AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inci Nicholls

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, partout et nul part ~
Date d'inscription : 17/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Mer 20 Juin - 22:38

Mais qu'est-ce-qu'elle pouvait être stupide! Qu'est-ce-que lui avait prit de faire ça? Elle n'était pas à l'université, si elle ne se présentait pas aux cours ou quoique se soit c'était une sanction qui l'attendait et rien d'autre! Mais comme d'habitude notre jeune demoiselle avait décider de n'en faire qu'à sa tête et en plus de ça dés son premier jour dans cette école. Bonjour la réputation. Pour vous faire un bref résumé, c'était pendant un cours de psychologie si elle se souvenait bien. Les cours avaient à peine commencés que déjà elle s'ennuyait. Tout ce qui sortait de la bouche de ce professeur, elle le connaissait déjà. En plus de ça, la manière dont il présentait les choses l'agaçait. Cet homme qui se tenait devant l'auditoire ne faisait preuve d'aucune motivation. Il était lent, elle irait même jusqu'à dire qu'il était mou. "Comment des personnes comme celle-ci pouvaient se faire embaucher?" s'était-elle demander. Après quelques minutes, elle avait rangé ses affaires et s'apprêtait à sortir de la pièce mais le professeur eut la judicieuse idée de l’interpeller. Il lui avait demandé:

- Alors comme ça mademoiselle...hum..Nicholls, vous sortez du cours avant même qu'il ne soit terminé? C'est votre premier jour, vous commencez mal!

Et comme elle avait la langue bien pendue, elle avait répliqué le plus naturellement du monde.

- Freud à dit; L'homme énergique et qui réussit, c'est celui qui parvient à transformer en réalités les fantaisies du désir. Et mon désir en ce moment ce de partir de ce cours que vous rendez absolument inintéressant. Au revoir.

Convocation chez le directeur et au final elle se retrouvait ici, dans cette maudite salle pour insolence et pour avoir sécher une partie du cours. Inci soupira. Elle avait beaucoup de mal à ce retenir avec les gens qu'elle ne supportait pas. Mais en même temps il lui avait tendu une si belle perche en essayant de faire le malin. Bon la prochaine fois, elle s'abstiendrait. Elle scruta la salle, il y avait beaucoup de monde ce qui l'étonna un peu. D'habitude, les salle de retenues n'étaient pas si remplies, peut-être était l'excitation de l'été qui approchait. Enfin, elle se replongea dans les devoirs (forcés) qu'on lui avait donnés. Fabuleux, écrire une sorte de récit sur le respect était fabuleux! Mais, déjà, la première question aurait dû être; Comment peut-on être respectueux face à un professeur incompétent?

Alors qu'elle était de s'énervé toute seule à sa table, l'homme qui était censé, oui censé. Parce que Monsieur était tranquillement entrain de lire un magazine les pieds sur la table. Donc, l'homme qui les surveillait, grommela tout en regardant dans sa direction. Inci le fixa puis baissa les yeux. Autant ne pas se faire remarqué ici, une heure lui suffisait amplement. D'ailleurs, ce n'était pas beaucoup pour ce qu'elle avait fait, peut-être avaient-ils été plus souple car elle était nouvelle ici?


Dernière édition par Inci Nicholls le Mar 26 Juin - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukasa Domyoji
Fils de l'empereur
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Isolé de ce monde.
Emploi : Fils de l'empereur.
Loisirs : Lire mes tomes.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Age: 18
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Ma solitude

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Mar 26 Juin - 21:20

Après avoir fait sa rentrée, le jeune homme fut absent pendant deux longues semaines. Il fallait dire que la flemme et l'ennuie avait prit le dessus sur lui. Son premier jour de classe fut... Intéressant, certes. Mais pas au point de lui donner l'envie de venir régulièrement en cours. Surtout quand on savait que celui-ci considérer le lycée Shimizu comme un vulgaire passe temps. Aujourd'hui, Tsukasa faisait son come back ! Mais pour combien de temps ? Dieu seul le savait... Descendant de sa voiture blanche qui était suivi de très près par deux autres voitures noirs, le solitaire descendait devant les portes du lycée. Comme lors de sa rentrée, lisant avec attention son tome, il attendait que ses dix gardes se mettent en rangs de deux, face à face. Une fois cela de fait, sa veste volant au vent, le jeune fan de manga pénétrait son lycée, suivi de deux de ses gardes. Une longue veste blanche flottante, accompagné de son garde du corps, bouquinant son manga tout en se dirigeant vers sa salle de cours, bousculant dans les couloirs avec arrogance les personnes qui se trouvaient sur son passage. Devant la porte, Domyoji ne prenait même pas la peine de frapper. L'un de ses gardes du corps s'en chargea. Une fois la porte ouverte, ils pénétraient la salle de classe et ils se penchaient en avant l'un se trouvant à droite face à l'autre qui se trouvait à gauche. Avec élégance, arrogance et bien évidemment, d'un air puissant, le jeune riche passait entre ses deux gardes tout en lisant avec attention son manga.

Un simple geste de la main droite de sa part et les deux gardes disparurent à la seconde, fermant la porte avec délicatesse. Après quoi, un silence régna. Sans se soucier des autres élèves qui chuchotaient tout en l'observant avec attention, le jeune homme tournait une dernière fois sa page de tome. Prenant tout son temps, il finissait par ranger son livre dans sa poche arrière. Regardant le professeur qui le regardait d'un air ahuri, le jeune riche affichait sur son visage un petit sourire sympathique et accueillant afin d'amadouer son enseignant, comme il avait l'habitude de faire avec tout le monde. Les mains dans les poches, le fan de manga se dirigeait par la suite en direction du premier rang. Hélas pour le brun, le professeur n'était pas dupe. L'interpellant, le jeune lycéen s'arrêta net. Il l'avait arrêtait dans son élan. Le solitaire regardait droit dans le vide et perdu dans le vide, il écouta son enseignant qui lui faisait un petit topo habituel. Vous savez bien ? Les phrases que disent tous les professeurs...


-" Hola hola ! Monsieur Tsukasa. Ce n'est pas comme ça que ça se passe ici. Avez-vous un justificatif pour toutes ces absences ? "
-" ... "
Les élèves le fixaient tous, attendant une réponse de sa part. Pendant quelques secondes, un silence régnait. Lorsqu'on faisait bien attention, on pouvait même entendre très nettement la respiration tapageur de l'enseignant qui sifflait dans les oreilles du fils de l'empereur. Le regard perdu dans le vide, le lycéen semblait songeur. Il réfléchissait à une réponse convenable et simple, sans pour autant se justifier. Mais qui peut échapper à un professeur aussi hautain ? Il semblait être le genre de personnes qui aiment légèrement profiter de son pouvoir. « Ce n'est pas parce que tu es riche, que tu peux faire ce que tu veux. » Le message était très clair. Une pointe de jalousie ? N'était-ce pas un mauvais défaut ? Parce que le règlement de ce bahut était en sa faveur, il se pensait supérieur. Amusant... Savait-il qu'à tout moment, il pouvait finir au chômage celui-là ? Un simple coup de fil du jeune homme et hop ! Plus de professeur de psychologie. A vrai dire, chaque enseignant risquait leur vie lorsque Tsukasa se trouvait dans leur salle de cours. Enfin, le jeune homme se contenta de se retourner avec lenteur. Se dirigeant vers l'adulte dans un premier temps, le fils de l'empereur finissait par lâcher un simple petit sourire en guise de réponse avant de quitter le cours à pas lent, rejoignant ses gardes qui l'attendaient devant la porte.

Les couloirs et les salles de cours se ressemblaient tous. Justifier ses absences, lui ? La blague... Quelqu'un s'en chargera probablement pour lui. Main droite dans la poche, main gauche maintenant son tome, il traînait dans les couloirs sans trop savoir où il allait. Par moment, il regardait à travers les portes entrouvertes histoires de voir s'il trouverait un lieu calme et sans bruit. Il avait beau le faire souvent, Domyoji n'était pas à l'aise lorsqu'il lisait debout. Il préférait cent fois mieux lire assit. Soudainement, il arrivait dans une salle de cours plutôt calme. Pas de bruits, ni rire, ni cris, ni chuchotements... Parfait ! Quel était ce cours ? S'arrêtant devant la porte entrouverte, l'un de ses gardes frappa à la porte avant de rentrer et de faire exactement la même mise en scène que précédemment. L'enseignant qui avait les pieds sur la table se leva et il commença à hausser le temps. « Que faites-vous ici ? C'est la salle de retenue, allé dehors ! » Tsu ne prêtait aucune attention à son égard. Il scrutait la salle de ses petits yeux tout pétillants. Au moment ou le surveillant allait poser la main sur le lycéen, l'un dès gardes s'interposa, attrapant fermement le poignet. « Ne touchez pas le fils de l'empereur ! » La tension semblait palpable. Comme pour casser l'ambiance, le jeune riche prenait la parole pointant du doigt une place qui semblait libre.


-" Puis-je m'installer ici ? J'aime cette salle. "

N'attendant pas la réponse, il s'installa à proximité d'une jeune femme relativement belle. Un simple petit sourire en coin, accompagné à ça, un regard de pur beaux gosse avant de s'asseoir avec délicatesse. Tsukasa prit grand soin de soulever sa longue veste blanche avant se poser ses fesses sur le siège. Croisant ses jambes sur le côté de la table, le jeune brun continuait sa lecture comme si de rien était. Une nouvelle fois encore, il semblait venir d'un autre monde. Des regards se posaient sur lui, comme s'il était un extraterrestre. Le temps semblait s'arrêter au moment même ou il avait prononcé ses tout premiers mot dans cette salle de retenues. Ses gardes le saluaient en se penchant vers l'avant, puis ils disparaissaient silencieusement. Imitant l'enseignant, Tsukasa posait ses pieds sur la table, feuilletant son manga sans prêter attention à ce qui se passait dans cette salle. Les autres élèves collées le fixaient avant stupeur... Sauf une lycéenne. Elle semblait... Différente des autres. Était-ce dut à sa beauté ? Ou tout simplement à son regard. Domyoji ne saurait le dire. Stoppant un cours laps de temps sa lecture, à travers ses petites mèches qui passaient devant ses yeux, le jeune riche regardait la jeune femme qui se trouvait à ses côtés d'un air presque mystérieux.


-" ... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8583-tsukasa-domyoji-termine
Inci Nicholls

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, partout et nul part ~
Date d'inscription : 17/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Mar 26 Juin - 23:27

L'entrée fracassante du jeune homme dans la salle surprit quelque peu Inci. Quel boucan il faisait avec tout ses "chiens-"chiens" autour de lui. Si elle avait bien comprit, il était le fils du dirigeant de ce pays? Que faisait-il dans une petite ville comme celle-ci et plus particulièrement dans ce lycée. Il était simple pourtant, pas très luxueux, ce n'était même pas une école privée d'ailleurs. Elle haussa les épaules sans ce poser plus de questions et se remit au travail. Qu'est ce que ce devoir était ennuyeux. En plus de ça il était plutôt compliqué, tout ces mots qu'elle ne comprenait pas. Certes elle avait de bonnes bases en japonais, mais certaines choses lui échappaient encore. Inci soupira, elle regarda la pendule, encore 45 minutes et c'était terminé.
Pour en revenir au jeune homme, celui-ci s'installa à ses côtés, elle s'en fichait un peu. Ce qui l'agaçait un peu c'était le fait que celui-ci s'installe dans cette salle alors qu'il n'avait rien à y faire. Depuis quand les gens venaient en salle de retenues par plaisir? Elle secoua la tête, les riches devaient avoir certaines lubies qu'elle ne comprenait pas. Inci leva à nouveau la tête. Tout le monde autour d'elle fixait sa table ou plutôt l'être un peu arrogant qui était posté à côté d'elle. Elle jeta un coup d'oeil rapide. Les pieds sur la table, un sourire resplendissant et une expression qui disait "Regarde comme je suis beau, je te plais non?" sur le visage. C'était l’archétype de la personne prétentieuse, mais Inci n'allait pas porter un jugement attife sur une personne dont elle ne savait rien. Elle décida de faire abstraction du fauteur de troubles et de Vraiment ce remettre a travail.

Inci avait terminé. Plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé d'ailleurs. Elle était assez fière d'elle, se trouvant plutôt intelligente sur ce coup. Elle posa un coude sur le table et sa tête dans sa main. Elle se sentait observé depuis un long moment déjà. Etait-ce le regard des autres ou le jeune homme qui l'a fixait, elle voulait en avoir le coeur net. Elle le rearda discrètement du coin des yeux. C'était lui, avec ses vêtements de marques et ses cheveux bien coiffés, qui l'a regardait d'un air plutôt étrange, comme s'il était étonné qu'elle ne porte pas plus d'attention à son égard. Qu'est-ce-qu'il croyait? Qu'elle allait tomber à ses pieds à cause des yeux doux qu'il lui avait fait plus tôt. Ah et le passage de sa main dans ses cheveux c'était le comble, un tombeur apparemment. Inci sourit un peu. Il y avait quelques phénomènes ici et celui-là en faisait partie. Tout de même gênée par son regard insistant elle lui demanda sans le regarder.

- Pourquoi le fiston de l’empereur me regarde-t-il comme ça?

Rictus aux coins des lèvres, elle était un peu sarcastique lorsqu'elle l'appelait de cette manière. Mais bon, il fallait bien qu'il sache que c'était à lui qu'elle parlait. C'était peut-être un peu trop direct et moqueur pour un premier échange de mots mais bon, il l'avait cherché aussi. Inci se braquait vite face à des gens de ce genre car leur regard insistants l'a gênait particulièrement. Et puis, il ne lui avait pas vraiment fait bonne impression. Sa posture, la manière dont il s'était adressé au professeur, non, bien trop arrogant. Enfin, il avait probablement des bons côtés, mais pour le moment, il n'en avait montré aucun. Regardant toujours devant elle, elle entremêla ses doigts en attendant la réponse du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukasa Domyoji
Fils de l'empereur
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Isolé de ce monde.
Emploi : Fils de l'empereur.
Loisirs : Lire mes tomes.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Age: 18
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Ma solitude

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Mer 27 Juin - 1:25

Plutôt froide et directe cette lycéenne ! Alors que le jeune riche allait reprendre sa lecture tranquillement, la jeune femme qui se trouvait à sa gauche s'était adressé à lui. Un ton autoritaire, aucune inquiétude dans la voix... Elle semblait sur d'elle. Ses yeux étaient attirants. Attirants dans le sens ou ses pupilles étaient faits d'un noir ténèbres. Si froid et si sombre, cela mettait bien en valeur sa peau limite pâle. Physiquement, elle était pas mal. Elle n'avait rien de comparable à Makino. A vrai dire, elle était tout le contraire. Elle avait une présence si... Différente des autres. Cela dit, le fils de l'empereur avait remarqué sa façon de répondre. A en juger par le ton qu'elle avait employé, elle ne devait pas trop l'aimer. Qu'avait-il fait ? Était-ce encore de la jalousie ? Bah ! Il ne fallait pas trente-six raisons pour détester un riche. « ... Le fiston de l'empereur... » Le prince ne saurait l'expliquer, mais la manière dont elle l'a dit l'avait marqué. Donc la raison de ce ton si hautain, n'était qu'une question d'argent ? Dommage... Tsukasa n'avait pourtant rien contre elle. Sans le savoir encore, son arrogance était une vraie source de problème...

D'un oeil observateur, le solitaire la regardait de haut en bas. Sur sa table, le jeune homme avait jeté un petit coup d'oeil sur sa copie. Pour une étrangère, elle s'en sortait plutôt bien ! Intelligente en plus ? Elle faisait plus penser à une bourgeoise inaccessible qu'à une simple lycéenne. Elle avait des manières de nobles. Du moins, c'était ce qu'il pensait comprendre rien qu'à cette phrase. Esquissant un petit sourire en coin, le jeune riche tourna la page de son tome. Le fan de manga redressait son col. Celui-ci vint le caresser au niveau des joues. Le solitaire la regarda une dernière fois avec attention, regardant chaque détail minutieux. Détournant sa tête vers la droite, derrière son col blanc, le prince dissimula un petit sourire malicieux. * Amusant. * Le caractère de cette lycéenne était difficile à cerner. Une sorte d'équation à résoudre, qui n'a probablement jamais été résolu. Sa solidité et sa froideur laissait penser d'elle qu'elle deviendrait une femme forte ! Du moins, si ce n'était pas encore le cas. Prenant tout son temps, il mit quelques secondes avant de lui répondre d'une voix simple et neutre...


-" Excuse moi. "

En réalité, il y avait bien une raison à cela. Domyoji aimait regarder les belles choses. Et cette lycéenne était une belle oeuvre à contempler. Pourquoi ne lui avait-il pas tout simplement dit ? Probablement parce qu'elle ne l'aurait pas cru. Après de longues minutes le jeune homme termina son tome. Retirant ses jambes de la table, le fan de manga passait ses doigts sur ses cheveux afin de redresser ses mèches. Baillant, il mit son poing droit devant sa bouche mettant en valeur sa bague luxueuse. Agissant avant que l'ennuie ne l'emporte, munit d'une simple feuille et d'un crayon à papier, Tsukasa s'était mis à dessiner l'adulte en face de lui qui semblait être le surveillant. Dans sa feuille, il ressemblait plus à un poulet un peu trop engraissé. Le jeune homme n'aimait pas seulement les mangas, il adorait aussi dessiner. Le dessin était une passion pour lui. Ce n'était pas un vulgaire passe-temps, c'était bien plus que ça pour lui. C'était les seuls moments ou le prince souriait pour de vrai. A ces instants, le fan de manga ne souriait pas pour paraitre, le solitaire souriait parce qu'il aimait ça.

Enfin, ces impressions sur le lycée n'avait pas changé. Toujours aussi lassant et sans intérêt. Ce lycée n'allait peut-être pas être assez excitant et distrayant pour en fait un véritable passe temps. Ce qu'il manquait ici ? Un grain de folie, quelque chose de nouveau, une chose qui pourrait être intéressante... Une chose qui pourrait l'impressionner ! Étrange façon de penser pour quelqu'un qui aimait le silence. Trop de silence tuait le silence. Une fois son dessin terminé, le jeune brun levait sa main droite vers le plafond, tandis que sa main gauche se trouvait dans sa poche. Il avait beau être humble, le jeune homme n'en restait pas moins un riche. Il aimait qu'on le distrayait. Le surveillant l'autorisa à prendre la parole. Bien sur, il s'apprêtait à faire quelque chose d'assez intriguant. Faire les choses à l'instinct, dire les choses directement. Le jeune homme mit un certain temps, avant de prononcer ces mots qui allaient une nouvelle fois, attirer tous les regards sur lui. D'un ton presque calme et serein, le brun laissait ses pupilles pétillants briller de mille feux et ses lèvres installer un silence de mort, marquant ainsi le début de sa légende dans son nouveau bahut...


-" Je veux un duel contre vous. "


Dernière édition par Tsukasa Domyoji le Sam 30 Juin - 5:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8583-tsukasa-domyoji-termine
Inci Nicholls

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, partout et nul part ~
Date d'inscription : 17/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Mer 27 Juin - 20:14

Il s'était excusé, peut-être que ce n'était pas sincère, elle n'en avait aucunes idées, mais au moins, il l'avait fait. Elle soupira. Il continuait tout de même à la regarder. Qu'est-ce-qu'il pouvait bien avoir à regarder et surtout à quoi était-il en train de penser en la regardant? Elle se frotta l'épaule, les joues un peu trop rouges. Elle ne supportait pas les contactes avec les inconnus et maintenant c'était aussi les regards trop insistants? Elle leva les yeux en l'air se trouvant complètement ridicule. Dés fois, elle avait envie de partir loin de tout ça. Loin des gens, des émotions, de la gêne, de tout en fait. Ne plus rien ressentir, comme une simple gouttes d'eau. Oui la comparaison est peut-être étrange mais c'est tellement vrai. Elle coule doucement inconsciente du monde qui l'entoure, flâne sans se soucier de quoique ce soit. Inci aimerait pouvoir faire la même chose mais ce n'est pas possible car toutes ces choses dont elle se soucies, elle n'arrivera sans doute jamais à ce les retirer de la tête. Le regard dans le vide à présent, elle avait l'impression d'être seule dans la pièce. Plus aucun bruit, elle n'entendait plus que son souffle. Oui, souvent, ses pensées l'emportaient loin, très loin.

Il rompu le silence apaisant de la pièce ce qui l'a fit grimacer. Un duel? Contre le surveillant? Il avait perdu la tête. Ils étaient en salle de retenue ici pas sur un ring de boxe. Que cherchait-il à faire? Son intéressant? A nouveau, toute la classe portait son attention sur le fauteur de troubles même Inci. Elle fronça un peu les sourcils. Plus l'heure avançait, plus le jeune homme l'agaçait. Les riches sont bizarres, elle l'avait toujours dit mais lui, il battait tous les records. S'il continuait comme ça, il allait tous les faire punir encore une fois. Elle se posa contre le dossier de sa chaise et croisa les bras en le fixant intensément. Il devait être content que tout le monde le regarde comme ça.

- Un duel? Mais tes chiens-chiens vont rappliquer s'il ose te toucher non?

Chahut dans la salle. Non elle ne le détestait pas ou quoi que ce soit mais il perturbait le cours par pur égoïsme elle en était sûr. N'a-t-il à aucun moment pensé que des gens essayaient de travailler pour sortir à l'heure de ce "cours supplémentaire"? Le jeune homme ne pensait qu'à sa petite personne. Non, elle ne le détestait pas je vous dis, c'est juste que ses agissements actuels l'agaçait. Inci tapota la chaise qui se trouvait à sa droite un faux sourire sur le visage.

- Vu ton expression, j'ai bien l'impression que personne ne t'a jamais tenu tête. Rassied toi au lieu de faire le malin. Ce n'est pas parce que tu fais partis d'un rang social plus élevé que le notre que tu dois te comporter de la sorte. Tu dois un minimum de respect aux professeurs, nous ne sommes pas dans une salle de jeux.

Elle le regardait avec ses grand yeux sombres. Son visage n'affichait pas une once de méchanceté, elle n'avait pas l'impression de l'avoir été d'ailleurs, méchante. Elle lui avait simplement expliqué..la vie..en quelque sorte. Le surveillant regardait le jeune fille en souriant. Inci avait dû le sauver d'une humiliation certaine, elle s'en fichait bien, tout ce qui l'importait, c'était que sa retenue reprenne son cours normal, que l'heure passe, qu'elle puisse partir à temps de cette punition interminable. Inci regrettait amèrement d'avoir sécher la fin de son cours et d'avoir été isolante à présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukasa Domyoji
Fils de l'empereur
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Isolé de ce monde.
Emploi : Fils de l'empereur.
Loisirs : Lire mes tomes.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Age: 18
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Ma solitude

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Sam 30 Juin - 17:39

Wouw ! Cette jeune lycéenne avait un sacré caractère. Le jeune homme l'aurait bien coupé la parole mais, elle ne lui laissait pas le temps d'en placer une. Sacré tempérament... Le jeune riche ne lui répondait pas. Celui-ci se contentait de la regarder du coin de l’œil, d'un air supérieur, attendant patiemment que celle-ci terminait son speech. Par la suite, un simple petit sourire en coin en guise de réponse, avant de fixer fermement le surveillant qui semblait choquer par cette proposition. Quelques murmures raisonnaient créant ainsi une sorte de brouhaha. Un silence régna. Debout devant sa table, le solitaire attendait la réponse de celui-ci. L'enseignant tapa sur sa table afin de faire taire toutes ses pipelettes. Dans un premier temps, le surveillant refusait. Quoi de plus normal, aucun professeur n'aurait accepté cela. Celui-ci n'avait même pas attendu de savoir quel sorte de duel il était question. La réponse fut presque immédiate. Le futur héritier et futur visage Japon pouvait être très orgueilleux par moment. De plus, si le solitaire désirait une chose, il allait être très difficile de le lui refuser. C'était ce que l'adulte, qui se trouvait être l'enseignant de cette salle allait découvrir.

-" Nous ne sommes pas en cours de récréation, jeune Domyoji. Rasseyez vous. "
-" Rassurez-vous. Mes gardes ne sont plus en ces lieux. Quant au duel, je vous propose... "

Encore une fois, le prince ignorait complètement les propos qu'on lui faisait. L'arrogance encore une fois ? Le fait d'avoir l'habitude d'avoir tout ce qu'il voulait, sans même avoir besoin d'ouvrir la bouche était resté en lui. Le fan de manga ne le faisait pas vraiment exprès, c'était une simple question d'habitude. Quoi qu'il en soit, les lycéens de cette salle restaient suspendus à ses lèvres, attendant avec impatience le duel auquel Domyoji faisait allusion. Vu le ton et la manière dont-il l'avait dit, certains devaient certainement se faire des films en pensant à un combat de boxe, à un street fight, à un bras de fer ou autre... Et pourtant, le duel était tout autre. Fouillant à l’intérieur de sa longue veste blanche, le fils du symbole du Japon sortait un paquet de carte. S'amusant à mélanger ses cartes à toutes vitesses devant ses sujets, tel un magicien Domyoji regarda l'adulte à travers ses mèches qui passaient devant ses yeux pétillants. Le col de sa veste frôlait ses joues. D'une voix calme, cassant le silence Tsukasa prononça...


-" Une simple partie de poker, en deux manches victorieuses. Si je gagne, nous sortons cinq minutes avant la fin de l'heure. Si je perds, je m'engage à faire en sorte que vous aillez une augmentation. Et bien évidemment... Si vous refusez, je ferais en sorte que vous vous retrouvez sans emploi. Qu'en pensez-vous ? Monsieur le surveillant. "

Habituellement, le solitaire ne parlait pas beaucoup. Mais lorsque l'envie d'ouvrir sa bouge lui venait, cela ne présageait rien de bon. La preuve, vous ne vous y attendez pas à celle-là, n'est-ce pas ? Voici la face caché de Tsukasa. Les nobles faisaient tout et n'importe quoi pour parvenir à leur fin. Tsu ne faisait pas exception à la règle. Le solitaire voulait du divertissement. Pour y parvenir, le jeune brun serait près à avoir recourt à la menace. Bien sur si l'adulte refusait, le jeune riche n'aurait probablement pas exécuté ses menaces. A vrai dire, tout dépendait de son humeur. Le jeune riche semblait être sur de lui. En réalité pour le nouveau lycéen, qu'il gagnait ou qu'il perdait n'avait aucune importance. Tout ce que Domyoji désirait, c'était de faire passer le temps. Bien évidemment, la victoire serait la meilleure des options. L'adulte semblait terrorisé. Après tout, le lycéen qui se trouvait en face de lui était le fils de l'empereur ! Virer un simple professeur inconnu du monde entier était sans importance. Qui se soucierait de cela ?

Bien évidemment, l'enseignant n'eut d'autre choix que d'accepter même si celui-ci semblait hésiter. Après avoir entendu sa réponse, Tsuksa baissa la tête laissant ses mèches camoufler ses yeux. N'affichait plus aucun sourire. Mélangeant ses cartes, l'héritier les posa ensuite sur la table et il se rassit croisant ses jambes. A l'aide de ses deux doigts, le prince piocha la première carte qui se trouvait au sommet du paquet. « Joker » murmura t-il tout spécialement pour la fille qui se trouvait à côté de lui. Dévoilant sa carte au professeur, esquissant un large sourire sournois comparable au Joker dessiné sur la carte, montrant un regard remplit de fougue et limite hargneux, Tsu montra la carte pioché qui était effectivement un joker. Un silence régna. Pour lui, le degré d'intensité avait augmenté d'un cran. Bien sur, certain allait l'accusé de tricherie si jamais il gagnait. C'est pourquoi le jeune riche eut une idée. Reposant la carte sur le paquet, il donna le paquet à la jeune lycéenne au caractère foudroyant ! Sans même déposer le regard dans sa direction, fixant le professeur qui approchait sa chaise devant la table de Domyoji, le prince lui ordonna d'un ton neutre avec une pointe d'arrogance...


-" Mélanges les cartes. Je sens qu'on va bien s'amuser. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8583-tsukasa-domyoji-termine
Inci Nicholls

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, partout et nul part ~
Date d'inscription : 17/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Dim 1 Juil - 17:42

Inci sourit. Il l'avait complètement ignorée, il lui tenait tête. Enfin quelqu'un qui avait un peu de personnalité, enfin quelqu'un qui ne s'écrasait pas comme une mouche sous ses paroles presque cassantes. Les gens qui l'a connaissaient avaient compris qu'il valait mieux se taire lorsqu'elle n'était pas du même avis qu'eux et ça l'ennuyait profondément. Lui, là, le mec bien fringué, les cheveux bien coiffés, les gardes du corps aux fesses, lui, il avait décidé de ne pas faire comme les autres. Il se foutait presque d'elle le salaud. Son petit sourire plut beaucoup à Inci. Enfin une personne intéressante. C'était comme si elle n'avait rien dit, il avait continué son petit speech. Tous l'écoutaient fasciné. Inci émit un petit rire, ce n'était pas de l'arrogance chez lui, c'était plus profond, bien plus, comment dire ça, attirant. Elle serra les poings, elle avait hâte de voir ce qui allait se passer ensuite. Cette retenue s'annonçait bien moins ennuyeuse que prévu, elle s'annonçait même très récréative. Tous avaient arrêté de travailler, elle secoua la tête, il était très fort celui-là. Il était comme un comédien sur une scène et les élèves étaient le public, un public comme fasciné ou surpris, elle ne savait pas trop en fait.

Le duel qu'il avait proposé au professeur n'était autre qu'une simple partie de carte, du poker. Inci secoua la tête, vraiment trop imprévisible. Il exposait ses désirs s'il gagnait. 5 minutes de moins? Mais, il ne faisait absolument pas partit du cours? De quoi se mêlait-il? Bon, ça l'arrangeait bien, elle avait tout terminé, mais était-il aussi fort aux cartes que beau parleur? Inci ne pu répondre à cette interrogation, au final elle s'en fichait bien de le savoir ou pas. Le jeune garçon lui donna les cartes et lui ordonna de les mélanger. Elle regarda le paquet en haussant un sourcil. Alors c'était comme ça. Inci leva la tête vers le bureau ou le garçon se tenait à côté du professeur. Elle posa le paquet sur la table et ne prit qu'une carte dans sa main. Elle l'a déchira lentement histoire que le jeune homme ne loupe pas une miette de la scène. Elle n prit une seconde puis une troisième. C'était devenu comme mécanique, elle ne réfléchissait plus, elle le faisait le regard vide en gardant son petit sourire provocateur.

Il n'avait pas bouger, elle avait terminé. Qu'allait-il faire à présent? Il n'avait plus de cartes, il se retrouvait devant tout ce monde sans rien. Peut-être que les gens allait la détester parce que peut-être qu'ils auraient pu finir plus tôt mais elle s'en fichait. Tout ce qu'elle attendait c'était la réaction du garçon. Le professeur se leva et commença à lui crier dessus. Ce pauvre homme craignait de perdre son emplois. Elle secoua la t^te en signe de désapprobation.

- Esprit faible... lui lança-t-elle

Le professeur se tut et se rassit avant de commencer à écrire quelque chose dans son cahier. Inci allait prendre cher, elle le savait, mais bon, au moins, elle s'amusait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukasa Domyoji
Fils de l'empereur
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Isolé de ce monde.
Emploi : Fils de l'empereur.
Loisirs : Lire mes tomes.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Age: 18
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Ma solitude

MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   Jeu 5 Juil - 16:49

Intéressant ! Cette fois c'était clair. Ce n'était pas une impression, cette jeune lycéenne était différente de tous ceux qu'il avait rencontré auparavant. Elle avait déchiré toutes ses cartes avec délicatesse et avec une pointe de sadisme. Étrange ! Ne voulait-elle pas quitter cette salle ? Ou était-ce seulement pour enquiquiner le jeune riche ? Peut-être n'avait-elle pas apprécié le fait de recevoir un ordre venant d'une classe supérieur ? Que de mystère... D'un certain sens, elle était similaire au prince. C'était peut-être pour cette raison que Tsukasa semblait plus ou moins l'apprécier. De plus, elle avait du cran ! La façon dont elle a parlé à l'enseignant... On aurait dit une fille d'une classe supérieur, pendant un court moment. Le professeur était en train de noter un mot sur son cahier. Le jeune lycéen regardait du coin de l'oeil sur cette feuille. « Mademoiselle Inci Nicholls. » C'était donc son nom. Ça n'avait rien de japonais. Domyoji posa avec lenteur la paume de sa main sur celle du professeur afin de l'arrêter. Il prenait le cahier du professeur et avec lenteur, il déchira une page, celle ou il y avait probablement la sentence de cette chère Inci. Avec lenteur, regardant droit dans les yeux la lycéenne, il déchira bout à bout cette page avant d'envoyer ses bouts de papier en l'air. Les bouts de papier s'éparpilla au-dessus de la tête des deux lycéens.

-" Oublions ce stupide pari. "


N'étant ps mécontent des actes de la jeune lycéenne, comme pour l'imiter le prince tendit son bras vers la table de sa camarade et il se saisit de sa copie. Inci voulait jouer dans la cours des grands ? Soit. Elle allait très vite comprendre qu'on ne rivalisait pas avec le futur symbole du Japon. Elle semblait y avoir mis du coeur dans ce devoir. Sans même lui laisser le temps de répliquer, le jeune homme déchira par la suite la copie d'Inci. Toujours en la regardant droit dans les yeux, le fils de l'empereur découpait bout à bout sa copie. Son devoir était devenu irrécupérable. La pauvre... Agir ainsi était peut-être un peu trop abusif de sa part... Mais Domyoji s'en foutait royalement. Il était le genre de personnes qui agissaient à l'instinct. Le jeune brun ne se souciait guère de l'avenir, seul l'instant présent compte. Et d'ailleurs, en parlant de l'instant présent... Qu'allait-elle faire ? Le frapper ? L'insulter ? Sachant qui il était, une personne normale se serait abstenu jusqu'à ce que le jeune homme s'en aille. Mais Inci Nicholls n'était pas une personne normale, elle était « différente ».

Comme si cela l'amusait, se levant avec lenteur, Tsukasa se dirigea vers la jeune lycéenne avec les mains dans les poches. Pourquoi faisait-il cela ? Probablement pour la mettre à bout. Bien qu'il aimait contrôler les émotions des gens, le jeune brun n'avait pas vraiment l'intention de contrôler ses émotions, ce n'était pas le but. A la base, le fan de manga voulait simplement faire passer le temps, avoir un divertissement. Cette lycéenne là, venait de tout casser. Il fallait bien lui rendre la monnaie de sa pièce, n'est-ce-pas ? C'était exactement ce qu'il était en train de faire. Bon, il était vrai que ses cartes n'avaient pas autant de valeur que son devoir. Après tout, riche comme il était, Tsu n'aurait aucun mal à se procurer d'autres cartes. Ce n'était pas comme s'il y tenait à ce paquet. Il n'y avait plus de chahut. Regardant sa camarade d'un air provocateur, le jeune brun inclinait légèrement la tête vers la droite. D'un air hautain, le prince semblait de bonne humeur...


-" Et maintenant ? "


Instant de doute ? Palpitations ? Rythme cardiaque qui s'accélère ? Le jeune fan de mangas ne ressentait pas ces choses-là. Était-ce pareil pour elle ? Elle qui le fixait droit dans les yeux, comme si elle était du même niveau social ? Comme si l'atmosphère n'était pas assez pesante, le futur symbole du Japon en avait rajouté en se levant. Le prince fit seulement quelques pas et il se trouva nez à nez avec Inci. Un petit sourire provocateur en coin. Face à face avec un spécimen, on avait l'impression que ces deux lycéens étaient des étoiles qui avaient atterrit sur terre. Plus précisément, ces deux étoiles s'étaient retrouvées sur ce lycée, dans cette même salle. Un silence d'or ! A croire que le respect se résumer en trois mots : Inci et Tsukasa. D'après l'horloge de cette salle, il restait moins de dix minutes. En quelques minutes, il pouvait se passer pas mal de choses. Surtout lorsqu'on savait que dans cette salle, se trouvait deux spécimen venus d'une autre planète...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.rpg-board.net/t8583-tsukasa-domyoji-termine
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La franchise ne paie pas toujours ~ [PV Tsukasa Domyoji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Qu'il y ait toujours du soleil - Kaliska.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: