre impoli. Le deuxième coup d’œil qu’il lui lança lui permit de mieux la situer, elle était plus petite que lui et semblait fine, l’un allait d’ailleurs avec l’autre puisqu’elle dissimulait une certaine élégance. Ses cheveux châtains, encore humide par la faute des flocons de neige, tombaient délicatement sur ses épaules pour se perdre inconsciemment dans son dos.

-Si je peux t’aider dis le moi… ou bien si tu as des questions… en tout cas, je te souhaite la bienvenue à Shimizu.

Il n’osait pas se montrer indiscret en lui posant un tas de question, autant la laisser elle-même en poser.
Il posa doucement le sac de la jeune femme par terre, puis penchant légèrement sa tête vers le bas remit le col de sa veste en place, dissimulant ainsi avec ses cheveux son regard qui se perdit sans le vouloir sur le sac qu’il tenait quelques instants auparavant. Sur celui-ci un logo, ou plutôt un drapeau y était représenté, il mit un certain temps à reconnaitre celui de l’Italie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Welcome to a new life! [libre]   Mar 1 Fév - 19:06

Le hall était teintée d'une couleur gris perle par le reflet de la baie vitrée de l'entrée. C'était un grand espace, d'où les élèves regardaient la neige tomber, avec une expression mi figue mi raisin sur le visage. Cassiopea essayait de tout enregistrer, des vêtements des élèves à la structure des bâtiments en passant par les plantes vertes qui décoraient l'entrée. Le jeune homme qui l'aidait attendait patiemment, guignant vers elle de temps en temps, elle le sentait. Elle était soulagée d'avoir réussi à se faire comprendre, son japonais plus qu'incertain était peut-être un peu trop enrobé du langage courtois. Elle n'en savait rien, tout ce qu'elle espérait c'était de ne pas passer pour une prétentieuse ni pour une idiote dans le domaine du possible.

Le jeune homme s'échina à lui montrer où se trouvaient les salles administratives, qui malheureusement étaient fermées. Quelle malchance, qu'allait-elle faire en attendant?
De plus, elle se rendit compte qu'elle grelottait. Effectivement, son petit pull et ses cheveux étaient humides à cause de la neige fondue et de bruine. Dire qu'elle avait un manteau... Bien au chaud dans sa valise! Quelle idiote elle faisait parfois...
Peut-être commençait-elle a bleuir, ou bien claquait-elle des dents sans l'entendre, mais le jeune homme alla lui chercher un thé chaud dans une machine. Cette personne était très attentionnée!
La jeune fille se confondit en remerciement et bu en se brulant la gorge. Le verre lui réchauffait les mains, et elle sentit le liquide passer dans son corps. Elle allait bien mieux tout à coup.
Elle continua à siroter le thé dont elle commençait à sentir le goût et dont les vapeurs lui réchauffaient le bout du nez.


-Si je peux t’aider dis le moi… ou bien si tu as des questions… en tout cas, je te souhaite la bienvenue à Shimizu.

Pour la première fois de la journée, la jeune fille sourit. Peut-être cela était-il dû au thé, ou bien à ce jeune homme très serviable, elle n'en savait rien. Son esprit galopait, elle voulait poser les questions les plus importantes, sans trop importuner la gentillesse de son hôte de fortune. Ce dernier jetait quelques regards sur ses affaires, et elle remarqua que ses yeux s'étaient arrêtés sur un des multiples graffitis qui ornaient ses sacs. Elle suivit son regard et trouva la petite broderie en forme de drapeau italien qu'elle avait elle-même tissé dans son enfance pendant une de ses lubies artistiques. Cela faisait vraiment longtemps qu'elle avait ce sac... Oh, mais!

-Oh je suis confuse! Je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Cassiopea. Je suis à la fois élève et professeur ici. Enfin, non... j'ai la possibilité d'organiser un cours en option en groupes réduits ici tout en suivant les cours.

Elle ne savait pas vraiment comment se qualifier. Artiste en mal d'inspi? Fille dérangée? Ehm... Elle tapota du bout des doigts sur son verre en plastique avant d'ajouter comme pour elle-même:

Je me demande comment est-ce qu'on fait pour s'installer ici... Pourrais-tu m'indiquer où aller? reprit-elle à voix haute.

Une multitude de questions fourmillaient dans sa tête, mais tout se mélangeait et aucune de ressortait de manière précise. Si elle ne se montrait pas irréprochable, elle serait grillée.
Elle voulait aussi demander au jeune homme quel était son nom, s'il était élève ici, demander si les gens étaient gentils... Il était son seul lien de communication avec le reste de l'école, et bien qu'elle ne voulait pas le déranger, elle ne voulait pas le quitter. Mais le pauvre ne pourrait pas rester éternellement à l'aider, et se serait abuser de son hospitalité. Et puis elle ne devait pas avoir de béquille! Mais une aide ne serait pas de refus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome to a new life! [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome to a new life! [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Kristina Pimenova ? life is beautiful [LIBRE]
» [LIBRE] la vie d'un no-life
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: